Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blancherive, en quête d'aventure...

Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Ephine
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 26

MessageSujet: Blancherive, en quête d'aventure...   Sam 31 Aoû - 19:11

1

Raven ouvrit lentement les yeux sentant une odeur agréable titiller ses narines. Ses membres étaient encore endoloris mais ces derniers ne l’empêchèrent pas de se lever.  Elle était à Blancherive depuis deux jours et résidait à l’auberge de la Jument Pavoisée. L’aubergiste, dont elle n’arrivait pas à retenir le prénom, lui avait proposé de payer une partie sa chambre en échange de soins. Elle avait évidemment accepté et s’en sortait plutôt gagnante. La magicienne enfila sa robe verte et ajusta le corset mettant ses formes en valeur. Elle glissa un papier sous son corsage, un papier qui lui permettrait de discuter avec le mage de la ville. Descendant les marches, elle fut accueillit par un barbe qui entonnait une chanson, travaillant sa voix alors qu’il n’y avait que quelques habitués qui venaient manger et déguster un peu de vin ou d’hydromel. Elle salua l’aubergiste qui lui tendit une eau chaude avec des feuilles à l’intérieur.

Kiam n’a plus mal et à passer une bonne nuit. Je vous en remercie infiniment Ma dame.

Appelez-moi Raven très chère, lança-t-elle avec un sourire.Je reste dans les parages pendant quelques jours, si vous avez besoin de quoi que ce soit…

La rouquine s’installa dans une chaise auprès du feu et écoutait le barbe chantait les louanges de l’enfant de Dragon. Une vieille chanson racontait la réussite contre Alduin, le dragon maléfique. Elle était dans ses pensées, revoyant ce qui c’était passé hier après-midi. Elle fut épuisée par ce sort. Dans de mauvaises conditions, un sort peut être plus éprouvant s’il n’est pas parfaitement maitriser…  


***

La fille de l’aubergiste, âgée de six ans était tombée d’une échelle le jour de son arrivée en ville et il semblait que l’os de son bras gauche était fracturé. Du sang se répandait sous la peau de la fillette. Ainsi, la jeune femme l’examina avec douceur et put s’apercevoir qu’il y avait bel et bien une fracture. Elle ne pouvait pas supprimer la fracture mais elle pouvait consolider l’os et arrêter l’hématome pour qu’il ne s’étende pas.


Je ne peux pas te dire que cela va être indolore Kiam mais si tu te reposes bien pendant quelques semaines et que tu ne demandes pas d’effort à ton bras, je te promets que tu pourras à nouveau t’amuser avec les autres enfants.

Kiam la regardait de ses yeux marron clairs et elle acquiesçait d’un signe de tête serrant sa poupée de chiffon contre elle de son bras valide. Raven regarda à son tour la mère qui acquiesçait. Son regard se posa sur l’enfant et elle finit par poser les mains au dessus de son bras.  La magicienne avait besoin de concentration et de voir ce qu’elle faisait par le biais de son esprit. Mentaliser la fracture pour pouvoir la soigner. Une chaleur se dégageait de ses mains ainsi qu’une lumière vive.  La fillette pleurait et gémissait à cause des douleurs. Sa mère se rapprocha et l’entoura de ses bras, la rassurant par sa douce voix. Raven sentait que ses forces s’amenuisaient mais que le soin était efficace. La sueur perlait sur son front, ses mains tremblaient légèrement au dessus du bras, sa respiration devenait de plus en plus profonde. Elle posa sa main sur l’hématome et apaisa les douleurs de l’enfant. C’était fini. La fillette ne pleurait plus.

Raven regarda l’enfant avec un sourire puis se releva, tituba et finit par s’appuyer contre un mur, sa tête tournait et elle voyait les mouches apparaitre. Elle finit par s’asseoir quelques instants tandis que l’aubergiste s’approchait d’elle pour lui donner un remontant : un  alcool fort qu’elle but difficilement.  La rouquine ordonna à la fillette de se reposer pendant deux jours.


Je vais m’allonger dans ma chambre, annonça-t-elle en se levant lentement.  

***
Elle devra travailler ses sorts pour être performante, lire et pratiquer pendant ses voyages. La jeune femme but son eau chaude et sortie de l’auberge. Le soleil se levait sur Blancherive, les hommes et les femmes sortaient petit à petit de leur maison pour aller travailer. Avant de descendre les marches de la Jument Pavoisée, Raven ferma les yeux pour apprécier la brise qui passait par là...
Revenir en haut Aller en bas
Raven Ephine
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Blancherive, en quête d'aventure...   Dim 1 Sep - 16:59

2

La ville semblait calme, jusqu’à ce qu’un cri retentisse dans la ville. Raven scruta la ville pour savoir d’où venait le bruit. En regardant au loin, elle voyait une image d’horreur. Elle ne resta pas une seconde de plus sur place et avança vers la scène où plusieurs citoyens ainsi que les gardes de la ville s’étaient regroupés. Le corps lacéré d’une femme était accrochée à l’entrée de la ville. Sa tête avait été arrachée et gisait sur le sol dans la gueule béante d’une tête loup lui aussi décapité. La magicienne resta sans voix. Comment pouvait-t-on faire cela à une femme ? Un être humain ? Les lacérations ressemblaient à celle d’un animal mais c’était l’œuvre d’un homme.  

Un groupe d’homme enlevèrent le corps et l’emmenèrent à la nécropole alors que les gardes demandaient aux citoyens de retourner à leur travail. Une mère cachait les yeux de son fils qui essayait en vain de voir le cadavre.


Sait-on qui était cette femme ? demanda Raven à un homme à côté d’elle.

Pas encore, tout le monde est en train de chercher si…

Des hurlements de femme résonnèrent sur sa droite vers le quartier du Vent. C’était un ensemble de maison où les citoyens résidaient.  Quelques personnes se précipitèrent vers le cri. La rouquine les survire en gardant ses distances. Elle monta les quelques marches qui amenaient à un ensemble de maisons. Une femme était à terre, pleurant en tapant le sol. Ce devait être la mère de la femme décapité.

Oh par Akatosh, c’est la fille de Raahl du clan des Guerrier-nés… murmura une femme à côté d’elle.

Les Guerriers-nés étaient une famille puissante à Blancherive et ce meurtre allait entrainer beaucoup de remue ménage. Ils allaient tout faire pour retrouver le responsable. Plusieurs hommes proposèrent leur aide. Raven hésita quelques secondes mais elle voyait se douter qu’une inconnue puisse être utile et surtout qu’ils n’accorderaient en rien leur confiance.  Elle attendit qu’un des hommes, qu’elle sentie être l’organisation des recherches, se détacher du groupe.


J’arrive de Fort d’Hiver, Puis-je vous aider à retrouver la personne qui a fait ça ?

L’homme s’arrêta quelques instants et la dévisagea. Elle n’avait pas l’air d’être un mage et il lui fit la remarque.

Demandez à l’aubergiste de la Jument Pavoisée… je peux vous être utile !

Je ne vous connais pas, alors dégagez de mon chemin et retournez à vos livres.

La jeune femme lui jeta un regard noir alors qu’il la bousculait d’un coup d’épaule. Elle se sentait bouillir de l’intérieur. Elle prit une profonde inspiration pour calmer le feu qui envahissait tout son corps. Serrant ses poings, il lui fallait à tout prix maitriser ses émotions pour ne pas faire cramer tout autour d’elle. Raven avait appris pendant des années à l’Académie de Magie de Daggerfall à contrôler ses émotions qui canaliser le feu qui brûlait en elle. Quelques inspirations plus tard et une maîtrise de soi impeccable, elle se dirigeait vers le fort Dragon. Les histoires racontent que des dragons furent capturés là-bas mais la jeune femme n’avait jamais eu l’occasion de voir l’endroit. Enfin elle n’était pas venue pour ça. Elle montra les escaliers lentement croisant un garde qui faisait sa ronde. Puis elle passa au dessus un petit pont qui amenait à Fort Dragon. Elle s’arrêta devant la porte et demanda aux gardes qu’elle souhaitait voir le mage. Elle sortie le papier de son corsage et le tendit à un des gardes. Il le parcourra puis finit  par ouvrir la porte et l’accompagna à travers une grande allée. Deux tables immenses étaient remplies de nourriture que les servants posée petit à petit. Un feu au milieu éclairait en grande partie la salle. Au fond, le trône du Jarl. Le dernier n’était pas encore là. Sur la droite, il y avait l’espace réservé au mage. Ce dernier était là. Il était assis sur une chaise à lire un livre. Il tourna sa tête vers Raven et se leva. Il avait sentie sa présence.

Laissez nous, ordonna-t-il au garde qui s’en alla après un hochement de tête. Où est votre robe de mage ?

Je m’excuse, j’ai préféré être discrète, ne connaissant pas trop le rapport à la magie de Blancherive.

Vous n’avez aucuns soucis à vous faire. D’où venez-vous ?

Raven s’approcha un peu plus et lui tendit le papier. Il le lut puis finit par sourire.

Vous venez de Daggerfall, haaa… Quel plaisir de vous rencontrer Raven Ephine.  Vous êtes venue à Fort D’Hiver pour acquérir d’autres connaissances…

J’aimerai parcourir Bordeciel pour pouvoir avoir plus de connaissances sur la technologie Dwemer. Seulement, je cherche à aller à l’aventure.

Quel est le lien avec les ruines  Dwemer ?

Aucune. Il y a des trésors à découvrir, des objets aux ressources magiques. Pour avoir lu beaucoup de livres, il y a de …  

Il se mit à rire.

Beaucoup d’objets on était perdu donc je ne m’attends pas à ce que vous fassiez de grande découverte. (il finit par dire après quelques secondes de silence) J’ai entendu dire qu’un groupe de brigands avait dévalisé le tombeau d’Hillgrund. D’après les espions du Jarl, il se serait installé à Mornhiver. Rien n’a été confirmé mais dans le tombeau de Hillgrund, il y avait une couronne d’une valeur inestimable. Enfin, je dis ça… je dis rien…  

Raven hocha de la tête et le remercia. Si les citoyens de Blancherive ne voulait pas de son aide pour cet ignoble meurtre, elle aurait de quoi se mettre sous la dent.
Revenir en haut Aller en bas
Raven Ephine
Membre
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Blancherive, en quête d'aventure...   Jeu 5 Sep - 15:52

3

Ainsi soit-il. Raven sortait de Fort D'Hiver après avoir remerciée le mage de Blancherive. Elle traversa le pont et put s'apercevoir du magnifique spectacle qu'elle avait en face d'elle : une vue sur la ville splendide. Sur sa gauche, Jorrvaskr, le siège des compagnons avec sa forge qui avait le nom de Forgeciel. elle pouvait voir le Quartier du Vent avec cet arbre centenaire qui marquait les points de rencontre entre amis, entre amoureux... Et au loin, on pouvait voir le toit du Quartier des Plaines. En regardant vers l'horizon, le Haut Hrothgar, lieu où vivait les Grises-barbes. Étaient-ils encore en vie? Des livres parlaient d'eux mais ne donnait pas énormément d'informations. Cela parlait surtout de leur enseignement et des tests s'il s'avérait qu'un être avait un don pour le thu'um...

Descendant les marches, la magicienne admirait la vue. Bien qu'en Haute-Roche il y avait des endroits superbe, elle restait toujours surprise de voir qu'après des guerres, les lieux restaient splendides. Elle retourna à la Jument Pavoisée et s'adressa à l'aubergiste qui portait le nom de Aeta.


J'aurai une question, je cherche une carte, en avez-vous une?

La femme en face d'elle finit de service un homme qui avait tout l'air d'un nordique. Grand, costaud, blond au cheveux long, une armure qui ne le rendait pas très sympathique. L'homme à côté d'elle ne la calculait absolument pas et remerciait l'aubergiste pour sa chope d'Hydromel: à 8h du matin. Oui. 8H. Aeta chercha derrière elle et dégota une carte plus très neuve. La magicienne la remercia et regarda les différents lieux.

Je cherche Mornhiver, vous connaissez?

Alors, ce n'est pas la première fois que l'on me demande ça. Attendez voir... (Elle regarde sur la carte et le situe du doigt. C'était non loin de la rivière qui passait à côté de Blancherive). Il faut suivre le chemin en allant vers l'Hydromellerie d'Hyarhonning.

La rouquine la remercie et mémorise le chemin. Aeta lui avait désigné la route à prendre. Raven finit par passer la matinée dans sa chambre à se concentrer sur ses dons. Elle ne voulait pas partir les mains vides, elle voulait se ressourcer pour agir face à ces brigands. Combien était-il? Deux, quatre, Dix? Cela pouvait être dangereux. Si elle s’en sortait vivante, elle fêtera ça avec le premier inconnu. Elle prit son temps et mangea à l’auberge puis retourna se préparer. Elle enfila sa  cuirasse et son pantalon en toile. Elle glissa sa dague à son ceinturon.  La voilà fin prête à partir. Il était cinq heure de l’après-midi lors qu’elle partie de Blancherive. Elle passa à côté de l’écurie et marcha tranquillement sous les railleries de certains ivrognes assis en bord de route.

Comme l’aubergiste lui avait dit, elle devait casser à côté d’une hydromellerie puis passer un pont. Il fallait longer la rivière, prendre une légère montée et au poteau signalisant les chemins pour les grandes villes, il y aurait une petite pente qui amenait à Mornhiver. Elle attrapa un bâton assez épais et s'aida de ce dernier pour la marche. Elle pouvait voir la tas de pierre et un trou béant s’enfonçant dans les profondeurs de la terre. Elle put voir deux personnes: à priori un homme et une femme qui discutaient appuyés sur des chaises en mangeant des miches de pains. Raven s'approcha d'eux d'un pas nonchalant mais ce fut sous les éclats de rire qu'elle fut accueillis  car elle manqua de se casser la figure à cause d'une branche qui passait sur le chemin.


Qu'est-ce que tu veux petit tant ta demi-armure?

Hmm, je crois que je me suis trompée… à vrai dire, je cherchais la grotte de la poney enchanté. Il y  a des licornes là bas!  Vous pouvez m’indiquer la bonne voix?  

L’homme se mit à rire à nouveau et dégaina son épée tandis que son acolyte ne bronchait pas.

Allez dégage et retourne avec tes jouets. Ta petite dague ne vaut en rien.

C'est vrai vous avez raison...

Elle hocha de la tête comme si c'était une évidence puis recula d'un pas, puis tendit une main vers les deux brigands. Elle était maître en matière de destruction. Le feu était son élément et ce fut des langues de flammes qui s'attaquèrent aux deux personnes qui se débattaient en hurlait. Rien ne pouvait les arrêter à par son esprit, la main n'était qu'un moyen en plus pour canaliser le point de chute du sort mais son esprit maîtrisait parfaitement l'attaque, les mouvements du feu et sa puissance. La rouquine s'avança vers eux rapidement et leur donna à chacun un coup de bâton sur la tête. Inutile d'utiliser sa dague, le feu avait fait suffisamment de dégât. Les deux brigands tombèrent sur le sol, coupant leur cris de détresse. Le feu, c'était bien mais c'était bruyant. Enfin la grotte devait être suffisamment profonde pour que personne ne les ai entendu... enfin.

Elle cassa son bâton et arracha un bout de tissus sur l'un des cadavres puis l'enroula pour en faire une torche. Elle s'aventura dans la grotte. Discrétion zéro. La brétonne s'avança lentement, le plus silencieusement malgré les crépitements des flammes. En peu de temps, elle se retrouva à l'intérieur d'une grande cave face à quatre hommes dont deux qui la menaçaient de leur arc.


Bouge d'un pas et tu es morte, grinça un homme qui se tenait au centre.

La magicienne ne pouvait rien faire. Si elle les brûlait, elle pouvait perte la couronne qui pouvait très bien être sur l'un des quatre hommes. Créer un sort de peur risquait de l'épuiser et si elle le ratait elle était morte. Déjà que de l'extérieur, on pouvait voir le titre de novice apparaître au dessus de sa tête, si elle mourrait à sa première vrai aventure, c'était plutôt ridicule. Le ridicule ne tue pas... Enfin...

Une idée lui vint à l'esprit. Elle restait fixe alors que celui qui devait être le chef des brigands lui posait des questions et se présentait comme heureux d'avoir de la chair fraîche pour la nuit. Une femme pour quatre hommes, ils allaient tous être rassasiés. Et non, ce n'était pas des cannibales. Son esprit était concentré sur les arcs qui étaient toujours en sa direction. Ils allaient geler et leurs mains avec.


... et tu voir ma jolie combien ô combien tu vas regretter d'être venue!

Les arc se couvrirent de glace. Effet de surprise, la jeune femme prit ses jambes à son cou. Elle allait devoir les éliminer autrement mais à l'extérieur. Elle était terrorisée et courait comme une dératée. La magicienne sentie une flèche frôler son visage. Ils devaient tous avoir un arc. Bordel. Elle croyait avec atteint la sortie mais elle percuta quelque chose. Enfin quelqu'un. Raven tomba par terre tout comme la torche. Elle eut le réflexe que toute personne avait quand elle n'avait pas l'habitude d'être dans ce genre de situation. Un hurlement avec ces mains protégeant son visage. Elle ne put voir qui c'était. Tout ce qu'elle sentie, ce fut un coup sur sa tête et le noir complet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blancherive, en quête d'aventure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blancherive, en quête d'aventure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Rp :: Chatellerie de Blancherive :: Blancherive-
Sauter vers: