Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Dignité de voleur. ▸ PV Jil/Le premier qui viendra :D

Aller en bas 
AuteurMessage
Jilano
Novice
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 25
Localisation : Une main dans ta poche, l'autre dans la mienne.

MessageSujet: Une Dignité de voleur. ▸ PV Jil/Le premier qui viendra :D   Mar 31 Déc - 18:49

" La tombée de la nuit… S'il y a bien un moment que je préfère, c'est celui là. "



Et c'est précisément à ce moment que Jilano avait choisit d'arriver à Faillaise, l'illustre repaire de la guilde des voleur. Le jeune voleur avait méticuleusement établit son départ de Blancherive jusqu'à Failaise pour être sûre d'arriver à ce moment là.

Il quittait Blancherive, après plusieurs mois passé dans le centre du Vieux Royaume. Il avait commencé à se lasser la ville, puis sa situation de voleur avait précipité son départ. Jours après jours, les gardes reconnaissaient son visage et chacune de ses actions devenaient prétextes à être surveillée.

Le jour déclinait à l'horizon et le soleil disparaissait à travers la forêt entourant Faillaise. A cheval, Jil avançait au pas, tranquillement jusqu'aux portes de la ville. Son regard, un mélange de tendresse et de mélancolie se baladaient sur les remparts qu'il avait autrefois escaladé, accompagné des mômes qui formait sa jeune bande. Des souvenirs qu'il n'avait jamais oublié, qu'il gardait précieusement.
Jil revenait rarement à Faillaise depuis son adolescence, il n'y passait que de rares fois, lorsqu'il y était forcé ou lorsque la nostalgie le prenait trop violemment. Pourtant, Faillaise était une de ses villes préférés et il n'avait jamais su l'expliquer ; les souvenirs d'enfances, probablement, le charme des docks et de l'architecture de la ville.
Il y a des choses inexplicables, enfouis profondément en nous et l'affection que Jil portait à la ville qui l'avait vu grandir en faisait partie.

Il mit pieds à terre et confia son cheval à l'écurie. Naturellement, l'éleveur ne le reconnu pas. Les années étaient passé, Jil avait grandit… Lui, pourtant, reconnaissait parfaitement l'homme qui jadis, avait couru après lui lorsqu'il venait taquiner les chevaux. Désormais, il était un homme, rien à voir avec ce petit garçon qui faisait des bêtises sans importance.
Jil entra sans encombre dans la ville. Les gardes à l'entrée ? Enfin peut-on seulement appelés les guets de la guilde des gardes ? Jil les connaissait, il avait déjà eu affaires à la guilde, mais il refusait encore d'y entrer. Il se rendait service, mutuellement, mais cela s'arrêtait là… Il ne leur faisait pas confiance, comme la guilde ne lui faisait pas confiance en retour. Le jeune homme s'en contentait bien.

Le voleur eut tout le loisirs de faire le tour de la ville, repéré les endroits qu'il connaissait, si certains de ses passages favoris étaient toujours présent. D'un oeil habile, il analysa les recoins et les crevasses, les coins qui seraient sous l'ombre dans la journée pour préparer son terrain de chasse… Ou son terrain de jeu.
Le temps avançait, c'était le moment où la plupart des gens rejoignaient le dard de l'abeille pour terminer leur journée de travaille, ou la garde gagnait de nouveaux membres dès la nuit tombée…
Un crépuscule pâle et froid enveloppait la Brèche, Jil marchait dans une Faillaise illuminée par les premières étoiles de la nuit.

Il ne s'étonna pas de voir si peu de monde trainer dans les rues. Depuis que la Peste avait été annoncé dans tout Bordeciel, les habitants trainaient le moins longtemps en extérieur, d'autant que Failaise n'était pas réputé pour être une ville saine. Les rats trainaient dans les égouts et remontaient vers le marché, s'installait dans les recoins chauds des maisons et des tavernes. Jil vérifiait qu'il se tenait bien loin de ses animaux peu farouche à chacun de ses pas. Une morsure était vite arrivée et il ne mourrait pas d'envie d'attraper la peste.

Il hâta sa marche pour entrer au Dard de l'Abeille, mais son entrain fut vite canalisé par une envie irrépressible de vol. Et pour cause… Une personne, juste devant lui, le dos tourné au jeune voleur avait dans sa poche, à la portée des doigt fins du voleur, un fin collier d'or tressé. Il dépassait tout juste de sa poche, mais c'était juste assez pour que Jil puisse s'en emparer...
Ses yeux vert, captivé par une he brillèrent d'un éclat d'avidité.Il aurait été criminel pour Jil de passer à côté d'un larcin si simple…
D'une main preste et légère, il glissa deux doigts autour du collier et l'extirpa de la poche de son propriétaire. Il l'enferma aussitôt dans sa paume pour le dissimuler de la vue de tous… Pensait-il...
- Eh toi ! s'enhardit une voix dans le dos du jeune homme.
Jil réprima un sursaut et concevra son calme. Il ne broncha pas, ne se retourna pas et ne prononça pas un mot. Bréton de race, il savait de nature employer la magie à son avantage, mais n'en avait pas fait sa spécialité. Il connaissait quelques sorts de bases qu'il maitrisait juste assez pour se tirer de situation délicate, mais n'avait jamais souhaiter devenir un meilleur mage.
Le voleur ferma les yeux et se concentra sur sa tâche, calmer l'agitation qu'il sentait monter...
La paume de ses mains brillèrent faiblement entre se doigts serrés. D'un éclat d'argent, il sentait des radiations douces et chaude filer entre ses doigts pour embaumer lentement l'atmosphère.

Allez, tait-toi et oublie ce que je viens de faire… pensa fermement Jil, les dents serrés. Oublie-moi, reste tranquille et fous moi la paix...

A vous de jouer, vaillant internaute ! Vous pouvez être celui qui se fait voler ou… Ou alors un gentil poto pour tirer Jil de la purée ou juste un sagouin qui va l'enfoncer un peu plus, celui qui dit " Eh ! ". A votre guise !

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Une Dignité de voleur. ▸ PV Jil/Le premier qui viendra :D   Ven 3 Jan - 13:37

Nous arrivâmes de nuit.... Fallaise... Loin d'être une ville Lumière, en effet, celle-ci est  citadine faite de bois et bâtit sur des marais. L'humidité envahit l'air, rongeant le bois, une atmosphère apte à développer tout un tas de virus.
Cette même ville qui accueillait la guilde des voleurs. Des voleurs certes, mais travaillant avec un certain credo qui d'une manière, peut-être respectable de leur point de vue.

A peine entré dans la ville, la peste de Solstheim se faisait ressentir, un homme agonisait dans un coin sombre de la rue, marqué par des traces sombres sur son visage, des plaies purulentes le lui masquait la face... A côté de lui, sa femme peut-être, ou bien sa jeune fille qui sait.... Bref, la personne en question était mort depuis quelques jours, et, éclairé à une faible lueur de torche d'une des maison approximative, on pouvait voir que le cadavre déjà en décomposition.

Le Jarl de cette ville ne savait pas qu'il allait recevoir de la visite, et encore celle de la Main du Roi. Cela faisait depuis quelques jours que j'avais énoncé les commandements à suivre pour atténuer les effets de la propagation de cette peste, et je crois bien que... même Morthal s'en sortait mieux en question d'hygiène alors que c'est un village fait sur un marais, sans même une protection de pierre pour séparer ce même groupement de population de la terre boueuse.
Concrètement, la situation de Faillaise était alarmante.


Près du centre de la ville, je fis arrêté, surpris par un garde parlant à ce qui devait être un villageois, ou un égaré d'une autre ville... Le garde était de dos, nous ne pouvions guère le voir, cependant, l'autre homme était de face, nous étions en armure, et le bruits de celles-ci faisait un petit remue-ménage, ce qui devait être le citadin fut alerté, il regarda de côté, et... ne reconnut probablement pas les personnes qu'il avait en face de lui. Tout naturellement et n'ayant constaté aucun " réel" problème avec ce que je venais de voir, nous reprîmes la route pour accéder au palais du Jarl.

A l'intérieur du château....

Un homme s’époumona dans la salle hurlant :


Il est là ! La Main du Roi est à Faillaise !!!  

Un certain réflexe pousse le jarl à se soulever de son vieux trône de bois, les yeux écarquillés par la nouvelle qu'il venait d'apprendre... Et c'est au même moment que j'entras avec ma garde dans le Palais. Tout s'inclinèrent, sans exception, seul le bruit crépitant du feu de l'âtre était présent dans la grande salle.

Le Jarl de Faillaise était un vieil homme qui était bon de coeur, cependant, s'il avait une destiné autre que celle d'être Jarl, il aurait probablement était noble de la cours... En effet, celui-ci se laissait papillonner vers des occupations plus divertissantes que le métier de gouverneur de cité. Alcool, femmes et autres était son quotidien. Ces petits défauts ne lui empêchant nullement d'être un homme tout-à-fait polit et respectable, étant un homme bon, et juste, il avait au moins ce côté qui ne pouvait lui être enlevé, car même si c'était une personne passionnée parce-ce que pouvait offrir comme plaisir la fleur des femmes, ou bien les effets de l'alcool, en temps voulue il savait rester strict, franc, et surtout à sa place... Et justement, c'était le moment pour lui de le rester.

J'avançais au milieu de la salle, la population du palais étant toujours à genoux, un des mes gardes s'avança à mes côté et fit aux braves gens:


- Relevez-vous !

Tous exécutèrent, et firent le salut de la Régence, le bras droit, révolutionnaire, tendue. Je fis un léger signe de la main vers le bas pour leur demander de cesser. Enfin, je m'avança vers le Jarl.

- Maintes salutations !Par les Neufs ! Mon Seigneur, je n'attendais pas votre visite d'aussitôt dans mes villes. Seigneur Stalion, que me vaut votre visite si.... tardive ?

- Il fallait vous en doute mon cher, je rend visite à toutes les chatelleries de Bordeciel pour voir si elle respectent les règles dictées par ma personne, et si vous respectez de même, les mouvement de rigueur à cause de la peste...


Le souverain avala sa salive, se sentant dans une situation très très gênante.

- Souveniez-vous ce que j'ai dit lors de mon sacre ? Vous en souveniez-vous ?

- Oui mon Seigneur, comment pourrais-je oublier de tels paroles...

- Et qu'ais-je dit ?

- Que sanctions seront prises si non respect des lois et des règles sont remarquées...

- Bien, je vois que vous avez bonne mémoire, vous êtes Seigneur de Faillaise, et je crois bien que vous savez ce que je vais vous reprocher n'est-ce-pas ?

- Oui... en effet,les défauts de cette ville sont bien flagrants j'en suis navré... Je vous assures que dans le présent le plus proche nous nous assurons d'améliorer les conditions sanitaires de cette ville, j'en fais ma priorité mon Seigneur !

- Ceci est le défaut principal, en effet, mais pas seulement ! Tout-à-l'heure, j'ai vue une erreur considérable dans vos rues, un garde, seul, avec un citoyens ! Les patrouilles généralement se font à deux, de jours pour assurer la sécurité des gardes, et à quatre de nuit pour redoubler de vigilance !  Vous n'êtes pas sans savoir que mon programme tourne beaucoup autour de l'armée et des métiers d'arme et de sécurité. Vous n'êtes pas sans savoir, que la situation est plutôt instable en Bordeciel, et que chaque garde de ville doit savoir comment se battre, comment patrouiller, comment protéger une ville d'un siège et bien d'autre encore ! Je ne vais pas apprendre le métier de militaire à chacun de vos soldats. Vous allez vous en occuper. Réformez votre garde au lieu d'investir dans vos luxe d'habitudes. Disciplinez-la !

- Bien mon Seigneur, cela sera fait par Talos je le jure !

- Pour la peste, appliquez ce que j'ai prononcé lors de mon discours et vous verrez tout ira bien...

On me dirigea vers mon siège et me proposa une coupe avec de la boisson, que j'accepta bien évidemment.
Le bilan pour Faillaise était déconcertant.

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
Une Dignité de voleur. ▸ PV Jil/Le premier qui viendra :D
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Rp :: Chatellerie de la Brèche :: Faillaise-
Sauter vers: