Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grande Purge

Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Grande Purge   Jeu 12 Déc - 23:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La neige, de la neige à perte de vue, quelques sapins de droite à gauches, quelques montagnes, quelques crevasses... La route était longue et dangereuse...
Enfin, dangereuse pour des personnes qui n'ont pas de moyens de se défendre, car en réalité, nous étions cent soldats nous déplaçant, direction Aubétoile. La politique de répression des indésirables avait commencé, nous pouvions maintenant opérer pour établir l'ordre et la sûreté. Les cent hommes d'armes voyageant avec moi pour la ville d'Aubétoile était un regroupement de plusieurs troupes de différentes chatelleries  convoquée à la marche pour la ville du nord.

Il faisait froid... Le vent était intense, on ne voyait rien à plus de cinq mètres autour de nous. Le bruit des pas, le son des frottements d'armures,des chevaux et des drapeaux rouges qui avaient été choisit pour représenter l'action de justice.
Depuis ma proclamation en tant que Main du Roi je m'étais permis t'établir bon nombre de changement, l'armée du Royaume était maintenant bien plus disciplinée qu'auparavant, bien  mieux équipés, bien mieux armés... Investir dans une armée efficace était essentiel pour des bilans positifs et des testes concluants !

Pour cette première vague de Terreur, je me devais d'être présent, aujourd'hui, nous allions entamer un processus de digestions des illégaux en Bordeciel. La machine est lancé, le poing de fer va frapper.

Aubétoile était cernée par des petits camps de Bandits, rien de bien important, et cinquante soldats auraient suffit pour éradiquer ces pestiférés, mais le but était de montrer la détermination de l'Etat souverain de Bordeciel. Nous allions opérer par rafles, les bandits pillent et tuent les marchands environnants et voyagent dans les alentours d'Aubétoile, parfois-même ils s'en prennent à la ville même. Et c'est pour ces raisons-ci qu'ils devaient être condamnés.
Les garnison de cent soldat allait frapper vite, et très fort.




- Mon Seigneur, nous sommes arrivés. ( l'officier déplia une carte) D'après les témoignages requis, des camps de bandits se trouveraient ici, là, et enfin deux au dessus là.

- Bien, excellent travail,  nous allons raser ces deux camps là vous voyez ? Je veux aucun survivant, vous trancherez les têtes, et vous les empalerez autour des camps, ça influencera certains troubles-faits. Quant-à nous, nous allons nous occupés des trois camps restants. Nous appliquerons la purge.

- Aussi mon Seigneur, ai-je oublié de vous informer que nous avions bien pensé à prendre tout le matériel, nous sommes prêts à vous servir avec honneur et loyauté.

Je lui fis un signe de la tête et la garnison se détacha en deux partie, un plus grande qui s'occuperait des trois camps, et une autres plus petite pour s'occuper des deux petits camps...

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Grande Purge   Sam 14 Déc - 16:04

C'était dans des bruits de frottement d'amure, qu'une partie de garnison avançait vers les deux camps de bandits... Il faisait très froid, la nuit venait de tomber il y a peu de temps... La neige, toujours de la neige, beaucoup de vent aussi... Les soldats vêtit d'une armure noire n'étaient pas percevable la nuit, même les drapeaux pourpres étaient trop sombrent, seul la neige réfléchissait la douce lueur de la lune...

Plus la troupe avançait, et plus des feu de camps se faisaient percevoir... On écoutait des rires, des chants, plus on avançait, et plus on écoutait distinctement les voix des bandits. L'officier qui commandait cette petite partie de la garnison ordonna en chuchotant :


- Arbalétriers, en avant ! Infanterie, aux premiers cries de sanglots qui se feront entendre, vous courrez massacrer ces chiens d'illégaux, pas de pitié !


Les arbalétriers étaient une petite troupe légère, tout de noir vêtue comme les chevaliers de l'infanterie, cependant plus mobile et plus silencieuse que celle-ci...

L'infanterie étant maintenant immobilisée attendant les hurlements, les archers se déplaçaient vers leur objectif  sans bruit, dans le silence le plus total...

Les bandits parlaient de leurs exploits de la journée, des voles, une grande-mère détroussée, une attaque contre un convoi Khajiit et bien plus encore, ils festoyaient en buvant et dévorant les trophées de chasse qu'ils n'avaient pas abattu d'eux-même mais volés à un convoi marchand...

La bonne ambiance régnait chez ce groupuscule de malfrats, ils fêtaient autour du feu crépitant... rien ne laissait à présager une quelconque tuerie... c'était un soir comme les autres et cependant... un ordre fut donné:

- FEU !!!

C'est dans une pluie de carreaux d'arbalètes que quelques bandits moururent, la puissant des tirs en projetait plus d'un contre le sol, où sur les compagnes à côté desquels ils étaient. Les cries de douleur se firent entendre... Des bandits agonisaient, mais beaucoup n'était pas encore mort....
Ils étaient prit au dépourvue... pour eux, leur journée était finie, leurs armes étaient rangées vers leurs dortoir, ou sac de couchage, ils ne pouvaient rien faire, ils ne pouvaient pas riposter...
Ce sont des cris roque qui se firent entendre et le claquement du fer approchant, l'infanterie arrivait...
Les malfrats ne pouvaient s'enfuir, ils étaient encerclé.

Ce fut un bain de sang, des têtes décapitées,les illégaux cloués au sol par les carreaux d'arbalète et se faisant broyer les os par les chevaliers en armure, certains avaient les cottes brisées, d'autres par la masse des armures et des hommes qui leur traversait sur le corps étaient démembrés. Ce fut un massacre, il n'y avait pas de bruit de fracas d'épée ou de lance, car ce soir là, ce furent que des bruits sourds qui furent entendues, le bruit des épées et des lances, se plongeant dans le corps de ces hommes...
 

Quelques minutes après la massacre, il était temps de faire passer le message, les soldats prirent des torches et brûlèrent les dortoirs et objets personnel des brigands, les corps furent rassemblés en un tas et furent tous brûlés, la tête du chef de ce groupe de bandit fut décapitée et plantée dans un pique à l'entrée du camps....
La neige, la glace, immaculée de sang...

L'officier qui dirigeait cette partie de la garnison annonça fièrement:


- Cette mission est une réussite sans faille ! Retrouvons l'autre partie de l'équipe et allons annoncer ce triomphe à la Main du Roi ! Soyez fier de vos actes mes frères !! Vous participez à la libération de la nation ! Vive la Régence, vive le Roi, vive Bordeciel !

***



________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Grande Purge   Dim 15 Déc - 15:40

Le deuxième groupe groupe avançait lui aussi dans la neige, plus nombreux, ils faisaient aussi plus de bruit... La deuxième partie de la garnison, la plus grande allait s'attaquer au trois camps restants, les plus gros.
La réussite de la première opération se fit savoir par un de nos messagers qui revint à cheval jusqu'à nous...


- Imminence !

- Qui a-t-il ?


- Vos ordres ont été suivit à la lettre, il semblerait que la première attaque sur les deux camps désignés aient été une réussite totale.

- Excellent, veuillez retourner au premier groupement leur demander de revenir rejoindre le second groupe immédiatement.

- Ça sera fait mon Seigneur.

L'homme repartit avec son cheval aussi vite qu'il était venue, quant à nous, nous continuions la marche... Le plan pour annihiler ces trois camps étaient bien simple... Le but étant d'encercler ces trois camps à la fois, soit diviser la garnison quand elle sera au complet en trois escadrille puis, commencer la purge. Cependant, les méthodes employées ne seraient pas les même que celles des deux premiers camps éradiqués, en effet, les deux premiers camps se trouvaient vers une route très fréquentée par les bandits, cette destruction servait donc de message...
Les trois camps restants qui allaient être abordés allaient plus servir d'exemple de la justice de la Régence...


La première partie de la garnison rejoignit la deuxième, l'officier qui avait dirigé la première s'approcha de moi, et me fit :


- Feu, pique et tête... j'ai suivit vos instruction mon Seigneur. Ces chiens galeux on souffert pour tous leurs crimes.

Je le regardais et lui lâcha un sourire, puis sans rien dire, je continuais d'avancer.


***


Nous arrivions enfin sur place, une fois de plus, les bandits étaient facilement remarquables, feu de camp, cris de joie, rires... Des homme ne sachant pas ce qui allait leur tomber dessus en outre...



Les trois camps encerclés, les bandits savaient que nous étions là, repliés sur eux même comme un renard agressifs coincé dans un angle, ils nous menaçaient de leurs armes de qualité peu comparables au notre....
Ils ne pouvaient guère voir qui les menaçait, les soldats étaient en armure sombre, et trop éloignés des feu de camps pour pouvoir être éclairés, seul les malfrats étaient à découverts, vulnérables....

J'ordonna à mon officier de prendre la parole, celui-ci exécuta les ordres.

- Vous êtes encerclés, rendez-vous, vos camps sont tombé, au nom de la justice du Roi et de sa Main, rendez-vous ou vous périrez tous sans exception !

Ce qui semblait être le chef des bandits rétorqua :

- Allez vous faire voir !!!

Mon officier me regarda, je lui fit signe de la tête et il comprit... Celui-ci tapota l'épaule d'un archer, désigna la cible du doigt, et le tireur fit feu...
Un carreau fut tiré, un sifflement retentit dans le ciel et d'un coup en une fraction de seconde, le leader de ces illégaux tomba au sol s'étouffant dans son propre sang, la flèche, plantée dans la trachée...
Les bandits commençaient à s'affoler, leur leader n'était plus ils étaient prêt à passer à l'attaque, ils ne savaient guerre comment réagir, le stress les envahissait...

D'un ton fort, j'annonça :


- Dégainez les épées !

Les chevaliers suivirent les ordres, des dizaines et des dizaines d'épées dégainées en même temps... un bruit strident de fer dans le ciel.... assez pour dissuader l'ennemi d'attaquer...

Impressionnés par le bruit et comprenant que nous étions bien trop pour eux, quelques malfrats lâchèrent leur épée, puis, constatant quel leurs frères avaient abandonnés, les autres firent de même... Ils jetèrent tous leurs armes à terre.


Les cercles se refermaient peu à peu, les soldat paraissant maintenant aux yeux de leurs ennemis, ceux-ci apeurés et terrifiés de ce qui allait leur arriver.

- Mettez-vous à genoux, ne tentez aucune forme de résistance sinon vous serez exécuté dans la seconde qui suit ! Vous allez être enchaînés en file humaine, suivez les instructions, et tout se passera excessivement bien !

Durant la nuit, la garnison dirigea les prisonnier plus au nord, vers les bords de la mer aux eaux froides juste à côté d'Aubétoile...

On fit creuser une fossé aux bandits toute la nuit, durant des heures. Au final, la fausse atteignit cinq mètres de profondeur, les captifs creusaient leur propre tombe...

Au petit matin, quand les rayons des soleil se levaient sur la plaine blanche et les collines enneigées d'Aubétoile, de la fumée était visible d'un côté, et d'un autre....

Quelques habitant s'en approchèrent du premier signaux de fumée pour voir ce que c'était, ils ne voulaient pas aller au deuxième de crainte de se faire attaquer, vue que celui-ci se trouvait sur des routes très fréquentées par les criminels, voleurs, et autres délinquants....

Une arrivant vers le premier lieu d'où la fumée apparaissait, ce fut un spectacle bien dérangeant qui apparaissait aux yeux des ces civils...

Une fosse, longue d'une centaine de mètres, et profonde d'environ cinq mètre s'étendait sur le bord de la mer, celle-ci remplit de cadavres ... et de tout les matériaux de camps des illégaux.

C'était le début d'une grande vague de répression à travers Bordeciel...







________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Grande Purge   Lun 16 Déc - 1:07

Suite au début de la purge, nous avions décidé de renvoyer les soldats dans leurs chatellerie respectables, la démonstration de force faite, je me devais de faire un bilan auprès du Haut-Roi pour le prévenir des mes premières grandes actions en tant que Main du Roi...


Seigneur Nelgar de la maison Sombrage, souverain de Bordeciel et seigneur de Vendeaume...

Je vous adresse cette présente missive dans le but de vous informer des premiers bilans de notre politique adoptée. Comme il l'a été souligné durant le discours d'adoubement seigneurial, la direction est disciplinaire, et la gouvernance est répressive envers les indésirables.
Sans votre accord, j'ai entreprit la grande démarche militaro-politique qu'est, comme je l'ai nommée " La Grande Purge du Royaume de Bordeciel".
Les récentes actions que nous avons mené au Nord de Bordeciel, soit dans le périmètre autour d'Aubétoile a été un succès sans précédent. Les illégaux on été supprimés. Il en va de soit que les méthodes utilisées ont été marquantes, voir barbares. Mais, en tant que Main du Roi et Seigneur de la Maison souveraine Stalion, je jugeais ces technique nécessaires, voir obligatoire pour faire passer un message.
Deux camps de bandits ont été détruit dans les collines au dessus d'Aubétoile, les malfrats sont supprimés, le feu à purgé le mal.
Ces camps se trouvaient sur une route souvent empruntée par des voleurs, assassins, meurtriers, et autres illégaux. Nous espérerons que ce message sera clair dans leurs esprits.
Pour ce qui est des trois autres camps près d'Aubétoile, ceux se trouvant dans les plaines enneigées, nous avons neutralisé le sujet, et commencé la démarche de sensibilisation de la population pour bien leur faire comprendre que le gouvernement les soutient.
Un de nos officiers a pu recueillir quelques témoignages de braves gens s'étant approchés des lieux de l'embuscades, intrigués par la fumée, je cite :

" Une grande fosse, à peu près cinq, voir six mètre de profondeur... Dedans, des cadavres en putréfaction, j'ai cru reconnaître même l'homme qui avait violé ma femme et dérobé ses bijoux quand nous étions partit pour Blancherive... jamais le gouvernement n'a agit aussi efficacement. Vive Bordeciel, et que Talos les protège et nous garde ! "

Comme vous pourrez le constater, c'est une victoire. La population prend bien en compte les agissement de la Régence, et nous commençons probablement à faire trembler les illégaux.
Nelgar Sombrage, attendez-vous à ce que les faits d'Aubétoile se répètent. Ce n'est que le début d'une vaste campagne de purification du territoire.

Cordialement,

Seigneur Edvard de la maison Stalion, Main du Roi et souverain de BlackCastel.





FIN DU RP

________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grande Purge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grande Purge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Rp :: Chatellerie du Clos :: Aubétoile-
Sauter vers: