Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une remise en état des plus plaisantes

Aller en bas 
AuteurMessage
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Une remise en état des plus plaisantes   Ven 3 Jan - 13:56

La baie d'Aubétoile, peu profonde, protège la cité de la furie des vagues, tandis que les montagnes autour empêche le vent glacé et puissant de déferler sur la ville nordique. ainsi, elle est l'endroit rêvé pour mettre son navire à l'abri le temps de le réparer. D'ailleurs c'est précisément ce que moi j'ai décidé, mon fier navire est en ce moment même en train d'être réparé, on a une ou deux avaries mineures à régler, ainsi qu'une peinture complète de la coque à faire. Gris bleu. Ce sera sa nouvelle couleur, ainsi il sera invisible dans la brume ou en pleine mer. Pareil pour la voile, je suis aller personnellement la chercher à la voilerie de la cité, une grand voile d'un gris imparfait. Le navire deviendra un vrai prédateur bientôt. D'ailleurs faut vraiment que je lui trouve un nom qui claque, parce que bientôt, les gens en parleront, autant qu'ils puissent le redouté en tant que quelque chose plutôt qu'en tant que Navire Inconnu. Enfin bref, je porte le regard vers les rives de la baies, certains de mes hommes sont en train de peindre tranquillement, réchauffé par les quelques rayons du soleil, faut dire qu'aujourd'hui y a pas trop de vent, et un léger soleil. Le reste de l'équipage est soit parti se reposer, soit parti faire des courses.
D'ailleurs à ce propos, moi aussi j'en ai une à faire. Je vais aller foutre ces papiers un peu partout en ville, ainsi qu'en remettre aux postiers. J'en suis assez fier à vrai dire, je les ai moi même écris. Tiens là c'est la forge, je vois un de mes hommes en train de servir comme forgeron, lorsqu'il n'est pas en mer, il se charge de la sale besogne ici, ça nous permet d'avoir accès aux services du forgeron pour peu d'argent. Faut dire que c'est assez pratique vu qu'on a souvent des armes ou des bricoles à lui faire réparer. Enfin, je continue mon chemin, voilà la longère du Jarl, aucun garde à l'horizon, allez c'est parti, je prends un des papiers, un clou et une pierre et j'enfonce le clou dans la porte de la bâtisse pour y afficher mon papier.

Peuple de Bordeciel, un nouvel âge commence, désormais les mers de sont plus sûrs pour les ennemis de notre patrie. Il y a quelques jours, un gros transporteurs chargé de précieux objets et de plusieurs Elfes a été coulé au nord d'Aubétoile, dans les glaces. Le temps où les Elfes, et même les Impériaux pouvaient librement croiser au large de nos côtes est révolu.
A partir de maintenant, tout navire ou installations côtières non nordiques seront détruites.
VS

Bon, c'est vrai que je parle que de nordique, et que dans mon équipage il y a plusieurs étrangers, à savoir un argonien et quelques impériaux. Mais s'ils sont là c'est précisément parce qu'ils n'en ont plus rien à foutre des régimes oppresseurs. par contre, si on y réfléchit bien, je sais pas si on peut dire que la Régence de Bordeciel soit réellement mieux, mais bon, on s'en fous. Je continue mon chemin et vais vers la taverne, j'ai encore oublié son nom, mais qu'importe, devant, plusieurs personnes s'apprêtent à quitter la ville à cheval.

" Hé ! Vous là attendez ! "

Les inconnus se tournent vers moi, trois hommes, un en tenue raffinée, et deux hommes armés, sans doute ses gardes du corps.

" J'aurai un service à vous demander, serait il possible que vous preniez ce paquet ? Je vous paierai correctement, je lui montre le sac d'or, il faut que vous distribuiez ces papiers dans toutes les villes et villages où vous passerez. Merci. "

L'homme ne refuse pas, il prend l'or et refile le sac à un de ses hommes.

" Ce sera fait, au revoir "

Je le regarde partir, bien maintenant je vais aller me prendre une bière. J'entre dans la taverne, y a du monde aujourd'hui, sans attendre je vais au comptoir et commande une bonne bouteille, il me reste juste assez d'or pour ça. Pendant que la tavernière me sers, je lui tends plusieurs de mes papiers, avec un peu d'or.

" Ca serait sympa que tu fasses passer ces papiers aux clients plus tard, quand je serai parti "

Je lui adresse un sourire, chose rare, mais bon, elle n'est pas spécialement dont pas besoin de trop se forcer, vu le décolleté qu'elle a, je sais pas si ce serait pas une bonne chose que d'aller y plonger une heure ou deux, ah ma bière.
J'oublis mes pensées malsaines et me retourne, observant la salle, et commence à boire. Une bonne chose de faite que cette distribution, notre légende va commencer à prendre forme un peu peu partout.

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Ven 3 Jan - 16:50

Avec les événements qui commençaient à se produire en bordeciel, l'argonien était plutôt tranquille. Pas de véritable contrat depuis quelques temps. Il profitait de ce temps de répit pour visiter Aubétoile, et s'y faire quelques connaissances. En toute discrétion de son identité et de sa profession, naturellement. Siigonis passait à présent pour une sorte de mercenaire, recevant ses ordres de missions par lettre. Donc une personne ou famille avait acheté sa lame. C'est ce que tout le monde pensais. Un homme-lézard discret, mais qui se connaissait notamment à la taverne, où il n'avait jamais joué son trouble-fête, de la même façon, il n'avait jamais semblé éméché ou dans un état plus lamentable encore...

Il se leva aux aurores, comme à son habitude, et salua les quelques confrères et consoeurs qui faisaient de même. Contre toute attente, au lieu qu'il puisse sortir sans dire un mot, il fut retenu. Une lettre à son attention lui fût remise par un membre matinal. En la retournant, il était aisé de constater que c'était un nouveau contrat. Le sceau fermant le pli avait déjà été vu à plusieurs reprises. En le brisant, Siigonis s'adossa près de la porte, laissant le passage libre et commença à lire intérieurement la missive. Il devait retrouver Valh Sthor à Aubétoile. Il était propriétaire d'un navire, et le mènerait à bon port. Une fois arrivé sur place, un agent lui indiquera sa cible. Cet agent serait aisément reconnaissable par la cicatrice sur son visage, sous l'oeil gauche, en forme de S. De plus, à sa question "De quelle couleur est la nuit?" il faudrait lui répondre "Sanguyine mon frère", prouvant que tous deux appartiennent bel et bien à la confrérie noire.

Mettant la lettre dans l'un des replis de son sac, il partit en direction de Aubétoile, non plus en quête d'un morceau de pain et d'un peu de fromage, mais d'un nordique propriétaire de navire. Il ne serait pas bien difficile à trouver. Il suffisait de demander aux membres de l'équipage. Ce qui fut fait. Par devoir envers son peuple qu'il n'oubliait pas, Siigonis alla voir le seul argonien de l'équipage, retira sa capuche, et lui demanda les informations dont il avait besoin. Le remerciant d'un signe de tête, l'assassin s'en alla vagabonder dans la petite ville, recherchant ce nordique à forte carrure.

Le temps passait, et l'heure avec. L'estomac commençait à crier famine en début d'après-midi. Après tout, il n'avait reçu aucune nourriture depuis la veille. Il fallait donc interrompre les recherches le temps de se nourrir. Le chemin de la taverne se fit machinalement. Il était perdu dans ses pensées. Jusqu'à maintenant, il avait réussit à ne pas croiser cette force de la nature. Comment allait-il pouvoir le trouver? En prenant un peu de hauteur? En l'attendant près de son navire?

Après franchit la porte de l'établissement et retiré son capuchon, Ecailles-Froides trouva enfin celui qu'il cherchait. Et il regardait dans sa direction. Après avoir croisé son regard quelques secondes, l'argonien porta ses yeux aux habitués qu'il saluait d'un signe de tête, à défaut de sourire. Il alla s'installer au comptoir, sur un tabouret, commanda à manger, paya la commande en laissant un pourboire, et attendit d'être seul à côté de ce nordique.

"Valh Sthor est-il ton nom? Si c'est le cas, j'aimerais pouvoir louer une place dans ton navire, pour ta prochaine destination. Est-ce faisable?"

Pour être sûr de s'être bien fait comprendre, il sortir une petite bourse qu'il déposa entre eux-deux.

"Je suis de nature discrète, et n'embêterai pas ton équipage. Pas même pour les repas, je saurai me débrouiller."
Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Ven 3 Jan - 17:16

Tandis que je bois tranquillement ma bière, enfin tranquillement, mes gorgées sont suffisantes pour vider la bouteilles en trois itérations, que vois je arrivé ? Un argonien, encapuchonné, il avance vers le comptoir, et semble connaître pas mal de monde, je me retourne vers le comptoir pour poser ma bière, et en repayer une. La tavernière s’exécute en souriant. Il vient vers moi, pas étonnant, vu sa dégaine, il doit pas être du genre à venir dans un tel lieux juste pour se remplir la panse ou boire un coup.

" Valh Sthor est-il ton nom? "

J'acquiesce doucement tout en le fixant, je suis prêt à dégainer au cas où.

" Si c'est le cas, j'aimerais pouvoir louer une place dans ton navire, pour ta prochaine destination. Est-ce faisable? "

Je le regarde, il a l'air sérieux le bougre. Puis j'éclate de rire, assez longtemps et fort pour que plusieurs personnes se tournent vers nous, je leur fais signe de tourner la tête, et me revoilà à reparler en tête à tête avec l'inconnu. Ma bière arrive, je bois une gorgée avant de lui répondre.

" Bah écoute garçon, y a moyen que ça se fasse ouais. Sauf que vois tu, j'ai aucune destination actuellement, j'ai mis mon navire au sec histoire de faire deux trois bricoles dessus, et j'envisage d'aller nul part en ce moment. Vu le peu de vent qu'il y a aujourd'hui, ça va être dur de partir, pas avant ce soir en tout cas. "

Le bougre ne se décourage pas pour autant.

" Je suis de nature discrète, et n'embêterai pas ton équipage. Pas même pour les repas, je saurai me débrouiller. "

Je le fixe, qu'est ce qu'il veut, pas savoir où j'envisage de naviguer n'est absolument pas mon genre. Moi je sais toujours où je vais. Sauf que me faire embarquer comme ça sur un coup de tête c'est encore moins mon genre. Bon je vais me prendre cette petite bourse quand même, ça peu toujours servir.

" Bon, ma prochaine destination est Solitude, j'ai une course à faire aux docks. Donc si tu veux venir, c'est pas un problème, juste, vas falloir avancer un peu plus d'argent, c'est pas gratuit ce genre de voyage. "

Il me regarde, et oui, moi je me contente pas d'une petite bourse !

" Bon, si t'amènes ta propre nourriture et une tenue chaude ça ira. Je te préviens direct, y a pas de cale chauffée ni de tente, alors le voyage se fera dans le froid, la pluie et la brume s'il y en a d'accord. Règle ce que tu me dois et je peux t'assurer que tu arriveras à bon port, et que tu pourras même en repartir en toute sécurité. Qu'en dis tu, marché conclu ? "

Je lui tends la main pour qu'il la serre.

" Ah, et dernière précision, durant le voyage, JE suis le maître à bord, compris ? Allez, tu peux faire ce que tu veux, on appareille dans deux heures, avec la marée. "

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Ven 3 Jan - 19:17

L'agonien s'était fendu d'un sourire en entendant ce nordique parler. Il ne semblait pas être le plus loquace de sa race, mais il semblait savoir ce qu'il voulait. Il faudrait payer un peu plus, soit. Sur lui, il n'avait pas plus. C'était bien dommage, mais il amènerait tout de même de quoi payer le reste.

"C'est entendu, tu en auras plus le moment venu. Je n'ai pas plus sur moi. Mais dans deux heures, au moment de prendre le large, j'aurai ce qu'il faudra, ne t'inquiète pas. Oh, un dernier détail. Ne juge pas quelqu'un sur son apparence. Je ne suis pas un marchand. Mais je savais que tu irais à Solitude."

A constater comment la main tendue était restée en place, il ne devait pas avoir l'avoir qu'un étranger lui parle ainsi. Siigonis la serra, aussi froidement que lui permettait sa chaleur corporelle, et se releva.

"A dans deux heures à peine. Devant ton navire. Avec ce que je te dois."

Il tira un peu plus sur son capuchon, dissimulant jusqu'à l'éclat de ses yeux, et partis en direction du sanctuaire d'un pas rapide. Il avait peu de temps pour faire ce dont il avait besoin. Tout d'abord, il se dirigea vers son coffre se trouvant au pied de son lit, et y prit une émeraude taillée parfaitement pour sertir une bague ou un collier, récupérée dans la maison de l'une de ses victime. Ce devait bien être la seule richesse de cette personne que l'assassin avait dérobé. Il la plaça dans sa bourse, et se dirigea vers la forge du sanctuaire. Il aiguisa ses deux griffes rétractables, s'assurant également du bon fonctionnement du mécanisme qu'il graissa un peu. Une fois fait, il ressortit du sanctuaire et reprit le chemin de la taverne. Peu de temps lui restait avant de devoir se présenter au navire.

Passant de nouveau la porte de l'unique bâtiment qu'il avait l'habitude de fréquenter, Ecailles-Froides acheta une réserve de nourriture séchée au sel suffisante pour tenir une semaine s'il se rationnait quelque peu. Remerciant la serveuse d'un clin complice ainsi que de la somme due, il s'en alla aussi rapidement qu'il était arrivé. Il jeta un regard autour de lui, se fit un manteau de sa cape, par habitude plus que par besoin, et se laissa aller jusqu'au navire. Durant sa marche, il laissa ses pensés vagabonder.

*Si seulement ce nordique me connaissait un tant soit peu. Il saurait qu'il a plus à craindre de mon ombre que la plus sanglante et brutale des mutineries... A croire qu'il est un bon compagnon de beuverie, mais rien de plus. Ou peut-être manie-t-il la hache suffisamment bien pour faire bûcheron... Mais je m'égare... S'il pense que je vais crever de froid, il se trompe... Je n'ai pas été nommé Ecailles-Froides au marais-noir pour rien. Et il en aura la preuve. J'ai déjà vécu dans des conditions aussi déplorables que lui, si ce n'est pire encore...*

Tandis qu'il se laissait aller à pester contre les préjugés que Valh pouvait avoir, il finit par arriver à bon port. A en juger par l'inclinaison du soleil, il n'était pas en retard, mais légèrement en avance. De plus, la marée n'était toujours pas des meilleures. Il commença donc à attendre jusqu'à apercevoir à nouveau cet homme de forte carrure, et de tout aussi forts préjugés. Siigonis glissa l'une de ses mains dans sa bourse, et en retira l'émeraude qu'il regarda un instant avant de serrer dans son poing.

"Te voilà. J'ai la fin de ton paiement. J'espère que cette petite babiole te conviendra. Si ce n'est pas le cas, j'irai la revendre une fois arrivé, et tu auras son prix. Ce marché te convient-il?"

Seulement après finit sa phrase, il tendit la main vers le nordique qui avançait, dévoilant cette pierre précieuse qui brillait encore, malgré la lueur du soleil déjà dissimulée par les montagnes. Une seule chose était attendue par l'assassin. Que Valh prenne la pierre en guise d'acceptation de cette fin de paiement ou la refuse, pour enfin monter à bord.
Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Sam 4 Jan - 0:54

"C'est entendu, tu en auras plus le moment venu. Je n'ai pas plus sur moi. Mais dans deux heures, au moment de prendre le large, j'aurai ce qu'il faudra, ne t'inquiète pas. Oh, un dernier détail. Ne juge pas quelqu'un sur son apparence. Je ne suis pas un marchand. Mais je savais que tu irais à Solitude. A dans deux heures à peine. Devant ton navire. Avec ce que je te dois."

Voilà qu'il se décide à faire la morale, par tout les dieux, pourquoi m'infliger ça, ça me fous en colère ce genre de connerie. Enfin bref passons, de toute façon tant qu'il paye moi ça me va.

" Très bien, on se retrouve tout à l'heure "

Sans plus attendre, je le vis partir, sans doute partait il chercher le reste du paiement. En attendant, je vais aller vérifier si le boulot a bien été fait. Les rues sont bien calmes, y a presque aucun garde, pourtant il fait encore beau, qu'importe, on m'a pas payé pour ça. Ah, le voilà, mon fier navire, qu'il est beau avec sa proue sculpté en forme de dragon, je me demande ce que les gens doivent penser en voyant ça surgir de nulle part, et mes hommes ont même finit de le peindre et de changer la voilure, j'ai hâte de voir ce que ça va donner. Bon allons ici, faut faire le compte là, est ce que les armes sont rangées et en état, hmm oui, les provisions aussi, au sec et parfaitement en ordre, la grand voile de remplacement est parfaitement pliée et prête à être hisser, même en pleine mer, les hommes ont parfaitement rangé le pont, certains se délassent ici tandis que d'autres sont encore en ville.

" Wulfr, part en ville chercher ceux qui manquent à l'appel, les autres, venez avec moi, faut remettre ce rafiot à l'eau. "

On se met tous contre la coque, et on pousse, seuls quelques mètres nous séparent de l'eau, et le navire n'est pas le plus lourd qui soit. Sachant qu'en plus l'équipage est presque au complet, la tâche ne risque pas de prendre de temps. Je regarde alentour, le passager n'est pas là, t'façon c'est pas encore l'heure. Bon en attendant on va distribuer les rames, tous mes hommes commencent à se mettre à leur place, le timonier prend la barre, prêt à partir. Le départ est pour bientôt, je vais moi même vers la proue, et observe les nuages au loin, c'est pas pour maintenant, mais une tempête arrive, et vaut mieux pas traîner près des récifs quand elle sera là. Ah, notre client est là.

" Te voilà. J'ai la fin de ton paiement. J'espère que cette petite babiole te conviendra. Si ce n'est pas le cas, j'irai la revendre une fois arrivé, et tu auras son prix. Ce marché te convient-il? "

Je prends la bague et la fourre dans une de mes poches.

" Ouais t'inquiètes, bon maintenant monte. "

Je lui indique une place vide, avec une rame.

" Tiens, c'est ta place, va falloir sortir de la baie à la rame, vu qu'on a pas de vent. Bien que la marée ne soit pas encore parfaite, je veux qu'on quitte l'endroit maintenant, il faut qu'on soit loin des côtes d'ici quelques heures, avant que la tempête arrive. "

Une fois qu'il se soit assis, je le rejoins et commence moi même à ramer. On va devoir forcer pour sortir d'ici à temps, alors pas de temps à perdre. Tout le monde est désormais là, le voyage peut commencer.


________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Dim 5 Jan - 0:12

Décidément, ce nordique n'avait rien d'agréable. Quoi que peut-être qu'au milieu d'un champ de bataille devenait-il poète, allez savoir... Siigonis prit donc la place qui lui avait été attribuée. A savoir rameur. A croire qu'il fallait payer le privilège d'utiliser les rames de ce navire inconnu. Le capitaine avait déjà la grosse tête.

Tout en suivant les instructions et le rythme imposé, l'argonien regarda rapidement l'équipage. Essentiellement des nordiques. Un argonien et ce qui semblait être des impériaux aussi. Etrange comme équipage. Mais cela ne dérangeait pas l'assassin qui était presque content d'être traité comme un membre à part entière. Il pourrait plus facilement prétendre l'être si un navire les interceptait pour une raison quelconque. Autre qu'un assaut, car là, Ecailles-Froides se démarquerait probablement dans le lot.

Après quelques temps à ramer, lorsque les terres furent éloignées, l'argonien suivit les consignes. A savoir délaisser les rames au profit des voiles. Constatant que chacun partait dans son coin ou retrouvait du monde pour une partie de dés ou de cartes, Siigonis se dirigea à la proue du navire, et s'y accouda. Il y avait longtemps qu'il n'avait plus pris le temps d'admirer l'océan, ni même de regarder. Après tout, c'était une partie de sa vie, et il n'avait pas eut grand loisir d'en profiter. Mais piquer une tête n'était pas une bonne idée. Pas avant que le contrat ne soit accomplit en tout cas.

Maintenant qu'il prenait le loisir d'admirer cette étendue d'eau où le gel avait, par endroits, prit la forme de morceaux de glaces, l'assassin sentait sa deuxième paire de paupière commencer à le démanger. Combien de fois avait-il rêver d'habiter sous l'eau, là où personne ne viendrait troubler son repos et sa méditation, autre que quelques prédateurs dont il prendrait plaisir à chasser puis à manger?

Laissant son esprit divaguer, il se demandait à présent ce qu'aurait été sa vie si il avait été normalement constitué. A savoir des pieds normaux, et une queue de taille normale. Aurait-il été plus calme? Cela aurait-il fait que le Hist ne lui demande pas de partir? Aurait-il eut une épouse et des enfants? Ce qui était certains, c'est qu'il n'aurait jamais créé ses armes actuelles, et qu''il n'aurait jamais rejoint les rangs de la confrérie noire.

Pendant qu'il rêvassait à tout et rien, ses instincts lui firent comprendre que quelqu'un arrivait derrière lui. Ce devait être Valh... Probablement pour lui confier une tâche. Pas pour discuter. A moins qu'il n'ait déjà trop bu? L'argonien chassa ces préjugés de sa tête, et se retourna tout en demandant s'il pouvait se rendre utile.

"Oui? Y a-t-il quelque chose que je puisse faire? Autre que surveiller la magnificence de cette eau avant qu'elle ne tente de nous engloutir?"

Avec un peu de chance, Valh aimait aussi regarder l'océan. Si tant est que c'était bien lui qui arrivait. Et ils pourraient discuter sur ce sujet, au moins un déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Dim 5 Jan - 12:33

On a assez bien ramé je dois l'avouer, même l'Argonien, e qui nous a permis de nous éloigner des côtes pour être à l'abri des récifs en cas de tempête. D'ailleurs cette dernière semblait être en retard, normalement elle aurait du être sur nous depuis un moment, j'ai hâte qu'elle arrive, on pourra profiter de suffisamment de vent pour filer droit vers Solitude. Mais vu les nuages qui s’amoncellent derrière nous, j'ai aucun doute qu'elle va bien arrivé d'ici peu. Faudra qu'on soit prêt, de toute façon, je vois bien l'équipage, la plupart des vieux marins, ou du moins pas les nouveaux quoi, savent qu'elle arrive, ils seront prêt j'en suis sûr. Quand à moi, je vais lâcher la barre, mon timonier se fera un plaisir de la prendre, je vais aller à la proue, voir cet inconnu. Il a l'air pensif. Qu'importe le bord où je regarde, j'aperçois des blocs de glaces, doucement poussés par les vagues.
Je sens les planches du pont sous mes bottes, quel contact exquis, je rêverai d'avoir un plus grand navire, cependant je ne me fais pas d'illusions, j'en trouverai pas à Bordeciel, il y a aucun chantier naval capable d'en produire un, les seuls gros navires sont ces affreux cargos, difficilement manœuvrables et avec un trop grand tirant d'eau. Quel dommage pour nous autres les Nordiques, aucun armateur n'ose aventurer ses rafiots ici, de peur de les perdre à cause de la glace et des tempêtes, c'est pas totalement faux, mais bon, j'envisage de changer ça. Il m'a entendu arriver, pas étonnant vu le bruit que je fais.

" Oui? Y a-t-il quelque chose que je puisse faire? Autre que surveiller la magnificence de cette eau avant qu'elle ne tente de nous engloutir? "

Pourquoi me parle t'il ainsi ?

" Non, rien de spécial, je me demandais juste ce que tu faisais là. "

Je marque une pause.

" Ah cette mer, c'est vrai qu'elle est magnifique, et encore, là elle dort. Attends donc que la tempête arrive, que le vent se mette à souffler pour de vrai, que des vagues gigantesques arrivent, si grandes qu'elles pourraient nous engloutir si elles nous tombaient dessus, et que les creux soient si grand que l'on croirait être en pleine montagne. Ça camarade, ce n'est pas magnifique, c'est plus que ça, quand la mer en furie m'entoure, je suis partagé entre la peur devant une telle démonstration de force, et le défi que cela me pose. Un défi qu'il me faut surmonter pour survivre, c'est ça en fait qui est réellement magnifique. "

Tiens, le vent se refroidit, c'est pour bientôt.

" D'ailleurs j'espère que tu a l'estomac solide, parce que tu en feras bientôt l'expérience par toi même ! "

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Dim 5 Jan - 19:40

Ainsi donc, ils avaient un point commun. Leur amour de l'océan. Visiblement, il l'aimait d'autant plus lorsqu'il était déchaîné. Si seulement il savait... Le monde était différent, perçu par les fonds marins. Mais jamais il ne pourrait l'apprécier comme un argonien le pouvait. Mis à part certains mages, personne, autre que ces hommes-lézards, ne savait respirer sous l'eau.

"Lorsque le navire sera prit dans cette tempête, c'est moi qui devra aller sous l'eau, chercher les membres de ton équipage qui n'ont pas eus le temps ou la chance d'attraper le premier cordage venu. Mais crois-moi, rien ne vaut ce spectacle vu depuis la sous face. Depuis l'eau elle-même. Le danger n'est pas moins grand. Trouve un mage qui te permette de respirer quelques minutes sous l'eau, et je serai ton guide pour te faire découvrir cette beauté."

Siigonis adressa un large sourire au nordique. Le premier qui fut sincère. Le vent était plus froid. Cela rappelait à l'assassin sa jeunesse. Lorsqu'il se mettait torse nu dans un courant du marais noir, et qu'il s'entraînait, luttant contre sa nature de sang froid. Cet acte stupide d'après ses semblables s'était révélé si utile depuis son arrivé en bordeciel. Rares étaient les moments où il pouvait se prélasser au soleil. En revenant au présent, il réalisa que le froid ne le gênait pas. Il avait du s'habituer plus rapidement que prévu à cette terre du Nord.

Malgré cette conversation autour d'un amour qu'ils partageaient, l'argonien sauta sur le bastingage et s'y accroupit. Dans cette position semblant ridicule au premier abord, il pouvait réagir plus vite. Après tout, il n'avait plus qu'à déplier les jambes pour sauter sur le pont ou dans l'eau. Au pire, il n'avait plus grand chose à faire s'il fallait s'accrocher quelque part. Juste raffermir sa prise.

Siigonis sourit en regardant Valh. Puisse-t-il avoir le coeur bien accroché. Mais il semblerait que ça irait. Notamment grâce à la description qu'il avait faire de la tempête à venir.

"Si tu prends tant que plaisir à cette tempête, je ne te souhaite pas d'avoir le coeur bien accroché. Mais de bien t'amuser. Et j'espère que tu ne perdras aucun membre de l'équipage."
Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Dim 5 Jan - 23:04

" Lorsque le navire sera prit dans cette tempête, c'est moi qui devra aller sous l'eau, chercher les membres de ton équipage qui n'ont pas eus le temps ou la chance d'attraper le premier cordage venu. Mais crois-moi, rien ne vaut ce spectacle vu depuis la sous face. Depuis l'eau elle-même. Le danger n'est pas moins grand. Trouve un mage qui te permette de respirer quelques minutes sous l'eau, et je serai ton guide pour te faire découvrir cette beauté. "

Je souris, il est amusant.

" En tout cas très peu pour moi, je ne partirai dans les abysses que le jour où mon heure aura sonné et que les dieux m'appelleront vers leur demeures. En attendant, je préfère faire face vois tu. Il n'y a pas plus belle lutte que celle face à la mer furieuse afin de vivre. C'est une lutte qui t'apprends beaucoup de chose, sur toi même, et sur ceux qui t'entourent. La mer nous apprend à rester modeste, même si je te l'accorde, ça se voit pas tout le temps; Mais jamais tu ne trouveras de vrais marins perdre leur sang froid. "

C'est bien vrai ça, honnêtement, les quelques " marins " qui pètent un câble une fois en pleine mer n'en était pas réellement, et ils sont aussi dangereux pour eux même que pour ceux qui les accompagnent.

" Si tu prends tant que plaisir à cette tempête, je ne te souhaite pas d'avoir le cœur bien accroché. Mais de bien t'amuser. Et j'espère que tu ne perdras aucun membre de l'équipage. "

Le vent commence à souffler fort, et on entend au loin le tonnerre, c'est pour bientôt, je vais aller à la barre, pendant que je me retourne, je lui réponds.

" Argonien, si mon navire n'était pas fait pour les tempêtes, je ne les attendrai pas avec autant d'impatience. Sache que tu n'es pas sur un lourd cargo de Solitude, ou un Long-navire Elfe, tu es sur, la Houle du Nord. Sache que nous ne flottons pas, nous voguons, notre navire est si léger et souple que lorsque les vagues le soulève, il se contente de glisser dessus. Et sache que chaque marin ici a vu bien pire que cette tempête si, alors ne suggère même que certains d'entre nous finissent à l'eau. "

Je saisi la barre à deux mains, je sens le vent dans mon dos, parfait, on va pouvoir filer droit vers Solitude avec ce vent d'est. On commence à apercevoir le creux des vagues, il devient de plus en plus grands, les blocs de glace sont retournés par endroits. J'ordonne de réduire la voilure, prenons pas de risque, les marins s'exécutent, seul les deux tiers de la voile sont dépliés, ça suffira. La plupart des matelots sont aux cordages, prêt à obéir aux ordres, d'autres se mettent à leur place et sortent les rames, si la barre ne suffit plus pour les manœuvres ont aura besoin d'eux. Mon second vient m'épauler à la barre, déjà celle ci a du mal à diriger le navire, tant les forces qu'exercent les flots et le vent prennent de l'importance, ma musculature ne suffit plus.
Le premiers éclair, je viens de le voir du coin de l’œil à tribord, que le combat commence, les vagues font bien quatre mètres désormais, et ça se sent. Les périodes d'ascension du navire le ralentissent, alors qu'une fois le sommet passé, on reprend beaucoup de vitesse. Les hommes rient lors des descentes, tandis que la pluie s’abat sur nous à son tour, j'ordonne de déplier les tentes au centre du pont pour abriter le matériel. Espérons qu'on ne perdra rien. Ci et là, je peux voir de la glace, trop proche de nous, je quitte ce vent arrière parfait pour du largue, mieux vaut s'éloigner d'ici et repartir un peu vers la côte, percuter de la glace pourrait être fatal, de plus, il est trop dur de voir les morceaux approcher tant ma vision est imparfaite dans cette tempête. On crie, sur bâbord, on aperçoit les montagnes, bon sang, je redresse la barre, en fait on suit le bon cap, mes les remous de l'océan ont du arracher de la glace plus au nord et elle a dérivée jusqu'ici.

" Tenez bon les gars, on survivra ! "

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Lun 6 Jan - 19:49

Une tempête c'était levée, il y a peu. Tout autour de nous l'air, devenait de plus en plus frais. Les nuages s'amoncelaient au dessus de nos têtes. Ils filaient à toute allure dans le ciel déchargeant pluie et bourrasques chargées d'embruns. Alentour, les vagues semblaient gonfler sans cesse: de gigantesques montagnes d'eau à la crête écumante, prêtes à nous engloutir, nous projettant sans cesse d'un profond canyon marin à l'autre. J'entendis des hurlements lorsque des matelots malchanceux furent emportés par la tourmente. Toutes les portes et les écoutilles furent condamnées. Seuls les plus braves et agiles osaient encore grimper les échelles de corrdre pour aller manipuler les voiles. Ralentir serait capituler et capituler serait mourir...

Lokir, le médecin jura fortement et vint à mes cotés:


-Capt'aine, jamais vu de Khajiits comme vous aussi acharné face à la mer !

-Rares sont les Khajiits à prendre la mer, lui expliquais-je en articulant difficilement à cause de la situation très tendue, ils la supportent à des fins commerciales , ou pour transporter du skouma. Mais rares sont ceux à vraiment l'aimer. Moi, je l'adore depuis toujours. Et je l'aime, encore plus aujourd'hui, parce qu'elle se moque bien de ce que pensent les dirigeants et autres politiciens...Elle constitue un autre monde, avec ses propres règles...

-Par Talos...le vent est traître ! Il est devant nous...maudit soit le vent oriental venant de Morrowind...

-Ce n'est pas bien grave...baisser les voiles, nous allons voguer contre le vent...

-Doit-on utiliser les rames ?

-Pas encore...laissons nous porter jusqu'à l'est...le temps de trouver une cible intéressante.

Les pirates n'avaient plus exécutés d'abordage depuis quelques temps, la Peste avait rendu le commerce maritime beaucoup plus rares, de nombreuses provinces avaient même bloqué leur port pour empêcher de contracter la maladie par la mer...Du coup, cela avait des conséquences sur le trafic naval et donc...les navires transportant de riches cargaisons se faisaient plus rares.

Do'Simba, le second, annonça d'une voix forte:

-Capitaine, un navire de type nordique à midi ! Hum...on dirait plus un navire de transport qu'autre chose...

-Alors, faites un appel de lumière à ses nobles marins, nous verrons bien leur réaction...nous verrons bien si ceux-ci nous sont plus utiles morts ou vifs...

Un matelot lança donc un signal de reconnaissance à l'autre navire...je ne savais pas si celui-ci répondrais ou non...dans tout les cas...nous allions partir à sa rencontre.

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Mar 7 Jan - 13:48

Le vent soufflait et sifflait. Le tonnerre claquait autant que les éclairs zébraient périodiquement les cieux et les flots. Les vagues creusaient des vallées qui se refermait après quelques secondes pour les rouvrir plus loin. Toutes les conditions étaient présentes pour que ce marin de Valh semble heureux. Autant dire qu'il aimait prendre des risques. Après tout, mis à part finir écrasé sous une vague, l'argonien ne risquait rien. Il se réfugierait sous l'eau, attendant que tout se calme. S'emparant des richesses trouvables sur le fond marin et repartant pour exécuter son contrat.

Il fût tiré de ses pensées par une lumière au loin. Ce n'était pas les éclairs. En se concentrant sur la source lumineuse il remarqua un navire au loin. Et il commençait déjà à venir vers eux. A moins qu'il ne se laissait porter par les vagues. Ce qui était plus qu'incertain. Une fois le signal lumineux terminé, l'assassin quitta la proue du navire, s'en allant trouver celui qui aimait à rappeler qu'il était le chef.

"Valh! Désolé de t'embêter, mais il faut parler! Je ne sais si cela troublera cette belle journée! Non loin devant, il y a un navire. Il a émit un signal lumineux ressemblant à ceci!"

N'ayant rien pour reproduire à l'identique ce signal, l'argonien utilisa un bout de charbon qu'il avait dans son sac, et traça le signal au sol. Une fois finit, il dut se tenir comme il put. Une descente s'amorçait. Il était plus facile de tenir en place lorsque le navire ralentissait.

"Dois-je transmettre à quelqu'un de leur répondre? Si oui, quoi? Sachant qu'on se rapproche irrémédiablement d'eux!"

Il n'eut pas le temps d'attendre une réponse. Une vague de bâbord le prit en traître, dans le dos. Il lâcha prise, et glissa le long du pont, jusqu'à passer par dessus le bastingage. Se retrouvant dans l'eau, Siigonis secoua négativement la tête, se remettant les idées en place. Il sentait que ses poumons avaient cessé de fonctionner. Ses branchies avaient prit le relais. Une véritable délivrance. Il était plus aisé de respirer sous l'eau que au dessus. Clignant des yeux, les paupières transparentes restèrent devant les yeux, lui permettant de voir ce qui se passait autour. Sans plus réfléchir, il prit la direction du navire le plus proche qu'il put voir.

Tout en progressant, il commença à vérifier s'il avait encore tout sur lui. Ses griffes d'acier étaient en place. La protection de sa queue également. Son sac était toujours en bandoulière, et son épée à la ceinture. Tout ce qui était le plus important semblait présent.

Enfin, il arriva à la coque du navire. Tant bien que mal, il réussit à escalader ce bâtiment en bois, et se hissa sur le pont. A son grand étonnement, il réalisa être au mauvais endroit. Puissent ces marins ne pas souhaiter son trépas. L'assassin aurait quelques difficultés après les quatre ou cinq premiers morts.  Après tout, il était en sous-nombre, et pas un guerrier.

Il remit son capuchon trempé sur sa tête, et dégaina son épée par sécurité. Il ne la levait pas. Il ne se montrait pas menaçant pour le moment. Il n'en avait pas besoin. De sa main libre, il s'accrocha comme il put.

"Vous avez du remarquer que je ne suis pas de votre navire. Je viens de l'autre, dont vous vous rapprochez. S'il est toujours en vogue d'ailleurs. Mais passons, j'aimerais parler à votre capitaine. S'il le faut j'invoque mes droits de euh..."

Siigonis avait du mal avec les termes nautiques. Ses habitudes et sa profession l'obligeait à rester sur terre la plus grande partie du temps. Il allait devoir progresser et rapidement, s'il ne voulait pas retourner à l'eau. Bien que ça ne l'aurait pas dérangé.

"Ceux qui me permettent de parlementer et négocier certaines choses avec votre capitaine. Pour... Parler je crois?"

Les marins ne semblaient soit pas décidés à l'aider, soit ils n'avaient rien entendu. La seule chose qui était sûre, c'est qu'ils avaient les armes tirés, malgré la difficulté à tenir en place.
Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Mer 8 Jan - 22:08

" Valh! Désolé de t'embêter, mais il faut parler! Je ne sais si cela troublera cette belle journée! Non loin devant, il y a un navire. Il a émit un signal lumineux ressemblant à ceci! "

Qu'est il en train de dessiner ? Un ... on dirait que y a ... non j'en sais rien de ce qu'il a fait, ça ressemble à un rien de ma connaissance, rien de Nordique, ça doit venir d'autre part. Par contre c'est vrai qu'on dirait qu'il y a un truc plus loin par tribord. Un autre navire donc. Je laisse la barre à mon timonier et m'avance.

" Dois-je transmettre à quelqu'un de leur répondre? Si oui, quoi? Sachant qu'on se rapproche irrémédiablement d'eux! "

Avant même que je puisse le répondre, une grosse vague déferle sur le pont, elle s'abat précisément sur notre bord du navire, je prends le plat-bord en main, et serre de toute mes forces, cette vague n'aura pas raison de moi. C'est bon, j'ai tenu, mais pas tout le monde, on compte deux disparus, l'Argonien avait semble t'il était envoyé à la mer. Il manquait aussi Lokr, un solide gaillard, il se tenait près du bord à ce moment là. Puisse t'il reposer en paix, les chances de le retrouver étaient mince, mais qu'importe, je peux toujours essayer.

" Tribord toute !! Que tout le monde guette les flots et essaye de voir i on peut récupérer Lokr ou l'autre Argonien ! Exécution. "

" Capitaine ! On fait quoi de l'autre navire qu'avait signalé l'Argonien ? "

Hmm bonne question, je l'avais presque oublié. Tandis que je suis doucement bercé par les flots mouvants, je me rends compte d'une chose, ce navire se rapproche effectivement de nous, il ne semble pas spécialement arborer de quelconque signe d'appartenance à une quelconque faction, mais bon vu le temps qu'il fait je me trompe peut être. Mais prenons pas de risques.

" Aux armes ! Prenez vos lames, prenez vos haches, et préparez les grappins ! Préparez vous pour la guerre, et continuez de guetter pour nos deux disparus, avec un peu de chance on tombera sur l'un deux, et avec plus sur les deux ! "

Tout le monde se prépare, j'ordonne de virer pour partir en travers, on ira aussi droit sur lui que nous permettra le vent. J'ignore qui ils sont, peut être ne déclarerai je finalement pas l'abordage, mais mon coeur brûle d'envie de faire verser du sang.

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Ven 10 Jan - 12:42

Nous avions enlevé un argonien des flots, il semblait étrangement plus "imposant" qu'à la normal, une queue plus longue, des pattes (c'est le cas de le dire) plus reptiliennes que ses semblables en bref, une belle trouvaille. Les argoniens se vendaient chers au marché noir, leur aptitude à savoir respirer sous l'eau était très utile pour les clients de tel ou tel profession.

Des matelots me livrèrent l'étranger sur le pont, pendant que je manoeuvrais le navire.


-Capt'aine, on a pêché un beau poisson !

-C'est ce que j'ai cru remarqué, camarade, observant de plus prêt le nouvel arrivant, je lui annonçai, bienvenue sur l'Astral, Fléau des Mers, noble vaisseau pirate prêt à parcourir les océans en quête de fortune et de gloire ! Le navire sur lequel t'étais il y a peu, semble se ruer droit vers notre coque...ce qui fait de toi, notre prisonnier, enchaînez et désarmez-le en tachant de le garder en vie...

Les pirates s'exécutèrent. Ce navire nordique n'avait répondu que par une puissante accélération vers nous...et on voyait qu'il y avait de l'agitation à bord...il ne semblait pas du tout pacifique...L'Astral anticipera...

La frégate Khajiite traça son chemin droit devant-elle à travers les nombreuses vagues. Les deux navires se rapprochaient rapidement, trop rapidement...le choc était tout proche...


-Armez les balistes !

Rapidement, les hommes réussirent à charger les balistes, la bataille s'annonçait difficile, car le capitaine adverse avait du talent pour naviguer par un temps aussi catastrophique, cependant...son navire ne faisait pas le poids si il s'engageait dans un affrontement directe face à l'Astral qui est tout de même l'un des meilleurs vaisseaux d'Elsweyr.

Le pavillon noir fut levé, arborant fièrement un félin assoiffé de sang.

Keem, sur la vigie s'attendait au pire, il s'accrocha les poignées à l'aide de cordage pour éviter de basculer par-dessus bord. Do'Simba, mon second, beuglait des ordres tout comme Dar'Shazam. S'Renji, lui, vérifiait l'armement général du navire. Tout semblait au point. Lokir était retourné dans ses quartiers pour préparer les bandages et autres soins pour les possibles blessés après la bataille.

Le temps semblait s'arrêter l'espace de quelques secondes...les deux navires se percutèrent d'une violence sans égale. Soudain, une vague gigantesque engloba les deux navires, m'aggriper à la barre ne fut pas la meilleure chose à faire...et pourtant je n'avais pas d'autres choix. Tel un monstre marin, l'Astral émergea de l'eau rapidement se retrouvant alors côte à côte avec le navire nordique.

Je savais que l'abordage n'était pas la meilleure chose à faire dans une telle tempête, alors, ayant toujours gardé mes anciennes qualités d'ambassadeur, j'avais tenté une approche diplomatique avec le capitaine adverse, me présentant tout d'abord, je lui avais hurlé suffisament fort pour qu'il puisse m'entendre depuis son navire:

-Hey, capitaine ! Sacré tempête...j'ai tenté une approche pacifique avec vous et vous semblez la dénigré ! Alors...je vais recommencer vu que ce n'est pas un temps propice pour guerroyer.

Un matelot apporta l'argonien captif avec une lame sous la gorge de celui-ci.

-Je suppose que vous vous connaissez ? Si vous relancez les hostilités je le tue...est-ce bien clair ? J'en oublie les bonnes manières ! Je m'appelle Ri'Azzad...capitaine pirate le plus craint par ses temps obscures, je n'ai jamais vu votre navire, qui êtes-vous ?

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Siigonis
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 28/11/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Lun 13 Jan - 16:07

La tempête se déchaînait, inlassablement. Et la vie de l'argonien n'était pas plus calme. Après être monté sur un navire pirate, il s'était fait capturé. Il était en mauvaise passe. Quoi que... Il était possible de récupérer sa liberté. Si Valh ne faisait pas sa mauvaise tête. Mais avant de tomber à l'eau, il semblait avoir des envies guerrières. Et ce n'était pas un océan risquant de leur rouler dessus qui saurait arrêter ce nordique.

Lorsque les deux navires durent bord à bord, le capitaine Khajiit fit amener Siigonis, les mains attachées dans le dos, une lame sur la gorge. Là où les écailles étaient les plus tendres, naturellement. Il ne restait plus qu'à espérer que le Hist le sauverait.

"Ri'Azzad... J'ai payé pour être à son bord, je doute qu'il veuille me sauver. Il a son paiement. Ceci dit, je pense pouvoir t'être plus utile vivant. Et si tu ne me relâches pas, je t'assure que je ne te tuerai que très lentement lorsque tu seras mon contrat."

Tout en parlant, il avait fait remonter sa queue le long du corps du marin, le frôlant à peine, puis lui enserra la gorge entre les clous qui dépassait de l'armure de cuir la couvrant. Peut-être que ça donnerait un peu d'importance à l'assassin, et lui rendrait sa totale liberté.

Le marin s'écroula sur le pont, agité de spasmes. Sa lame avait malgré tout entaillé la gorge de l'argonien qui se tint au bastingage, le temps que le Hist qui l'accompagnait le soigne. Après une dizaine de secondes durant lesquelles la météo ne faisait partie que du second plan.

Se redressant de toute sa hauteur, Siigonis regarda Ri'Azzad droit dans les yeux, la queue fouettant les air, et ses lames rétractables sorties.

"J'espère que tu ne tenais pas trop à ce marin. Je doute qu'il puisse à nouveau te servir. A part si tu comptes le manger, où le faire sécher pour du bois de chauffage. Puis-je retourner sur le bon navire à présent? A moins qu'il n'y ait un abordage, auquel cas, je reste ici pour massacrer un maximum de membres de ton équipage..."

Il souriait de toutes ses dents, si ce n'était ses crocs. Après tout , il avait une dentition reptilienne. Et il était prêt à l'assaut, s'il était lancé. Il ne restait qu'à attendre. Le regard braqué sur le capitaine de ce navire pirate qui le retenait prisonnier. Puisse Valh intervenir rapidement. Sinon l'assassin allait de nouveau se faire attraper, mais serait plus fermement attaché, et cette fois, dépourvu de toutes ses armes. Excepté ses griffes naturelles.

Revenir en haut Aller en bas
Valh Sthor
Houle du Nord
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 23
Localisation : Sur les flots déchaînés

MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   Mer 15 Jan - 21:17

Par bâbord avant, les voilà, un chouette navire que voici. Tout en bois, inconnu à mon répertoire, il doit venir du sud, aucun arbre dans la partie nord de Tamriel ne correspond à ce que je vois. J'arrive enfin à apercevoir un drapeau au sommet du grand mat. J'entends mon équipage crier, certains me parlent, il semblerait que l'Argonien soit à son bords. Entre deux éclairs, j'arrive à voir la figure du drapeau. Un Khajiit, je souris, qu'est ce qu'ils viennent foutre ici ces chats ! Mais bon je vais pas épiloguer la dessus j'arrive à voir que sur son pont, ça bouge pas mal, je sais pas ce qu'ils nous réserve mais je le sens qu'à moitié.
Bon il est vrai que je m'inquiète pas trop, c'est certes un beau navire, avec de grands mâts, de grandes voiles carrés et une coque solide, sa ligne de flottaison est excessivement basse, et sa prise au vent largement supérieur à la nôtre. Vu le temps qu'il fait, il leur sera impossible de nous suivre convenablement, ils ne pourront manœuvrer qu'avec lenteur à cause des vagues, et le vent les empêche de hisser toutes la toile. A contrario, notre navire est fin, et léger, nous flottons à la surface des eaux et glissons avec grâces sur les vagues, même les plus grosses. Bon il est possible que son équipage soit plus grand que le mien mais on a largement nos chances de vaincre, ça y est, je vois ce qu'ils font, des balistes, ils arment des balistes, c'est pas joli ça. Bon on va le contourner par l'arrière.


" ON VIRE ! "

Les hommes se tiennent fermement au bastingage pour ne pas passer par dessus bord, tandis que je pousse la barre, le navire vire sèchement, accompagné par un grosse vague écumeuse, l'eau nous trempe, il commence à faire frais !

" Hey, capitaine ! Sacré tempête...j'ai tenté une approche pacifique avec vous et vous semblez la dénigré ! Alors...je vais recommencer vu que ce n'est pas un temps propice pour guerroyer.  "

Je contrôle mon envie de rire. Il raconte quoi lui ? Une approche pacifique ? Il a rien fait.

" La mer est comme elle est camarade, il n'y a ni grosse tempête ni petite, seulement des défis à relever "

Je vois que l'Argonien arrive, enchaîné, le voilà donc ce lascar ! Il est parti faire trempette pour passer en face ! Bon au moins il est pas mort c'est déjà ça.

" Je suppose que vous vous connaissez ? Si vous relancez les hostilités je le tue...est-ce bien clair ? J'en oublie les bonnes manières ! Je m'appelle Ri'Azzad...capitaine pirate le plus craint par ses temps obscures, je n'ai jamais vu votre navire, qui êtes-vous ? "

Je le regarde. De nombreuses possibilités s'offrent à moi, attaquer, fuir, mourir, gagner. Tant de choix, mais je vais pas trop réfléchir, j'ai des hommes sous mes ordres, il me font confiance, je ne vais pas les décevoir. Il faudrait fuir. Il le faudrait vu qu'on a pas un maximum de chance de survivre, en face, je les vois orienter les balistes vers nous. Il me force la main.

" Capitaine pirate ? Le plus craint par ses temps obscures ? Soit, je ne peux alors que m'incliner devant votre grandeur. Quand à cet Argonien, il était mon prisonnier, je voulais le vendre comme esclave en Cyrodill, aussi vous pouvez le garder. "

Je m'incline, d'une façon peu gracieuse, faut dire queje fais pas ça tout les jours. Certains de mes hommes m'imitent. D'autres sourient un peu.

" Riazad vous avez dis Seigneur ? Hmm vous voici face à une proie à votre merci, je me nomme pour ma part Valh, humble capitaine, d'un humble navire. "

Je marque une pause, pour essuyer la pluie qui me tombe dans les yeux, et pour lui laisser le temps de patienter.

" Vous savez, ici on est en Bordeciel, les chats se font rare, et il y a un dicton qui me revient. Je sais plus où je l'ai entendu, mais il peu de sudistes en comprennent réellement le sens. Il dis que ce n'est pas la taille du loup dans le combat qui compte, mais celle du combat dans le loup. Mais aujourd'hui est une belle journée. "

Je lui souris.

" Aussi vais je tenter de vous le faire comprendre. C'est gratuit. "

Ni une ni deux, je pousse la barre à fond, on vire brusquement, je pense pas qu'ils vont réellement comprendre ce qui se passe. En quelques secondes me voilà contre leur coque, quelques carreaux géants de balistes nous percutent, d'autres vont dans l'eau.

" A L'ABORDAGE LES GARS ! "

Sans même attendre leur capitaine, mes hommes sautent pour s'accrocher à la coque adverse et commencent à escalader. L'effet de surprise est avec nous.

________________________________________

" Futile to resist, you know why we have come, futile to resist, the battle is already won ! "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une remise en état des plus plaisantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une remise en état des plus plaisantes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remise de la Croix Provençale
» Remise à flot économique, mais à quel prix?
» Cérémonie de remise de diplome universitaire
» Cérémonie de remise des médailles de l'Ordre de la Croix Provençale
» [RP] Cérémonie de remise des Croix Provençales !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Rp :: Chatellerie du Clos :: Aubétoile-
Sauter vers: