Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]

Aller en bas 
AuteurMessage
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]   Mar 6 Aoû - 10:58

~~Acte I: Le nid de l'Aigle~~

Seul dans ce qui était nouvellement ma tente, j'avais enrobé soigneusement mon armure dans une épaisse couverture de laine pour ne pas qu’elle soit gelée à son réveil. Quoi de pire que d’enfiler de la ferraille froide comme la glace ? Je m'étais redressé le dos scrutant l’intérieur du regard pour s’habituer à ce nouvel environnement. Au centre de la tente se trouvait un cercle de pierre où on avait creusé un trou afin de pouvoir allumer un feu de taille moyenne sans risquer de tout faire brûler. À mètre, à droite de la source de chaleur, se trouvait un lit plutôt grand pour un campement temporaire. À son pied se trouvait un énorme coffre de bois de cerisier dont le cadenas n’était point verrouillé.. Sinon, tout au fond, près du lit, se trouvait un bureau de travail plutôt large avec une chaise en bois et un deuxième coffre qui ne servait qu’au rangement.

Nous avions traversé les vastes plaines de Blancherive, les pentes escarpées de la Crevasses et nous voilà désormais au bord de la frontière Bordeciel-HauteRoche. Selon nos espions, des Thalmors auraient installé une base "secrète" qui de toute évidence ne l'était plus. Guidé par un Brétons aux allures d'un mage rustre et grincheux mais aussi très savant et connaissant les moindres recoins de ses montagnes rocheusses pouvant s'avérer mortelles sans précautions.

Ce même mage était autrefois un adepte d'un culte daedra dédié à Azura. Il a vu dans une vision d'une terre magnifique regorgeant de connaissances anciennes...c'est ainsi que Morgan Oulivale partit à l'aventure avec son épouse vers l'Ouest où il découvrit le Val Oublié. Une ancienne vallée où autrefois vivaient des elfes des neiges. Il y fit la découverte d'une immense Cathédrale en l'honneur d'Auri-El ou Auriel pour les races non-elfiques. Son épouse perdit la vie face à une attaque de Falmers...n'ayant plus aucun sens à son existence sans elle, il fût tenté de mettre fin à ses jours...mais Azura vint encore lui envoyer une vision. Une vision du Thalmor soumissant Haute-Roche et tout Tamriel sous une Nouvelle Ere Méréthique. Où les humains et autres races inférieurs suivraient leurs ordres aveuglément les considérant comme des dieux, batissant des monuments en l'honneur de ceux-ci. Voyant l'urgence de la situation, Morgan contacta l'Alliance pour les aider...et ayant apperçu récemment une installation du Domaine Aldmeri dans ces même montagnes, il n'a pas hésité à transmettre l'information servant désormais de guide.

Lisant une lettre que j'avais reçu de la part du Haut-Roi me demandant de lui faire un rapport détaillé de ce que je trouverais là-bas, la fatigue commençait lentement à m'envahir, malgré les quelques doses de sucrelunes que j'avais avalé d'une traite...le remontant n'était pas suffisant. Je finis donc par relativiser en me disant que je continuerais ma lecture demain matin dés l'aube le temps de rattrapper le temps perdu. M'installant sur mon lit, me blotissant dans les couvertures fortement agréable face à cette température glaciale. Nous étions une vingtaine de Khajiits sans compter le guide a avoir entreprit se voyage.

Je rêvais de ma patrie, d'un avenir prospère simple vivant comme un simple citoyens avec une femme et des enfants...mais cette vie n'est encore qu'une utopie pour moi. Des luxes que je ne pouvais pas me permettre d'obtenir. Azura avait déjà tracé mon destin...un destin dans l'ombre de mon peuple...un destin au service du bien commun. Trop longtemps, les Khajiits avaient été considérés comme des animaux...trop longtemps ils avaient été sous-estimés par les autres peuples. Ils devaient prouver aux autres qu'ils valaient autant qu'eux. Et c'était à moi d'ouvrir la voie pour le peuple d'Elsweyr.

Le réveil fut lent et terriblement agréable..le soleil réchauffait un peu l'atmosphère traversant le tissu de la tente. Me relevant d'un mouvement las, je m'étais rapidement diriger vers mon armure pour l'enfiler et sortir préparer les autres. J'Simba lorsqu'il me vit sortir de la tente, se dirigea vers moi m'annonçant:


-Messire, nous devons nous hâter selon le guide ce n'est plus très loin...j'aimerais en finir rapidement avec cet endroit...un sombre vent du nord balaye ses régions propageant le froid sur son passage...

-Oui, nous devons continué dis aux autres de se préparer.

-A vos ordres.

La troupe se remit en route suivant le guide avec attention. La neige croquait sous nos pieds, j'avais pris l'habitude de ressentir l'agréable sensation que cela apportait. Mais, les pentes escarpées des montagnes étaient très raides et cette même neige n'était pas forcément un avantage dans ces situations. Et c'est là que nous aperçûmes au loin une étendue verdoyante, où les conifères étaient nombreux et les vieux chênes centenaires de même. Descendant, la pente avec précautions, nous prions afin d'y arriver le plus rapidement possible sans problème, la neige était devenue plus un fardeau qu'autre chose, revoir cette bonne vieille terre et cette verdure était plus qu'un plaisir. Cependant, nous aperçurent aussi...une large colonne de fumée s'élevant par delà les nuages. C'était sans doute notre destination...

Après avoir bu une gorgée d'eau vérifiant que tout le monde étaient bien présent, je vis signe à Morgan que l'on pouvait continuer jusqu'à la base des Thalmors.

Lorsque nous étions arrivé sur les lieux, nous n'avons vu que mort et destruction...des cadavres carbonisés, des ruines enflamées à perte de vue. Que c'était-t-il passé ? Nous avions pris la décision même malgré la réticence de J'Simba qui récemment avait reçu le titre de Lieutenant...c'est à dire dans le cas présent le plus haut-grade inférieur au miens...si les politiciens savaient que je m'aventurais personnelement en terrain hostile avec à peine une vingtaine de guerriers, ils m'auraient déjà sermonés comme ils en ont tellement le talent..."Messire, vous devez faire ça, vous comportez comme ça, ne pas aller là..." j'en avais assez de leur sois-disante "étiquette", la seule chose qui m'intéressait était de vivre...et l'aventure et la découverte étaient les dernières choses qu'il me restait...le reste a perduré dans l'ombre depuis fort longtemps.

Une odeur de viande grillé était très présente en plus de celle du bois consumé. Nous apperçûmes la tour principale dont les étages supérieurs avaient été condamnés...ce qui ne fut pas le cas des inférieurs. En ouvrant la vieille porte en bois de peupliers, nous apperçurent le corps sans vie du commandant de la garnison présente, une lettre à la main...il n'était pas mort, mais agonisant.


-Qu'est-ce qu'il c'est passé ?

-Il a apparu dans le ciel...et a tout...détruit...tuer...feu...dra...

L'homme n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'il périt laissant couler de sa bouche un filet de sang dégoulinant sur la lettre. Je l'avais saisies pour en déchiffrer le contenu:

"Général des armées du Domaine Aldmeri, Nauramor,                                                                                                          

Général, nous avons entamé les recherches et découvert le portail...aucun de mes hommes n'a voulu le tester, nous préférons attendre votre venue avant de l'utiliser...ce genre de chose ne peuvent être prise à la légère. C'est pour cela qu......
"

La lettre s'était arrêté brusquement là, une grosse tâche d'encre était présente sur le coin inférieur gauche de la lettre, je compris plus tard que le Thalmor prit de panique avait renversé son encrier dessus. Les mystères ne finissaient donc jamais de croître...Après avoir fouillé la pièce, nous nous sommes dirigés vers les étages inférieurs vers ce fameux portail. Désormais, le guide demeura silencieux, à dire vrai, je voyais mal ce qu'il pouvait dire après avoir vu une telle boucherie. Tout ces êtres morts...malgré que ce soit nos ennemis, ils méritaient le respect...être ennemi ce n'est pas se comporter comme des bêtes sans honneur...bien que beaucoup ne pense pas comme moi...je ne traiterais jamais un ennemi comme un être inférieur. Nous sommes tous égaux...tous vivons sur le Mundus et au lieu de se faire la guerre...nous devrions nous unir pour former une entraide gigantesque. Mais...je ne me fais pas d'illusion et tente au moins de partager cet esprit à mes connaissances autant amicales que rivales.

Le portail était constitué d'une roche noir ressemblant à de l'ébonite, il était construit sur une base en roche, comme-ci celui-ci était sortit de terre.En son centre, une vision de flammes rougeoyantes et surtout menaçante.

-Qu'est-ce qu'on fait, demanda J'Simba

-Vous rentrez dedans, par Azura ! Vous n'allez pas renier une telle merveille ! intervint le Guide

-Ce n'est pas dangereux ? ajoutais-je

-Vous inquiétez pas...je veille depuis cette pièce au portail...vous ne risquez rien...ou presque.

-Hum...bien, nous allons découvrir les secrets de cette étrange construction alors...

La vingtaine de Khajiits inspira et pénétra dans  le portail mystique...

~~A suivre~~

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]   Mar 6 Aoû - 17:09

~~Acte II: Dans la gueule du loup~~


J'étais incapable de réprimer un cri de surprise contrairement à mes camarades, qui eux hurlaient de tout leurs poumons. C'était comme une sensation de chute mais dans toute les directions à la fois. Les lunes n'étaient plus là...remplacé par un ciel noir sans astre. Nous étions près d'une rivière d'un rouge profond et dont l'odeur du sang était presque suffocante. Nous nous trouvions dans la forêt la plus profonde que je n'ai jamais vue.

-Où sommes nous ? interrogea le lieutenant J'Simba.

-Dans le royaume d'Hircine...en Oblivion.

Au loin, on pouvait entendre l'appel d'un cor à travers les branches sombres et menaçantes. J'Simba rétorqua:

-Nous sommes pris en chasse par un Prince Daedra ?

-Nous l'appelons le Chat affamé, intervint l'un des soldats d'une voix teintée d'excitation,il n'y a pas d'adversaire plus digne que le Prince Hircine.

-C'est possible, mais je ne vais pas attendre de mourir ici plus longtemps, nous devons trouver un moyen de sortir !

Pendant ce temps, dans la base en ruine des Thalmors.

*Le prince Hircine me récompensera pour lui avoir envoyé de nouvelles proies ! Ah moi la fortune et la Gloire !*

Pensa Morgan, le guide de la compagnie. Il se mit à danser sur lui même rigolant comme un enfant recevant un cadeau de son père. Mais, lorsque un vent glacial se fit sentir dans la pièce, l'homme cessa de chanceler et entendit un craquement au plafond...une poutre vint s'effondrer sur lui...éclatant littéralement son crane contre le sol en pierre, ce qui fut suivit du plafond, qui s'écroula détruisant le portail...

Royaume d'Hircine, Oblivion.

-Comment allons-nous faire pour sortir d'ici ?! paniqua J'Simba

-Un peu de sang froid, lieutenant, Hircine laisse toujours une chance à ses proies, la chasse n'a aucun intérêts si la proie ne peut pas s'enfuir.

-Regardez, là-bas !

Tout les Khajiits se retournèrent, moi y compris, nous aperçûmes la silhouette d'une sorte de cerf qui était semblable à un homme, il décocha une flèche dans notre direction, laissant par la même occasion ses redoutables Lycantrophes nous poursuivirent...variant des redoutables Ours-Garoux aux effrayant Loup-Garous. La flèche du daedra se planta dans la poitrine de l'un de mes guerriers, celui-ci s'écroula en quelques secondes.

-Sha'jal ! Par les lunes !

-Il faut continuer...ne vous arrêtez pas et restez grouper !

Trois Khajiits partirent de leur cotés désertant notre compagnie...tanpis pour eux...ils ont scellés leur sort. Nous n'étions plus qu'une quinzaine, lorsqu'une flèche sortit des feuillages pour s'enfoncer droit dans la tête d'un autre guerrier Khajiit. Une femme fit un bond agile et se posa devant nous hurlant d'une voix meurtrière:

-Aela la Chasseuse ne manque jamais sa proie !

Soudain, la silhouette de la femme se métamorphosa en une bête horrible. Un loup-garou...Mon épée sortit de son fourreau et fendit l'air avant de rapidement s'abattre son l'épaule, le monstre poussa un hurlement bestiale, d'un coup de pied rapide, je la repoussai vers une épaisse racine. Celle-ci trébucha et tomba dans les divers buissons et arbustes.

-Le changement c'est maintenant, rétorquais-je un sourire narquois aux lèvres.

La traque continua, nous étions à bout de souffle face aux bêtes rugissantes et aux humanoides nous envoyant flèches et autres projectiles. Mes guerriers tombèrent un par un...Nous étions arrivé au bord d'une falaise gigantesque...un ours sortit de l'ombre des bois pour se projecter sur J'Simba qui s'écrasa à quelques centimètres du gouffre.

-J'Simba ! Non....en garde démon !

Je sortis à nouveau ma lame, fonçant tête baissée vers l'imposant animal. Faisant un pas de coté lorsque l'ours tentait de me sauter à la gorge, mon épée rebondit contre son crâne, laissant une entaille profonde qui parut décupler la fureur de la bête. L'ours se dressa devant moi de toute sa hauteur, inspirant profondément, j'en avais profité pour lui planter mon épée dans le ventre. L'ours brailla se laissant tomber sur lui même de tout son poids, arrachant l'épée de mes mains. Le souffle court, j'arrachai ma lame des entrailles de l'animal féroce et frappa à nouveau au niveau du coup. La tête de l'ours ne tenait plus que sur un lambeau de chair...il était désormais bel et bien mort. Repartant au coté de J'Simba qui était blessé au niveau de l'épaule. Après l'avoir aidé à se relever, je vis...le reste de la horde constitué d'au moins une centaine de créatures...

-Qu'allons-nous faire ? demanda mon lieutenant d'une voix fébrile.

-Sauter...guerriers sauter dans le vide c'est notre dernière espoir !

Les Khajiits s'exécutèrent...les Hommes-Bêtes jurèrent sonnant leur cor de tout leur souffle en guise de provocation. Nous nous écrasâmes dans un lac trouble où algues et autres végétaux nous envahirent. Soudain, je vis une lumière aveuglante se rapprocher de moi. Une voix forte se fit entendre:

-Tu as réussis l'épreuve, partenaire de chasse, tu as tué Crocs-de-sang...l'ours légendaire que je chassais maintenant depuis des semaines et tu as aussi échapper à ma horde, tu es donc digne de retourner dans le monde des mortels. En guise de récompense supplémentaire, voici l'Arc Berserk avec lui même la Terre ressentira la peur devant sa rage. Maintenant....je te libère de ce monde...bien joué, chasseur Khajiit !

Nous fûmes réveillé par le soleil éclatant de la Brèche, ces arbres aux feuilles orangées et sur les rives d'un lac. Nous n'étions plus qu'une dizaine...les autres avaient périt dans ce royaume maléfique...C'était bon de revoir Bordeciel...en particulier la Brèche que j'appréciais tout particulièrement. Me relevant de force...je contemplais le présent d'Hircine. Un arc léger dont les extremitées étaient ornées de crocs d'Ours, très surement ceux de la bête que j'avais tué. L'arc était constitué d'un bois souple et maniable.

Nous avions décidé de se rendre à Fort Secunda, le temps de se réapprovisioner pour le voyage vers l'Ambasse d'Elsweyr à Solitude...


~~A suivre~~

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]   Jeu 8 Aoû - 16:10

~~Acte III:Le retour des Félins~~


L'arrivé à Solitude était très calme contrairement à d'autre jours, il n'y avait pas foule pour nous accueillir, les gens semblaient préoccuper. La guerre ne cessait d'appauvrir Tamriel...ou du moins d'appauvrir encore plus les mendiants et d'enrichir les plus fortunés. De plus, le Régent Attrebus Cesarii ne semblait pas beaucoup se préoccupé des besoins de son peuple. L'Empereur se serait donc trompé en envoyant ce chef de guerre avide de pouvoir ? Pensant plus à sa propre personne qu'au peuple qu'il a juré de servir. Enfaîte, sa réèlle bonne action était d'avoir fait à Solitude retrouvé sa gloire économique d'antan. Mais..on ne peut pas dire qu'il a utilisé les méthodes les plus judicieuses.  

Avec la poignée de gardes qui avaient survécus,nous pénétrâmes dans l'Ambassade. Avant de rejoindre mes quartiers, il fallait passer par la case politiciens, mon conseiller politique qui me donnait toujours les mêmes recommandations pompeuses,sa façon de se soucier de ma sécurité était plus qu'énervante. Je lui avais réprimé exécutant un revers de la main pour illustrer mes propos:


-J'ai eu une dure journée, cessez de crachez votre venin quotidien, j'ajoutais en Ta'Agra d'un ton plus malicieux , vaba ri ?

-Bien sûr, messire, mais...justement vous ne pouvez pas prendre de tel risques !

-Jusqu'ici, j'ai toujours été libre de mes actions...et ça continuera tant que je jugerais encore en être encore capable.

-J'en doute...

-Qu'est-ce que tu insinues ?

-Mais rien, mon bon messire...je vais vous laissez...si vous avez besoin de mes services...

J'étais resté de marbre face à la réfléxion de mon conseiller...je n'aimais pas ce genre de manigances dans mon dos. Rapidement, un autre Khajiit vint à ma rencontre:

-Sir l'Ambassadeur, Dra'vinra a une correspondance à vous remettre.

-Kahahturr ?

-Dra'vinra ne sait pas...Dra'Vinra sait que cela vient du Seigneur Edvard Stalion, mais Dra'Vinra n'en sait guère plus.

-Merci, je vais lire ceci avec attention.

-Dra'Vinra espère avoir aidé, l'Ambassadeur.

Après m'être installé sur mon bureau, j'avais ordonné à ce que personnes ne viennent me perturber. Saisissant la lettre, j'en lisais le contenu:

Salutations Seigneur Mathias.

Je vous apportes-donc, les informations que vous désiriez en échange de l'individu. Je suis fort désolé à l'avance des quelques réponses qui vous seront apportées ici dans cette missive, mais comme je vous l'ai déjà dit, nous ne sommes que très peu au courant des affaires du Thalmor...
Le groupuscule Thalmor utilise solstheim comme  territoire pour encercler Bordeciel, du moins c'est ce qui parrait logique d'après les stratèges de guerre que nous détenons. Ils pensent que le Thalmor veut rétrécir le filet petit-à-petit sur l'Alliance, pour l'étouffer comme une flamme à qui il manque de l'oxygène. Quelques bases militaires maritimes sur trouvent à Solstheim, ainsi que d'autre fortification militaire.
Cependant, nous ne pouvons en dire plus. Ce que je vous dit actuellement dans ces lignes, vous deviez déjà le savoir, je ne vous apprend rien. Ceci étant dit, j'aimerai une fois de plus m'entretenir avec vous seigneur Mathias, mais dans d'autres conditions et non pour la même raison que la dernière fois. J'aimerai à titre personnel, savoir si actuellement, vous subissez souvent des attaques brèves et rapides sur vos troupes par des agents du thalmor, je décris là des attaque rapides, deux agents montés sur chevaux et armés d'épées.
Cordialement,
Seigneur Edvard de la maison Stalion, souverain de BlackCastel.

Prenant un parchemin qui traînait sur le large bureau en chêne, je saisis un morceau de roseau séché, très utilisé en Elsweyr comme instrument d'écriture. La trempant dans l'encre, j'écrivis la missive de réponse:

"Bonjour à vous, Seigneur Stalion.

Tout d'abord, je tiens à vous remerciez pour les informations, certes est-ce un peu vague, mais désormais nos doutes sont confirmés. Pour répondre à vos questions, ce serait un honneur de vous revoir...bien que je risque de ne pas être présent les semaines qui vont suivre pour des raisons confidentielles, vous pouvez tout de même m'envoyer des lettres qui seront stockés à l'Ambassade d'Elsweyr, elles attendront mon retour pour être lues.A mon retour, nous pourrons également organiser une seconde rencontre. Et au sinon, jusqu'ici les actions des Thalmors n'ont été que quelques patrouilles ici et là dans les châtelleries selon les habitants...mais, je n'ai pas encore entendu parler d'actions armées...le Thalmor semble d'ailleurs étrangement calme ces derniers mois...nous savons tout deux, que les Thalmors ne sont pas du genre à faire une pause...ils doivent surement comme à leur habitude comploter entre eux. J'espère avoir répondu à vos questions...au plaisir de notre prochaine rencontre.

Paix et sérénité à votre âme,
Messire l'Ambassadeur Ri'Azzad "Mathias" d'Elsweyr."



~~RP Terminé~~

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par les monts et par les plaines...s'avançaient les partisans. [RP Solo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Contexte 2-
Sauter vers: