Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une lame dans la nuit [RP SOLO/QUÊTE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Blackart
L'Ombre Sanguinaire
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 17/08/2013
Age : 22

MessageSujet: Une lame dans la nuit [RP SOLO/QUÊTE]   Lun 19 Aoû - 15:08

Une lune pure baignant les plaines, des auréoles boréales rappelant à la poésie et aux chants homériques...Une belle soirée pour voir une nouvelle âme s'éteindre, pour rejoindre le Néant, aux côtés de notre maître, Sithis...

Marchant dans la neige aussi blanche que le teint de notre Vampire, emmitouflé dans une tunique en fourrure d'ours, ses yeux écarlates observaient les géantes montagnes dominants les villes, qui sait si Sithis l'observait depuis là-haut ? Un rictus de plaisir collé aux lèvres ? Ou même Talos ? Levant sa hache de guerre pour l'honneur du Blackart. Mais cette soirée n'était pas destinée à festoyer en compagnie de femmes appétissantes...Une nouvelle personne avait eu l'audace de réaliser le Sacrement Noir, et cette soirée, le condamné se verra avaler par Sithis, le Père de la Terreur.

Mais voilà qu'une silhouette sombre se dessinait parmi les montagnes, perdu sur un sentier quasi-inexistant, enfouie sous la neige granuleuse, une maison de grande taille en bois, la lumière blanche de la Lune se reflétant sur son toit recouvert, des lumières filtraient des hublots, cela n'allait pas être facile, et ses seules infos étaient confirmés lorsqu'une tête apparut dans l'espace de la fenêtre ouverte, et ses "informations" se trouvait être que sa cible, Narfingar était un paranoïaque qui se ruinait à payer des mercenaires pour le protéger...chose bien inutile pour l'assassin de renommé qu'était Khaos, son titre d'Ombre Sanglante était justifié, car quand Khaos n'empoisonnait pas sa cible, il la mordait à plusieurs reprises. Maintenant séparé d'une centaine de mètre avec la maison, Khaos arrivait à apercevoir plus clairement les personnes qui venaient régulièrement épier par la fenêtre, le temps qui séparait ses coups d'œils était irrégulier et rendait la tâche difficile à l'Assassin. De nouveaux yeux viennent de scruter l'extérieur, mais ils se retirent rapidement, Khaos en profitait pour enchaîner les roulades, jusqu'à arrivé à un grand chêne, et pour après un dernier coup d'œil de chaque côté, s'élancer dans la neige afin d'atteindre la paroi gelée...Quelques secondes après, voilà son échine collé au mur alors qu'un courant d'air venant du dessous lui caresse la peau, il baissa les yeux machinalement, une bouche d'égout fermé d'un couvercle métallique se trouve sous lui, parfait pour se faufiler en toute discrétion mais son appréhension est qu'il ne sait pas où cette bouche d'égout mène même si son instinct lui indique qu'elle sert à évacuer les eaux usées, autant écouter cet instinct peaufiné avec les siècles, sortant sa dague d'ébonite avec soin de son fourreau avant de passer la lame sous la bouche d'égout et de la soulever dans un tintement métallique inaudible alors qu'une odeur fétide de ragnard desséché s'en échappe, à cette odeur de sang appétissante, plusieurs elfes sont décédés en tentant de fouiner cette demeure...ces sales fouineurs de Thalmor sont sûrement passé ici, et Khaos joui déjà de pouvoir écraser leurs carcasses putrides.

Se glissant dedans avec précaution pour ne pas salir sa tenue avant de sentir le sol glissant sous ses pieds épais, Khaos tourna les talons en direction d'un chemin étroit et agrémenté de quelques cadavres en pleine putréfaction, quel bonheur de voir autant de corps vidé de toute âme, celle-ci dévoré par le Néant, mais rêvasser n'était pas pour le moment, plus vite ce contrat était rempli, mieux ce serait. Des bruits de pas parvenaient à son ouïe sur-développé alors qu'il continuait son chemin tout en étant accroupi pour ne pas heurter le plafond trop bas pour lui, peu à peu qu'il s'enfonçait, la lumière s'évanouissait derrière lui mais ce n'était sans compter la nyctalopie qu'il avait acquis grâce à sa transformation il y'avait déjà plusieurs siècles, des tintements de métal commençaient à résonner dans les égouts et une lueur frêle éclairait sa peau pâle à présent, une première sortie semblait s'offrir à lui, plaquant ses mains contre le couvercle de bois pour le soulever lentement et de regarder à travers l'ouverture minuscule, seul deux pieds chaussés de bottes en fourrures rapiécées, une hache de bûcheron pendait à sa ceinture de cuir et un manche de dague en acier dépassait légerement de sa botte, Khaos souleva sensiblement le couvercle, sa vue moins obstruée, tout le corps du bandit était visible à présent, heureusement il était immobile, adossé au mur, la moitié de son corps dépassant légerement dans le couloir où se trouvait quasiment Khaos. Discrètement Khaos repoussa le couvercle et se hissa hors de l'égout, sa dague enveloppé contre la fourrure frappant contre sa cuisse à chaque mouvement, mais aucun bruit n'en résultait. Accroupi après avoir sorti un linge imbibé de poison de sa sacoche, il avança vers le Bandit, toujours occupé à rêvasser de l'or qu'il amasserait avec le temps.

- Des femmes... Un manoir ! Hahah et une tonne d'hydromel ! Tout cela bientôt à moi !

Une fois arrivée à quelques centimètres de lui, il enlaça son cou avec le côté intérieur de son coude et posa son tissu imbibé sur ses lèvres, après quelques gémissements à peines audibles, le garde cessa de se débattre, ses paupières se refermant sur ses yeux hagards. Khaos déposa le corps au sol et enleva le linge alors qu'une mousse blanchâtre s'échappait d'entre les lèvres de l'homme, mais il n'avait pas le temps d'admirer le spectacle malheureusement....alors il continua sa route dans le corridor jusqu'à arriver à une échelle menant à l'étage supérieur, Khaos monta et leva la trappe légèrement avec de se glisser hors de la trappe pour continuer sa route vers sa proie, cette fois les bruits de pas tumultueux se rapprochait et un pied fin apparut dans son champ de vision avec que le corps entier n'y entre, sa main imbu d'une aura violette mêlée à du rouge, l'aura implosa et se répartit sur le corps du Blackart, laissant son corps limpide, invisible. Sifflotant en marchant d'un pas dansant, le garde effleura Khaos sans même le regarder, mais trop de gardes allait marcher dans ses pas pour faire leur ronde nocturne et le sort d'Invisilibité ne durait pas éternellement, pointant sa main emplie d'une aura rougeâtre, il transperça l'air brutalement en direction du bandit et orbe écarlate se sépara de l'aura et vint percuter le corps de l'homme qui sans même prévenir sortit son arme et fonça dans le corridor face à lui, un silence morbide revenait jusqu'à ce qu'un cri d'homme et des fracas aigu ne le remplace, signes que son sort avait abouti....
Une porte ornait le corridor, une voix aiguë et effrayée en filtrait :


- Ils veulent tous me tuer... Oh non, qu'ai-je fait.... Je vais les payer ! Ah non ! Ils me tueront !
 
Ce monologue suivi de gémissements et de lamentations agaçantes.
Malheureusement son Invisibilité temporaire se brisa et sa silhouette se re-dessina alors qu'il avançait et s'accroupissait pour crocheter la serrure, une fois un crochet sortit de sa serrure, il laissa son talent opérer et en quelques secondes un "clic" grave clôtura le crochetage, Khaos saisit délicatement la poignée et ouvrit l'entrée à double battant, il entra et referma les deux portes avant d'empêcher l'entrée en la bloquant avec une chaise.

Se retournant en enlevant son capuchon, Narfingar était assis au bord de son lit, se balançait d'avant en arrière en se tenant les genoux comme un enfant effrayé mais lorsqu'il remarqua l'Assassin, il se leva immédiatement, une dague d'acier gravée en main.
Malheureusement pour le Nordique, Khaos n'eût qu'a faire un pas pour poser son linge empoisonné sur ses lèvres, avant de le retirer alors que ses yeux roulaient dans leurs orbites alors que Narfingar valsait en arrière, Khaos saisit son bras, laissant le corps pendouillé, il le traîna alors jusqu'au lit et l'y allongea avant de joindre ses deux mains et de prier pour Sithis un court instant...
Sa lame avait de nouveau arracher une âme à un corps, de nouveau arracher un fils à une mère, ou un frère à une soeur... Même après des siècles d'expérience, Khaos ne cessait de penser à la réaction de l'entourage une fois la mort annoncée, peut-être la douleur était-ce la même que celle qu'il avait ressentit des années auparavant ? Il n'en saura jamais rien...car il n'a aucune famille.

________________________________________

~~Je te vois Invité~~

~~
Vivre ou Mourir ? Tu n'as pas le choix.~~
Revenir en haut Aller en bas
 
Une lame dans la nuit [RP SOLO/QUÊTE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lumières orange pendant la nuit !
» Il se réveille la nuit, sale petit joueur ! ;-)
» Jour 2 - Nuit paisible ?
» [FOW] La campagne de Mortain
» le bateau dans la nuit.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Contexte 2-
Sauter vers: