Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)

Aller en bas 
AuteurMessage
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Jeu 1 Aoû - 13:21


"Je ne peux qu'insister de retenir les victimes avant de procéder.Même la créatures la plus timide peut connaître un accès de violence où sa force dépasse les prouesses qui lui sont initialement associées. Si tout les soins ont été apporté à la destruction physique et mentale, ce ne devrait pas être un problème, mais ils entraveront également l'effet que je recherche. Voilà donc comment procéder: Contrôler la victime alors qu'elle est encore étourdie, lui présenter ensuite les tortures à laquelle elle va être soumise et enfin passer à l'acte. Le but est de propager en elle un sentiment de terreur, l'esprit humain est très efficace vu que la crainte se produit rien qu'en l'imaginant.Tout en infligeant ces tortures veillez à éviter des dommages massifs car elles seront plus efficace si le processus est à long terme. Procéder à ces tortures avec patience, favoriser les coupures pour que le corps puisse se regénérer. Si vous fouettez ou coupez la victime faites le tout d'abord une fois, attendez que la douleur disparaisse un peu et frappez de nouveau. Tant que le corps souffre, il continuera de fournir des essences vitale et à saturer le sang avec ses propriétés. Le résultat ne peut être que bénéfique si l'opération est menée avec soin et minutie. Après cela, les perfomances mentales et physique du sujet pourront être remodeler de n'importe quelle manière. Répetez ces opérations jusqu'à ce que le sujet ne réagisse plus à vos coups et se soumette entièrement à votre volonté. " --Journal de Fedayiin--

Fedayiin continua de rédiger son journal observant le tortionnaire torturé une jeune femme qui avait blasphémé Sithis d'une manière plus qu'effroyable. La salle de torture d'Aubétoile était véritablement  l'un des loisirs que Fedayiin adorait.


-Non, allez, nous allons reprendre où nous nous étions arrêté la dernière fois, vois-tu, cet instrument va te former des contusions sanguine au niveau du ventre tandis que celui-ci va maintenir ton corps tendu pour favoriser la circulation rapide du sang...tu es prête ?

-Vous êtes dingue !

-Chut...dit le tortionnaire d'un ton rassurant qui ne devait sans doute pas l'être tout en caressant la joue de la jeune femme qui essayait d'un geste de la tête se dégager de l'emprise de celui-ci.

- Jolie, jolie petite chose. Tu es mon nouveau jouet, le maître a dit que je pouvais te garder pour m'amuser !

-Ne me touchez pas...lâcha t'elle plongeant son regard dans celui de l'homme.

Sa voix résonne et est emplifié par la pièce. Le tortionnaire la contourne et se plante devant sa prisonnière. Il la caresse à l’aide d’un outils tranchant. Tranchant une légère rondelle de peau, rien de bien méchant...
Ensuite, le vieillard saisit une tisonnier qu'il utilisa pour prendre une pierre bouillante dans le petit brasier non loin de là. Il plaça le caillou sur le corps de la jeune femme laissant une odeur de charcuterie dans toute la pièce. Elle hurlait...hurlait de toute ses forces...ce qui ne fit qu'augmenter la détermination du tortionaire. Avec des yeux d'enfants, il se munit d'une massue et frappa... dans un craquement sonore l'os se brise en déchirant la peau...

A coté de la jeune femme se trouvait un Bosmer. Une cible que l'un des frères de la Confrérie avait préféré tué au sein même du Sanctuaire. Pour ainsi tester notre nouvel engins d'exécution.

L'homme était pendu par les pieds avec comme dit tout à l'heure les jambes et les bras écartés. Une lame gigantesque se situait entre ceux-ci. Des hommes en cagoule actionnèrent un levier . C'est alors que les dents accèrées de la lame jaillirent de ses entrailles sous un bruit répétitif de chair, d'articulation et d'os déchiquetés. La scie entre ses jambes s'était logé dans sa hanche et elle ne pouvait plus bouger. Les bourreaux autour ont attendu que la victime se vide de son sang.

Mais, toutes ces actions macabres commençaient à lasser le Maître de la Confrérie, il se dirigea vers la grande salle, c'est alors qu'un membre vint à sa rencontre:


-Frère, un homme appelé Edvard Stalion de BlackCastel pose beaucoup de questions sur nous...je pense qu'il souhaite s'entretenir avec vous...

-Thibaud,vous porterez un message chez lui, de préférence sans vous faire remarqué, lui disant de se rendre à Aubétoile seul, cette nuit.

-Bien Maître.

-Dar'Kendu ? Lorsque Stalion sera arrivé à Aubétoile, probablement par la mer, je souhaite que vous l'emmeniez au Temple de Sorguevoix (le fort en surplomb à Aubétoile) c'est là que je me trouverais.

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Jeu 1 Aoû - 16:09

Des maçons et des architectes travaillaient nuit et jours dans les catacombes de BlackCastel pour aménager un nouveau sanctuaire pour la guilde des voleurs. Celui-ci sera surement bien plus imposant et impressionnant que celui de Fallaise, encore dans le même style que le château de base, le sanctuaire est taillé dans la roche volcanique de Morrowind, lui donnant un aspect  plus, mystérieux, entretenant d'autant plus le mythe de la guilde des voleurs.


Les négociations avec les voleurs s'étaient plus que bien passées, j'avais obtenu ce que je voulais, et eux, s'en tiraient avec plus que ce qu'il ne pouvait espérer d'un client. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...


La fumée des forges inondait le ciel de BlackCastel, et les lames de la destiné, se faisaient marteler. Les productivité avait grandement augmenté depuis l'établissement d'un lien de commerce avec le Thalmor, cela nous rapporterait plus d'argent aussi, mais rien de bien impressionnant comparé à ce que l'on gagne à la base.


Les Stalions ne connaissait pas la crise maintenant depuis bien plusieurs générations, les affaires étaient d'autant plus prospère à cause de la guerre, la fabrication d'armes et l'enseignement d'élite aux jeunes guerriers et aux vétérans rapporte beaucoup. Sans oublier les possession de domaine vers le Domaine Impérial à Morrowind, quelques-unes à l'Enclume.


Nous ne sommes pas une famille qui à la base participe à la guerre, nous sommes des seigneurs qui certaines pratiquons des métiers d'arme, mais jamais une guère ne s'est faite appuyer par les Stalions. Lors de la guerre de l'Empire contre le Domaine du Thalmor jusqu'à l'indépendance des Nordiques de Bordeciel face à l'empire. Cependant, cette guerre qui approche à grand pas, je compte bien m'y initier et surement, marquer les esprits à travers celle-ci. Mais pour cela il faut s'y préparer.



Les rumeurs disant que je cherchais à contacter la confrérie noire avait fait vent, j'ai reçu il y a très peu de temps une missive, marquée de la main des assassins. On m'invitait clairement à me rendre à Aubétoile. Je devais donc donner l'ordre de préparer un navire léger pour me transporter jusqu'au port d'Aubétoile, et cet ordre fut donné. La nuit même nous étions prêt.


- Seigneur Edvard, nous vous attendions, votre navire est prêt à affréter. Nous partons dans quelques instants, nous avons préparés les coffres comme vous l'avez demandé. Pour plus de sécurité toujours sous les conseil intentionné de votre mestre, nos voiles n’arborent pas votre emblème le Lion d'or, mais elles cependant rouge. Et comme à Fallaise, le mestre vous conseil de camoufler l'armure sous une cape et vous visage sous une capuche.

- Bien, bien... conduisez-moi plutôt à mon bureau plutôt que de me faire perdre mon temps à me rappeler que vous accomplissez les choses que je vous ai ordonné de faire.


je fis une légère marche en direction du port se trouvant à l'arrière de la cité et je montais sur le navire, me dirigeant mon bourreau, deux hommes m'ouvrirent les portes de mes quartiers. J'entra et me mit assis sur mon fauteuil.

Lors du voyage, on pouvait entendre les vagues frapper contre les rebords du bateau. Les hommes sur le pont devait surement ressentir le froid correctement....
Le chemin n'était pas bien long pour aller de BlackCastel à Aubétoile, la moitié d'un après-midi pouvait suffire si le vent était favorable.


                                                                    ...



Quelques heures après le court voyage en mer, nous arrivions à Aubétoile. Le vent s'était levé, la neige tombait, quiconque n'est  pas apte à survivre en Bordeciel y mourra le sang gelé, et encore cette phrase est prouvée, nous avancions sur le port d'Aubétoile que je vis un homme allongé sur le bord,tout près de l'eau, son visage était pâle, ses doigts raides et dures comme du rock, il avait surement dût passer la nuit dehors et geler...


J'avançais sereinement, escorté par ma garde. Un homme apparut au lien, nous rejoint et nous fit signe de le suivre. Nul doute, c'était notre contacte.


Je fis signe aux soldats de me laisser, les instructions étaient claires comme de l'eau de roche, je partit seul en la compagnie de l'assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Dar'Kendu
Novice
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Jeu 1 Aoû - 16:59

Kendu rentrait d'une petite mission ce jour-là, le meurtre d'un petit paysan qui faisait de l'ombre à l'un de ses confrères, un petit règlement de compte, rien de bien compliqué ni de très interréssant en somme. En entrant dans le sanctuaire il entendit une femme hurler de douleur, Fedayiin s'amusait apparement. Il poussa un long soupir et parti rejoindre son chef. Ce dernier était en pleine discussion :

-Frère, un homme appelé Edvard Stalion de BlackCastel pose beaucoup de questions sur nous...je pense qu'il souhaite s'entretenir avec vous...

Le Khajiit fronça les sourcils, les choses devenait intérressante.

-Thibaud,vous porterez un message chez lui, de préférence sans vous faire remarqué, lui disant de se rendre à Aubétoile seul, cette nuit.

-Bien Maître.

-Dar'Kendu ? Lorsque Stalion sera arrivé à Aubétoile, probablement par la mer, je souhaite que vous l'emmeniez au Temple de Sorguevoix, c'est là que je me trouverais.

Kendu fit un soupir, à peine arrivé il devait déjà repartir. *Bon et bien ma sieste attendra...* pensat-il  avant de répondre :

- A vos ordre.

Sur ceux la Khajiit sortit du sanctuaire. Il aperçut la ville d'Aubétoile, une chance qu'elle ne soit qu'a quelques pas, au moins il était sur d'être à l'heure pour le "rendez-vous". Kendu s'adossa à une maison de façon à avoir constament une vue sur le port et attendis que cet Edvard Stalion montre le bout de son nez. Le Khajiit se demandait qui pouvait bien être cet homme, un futur allié ou un future adversaire ?

~~~~~~

Alors que Kendu passait le remps en taillant un bout de bois à l'aide d'une dague, un bateau accosta. Le Khajiit releva la tête, un homme escorté par plusieurs gardes avançait dans sa direction.

- Au travail...

Remettant sa capuche sur sa tête, l'assassin s'avança vers l'homme et lui fit signe de le suivre. l'homme donna quelques ordre à ses gardes et le rejoignit, seul. C'était Stalion ausun doute la dessus. Sans mot dire, le Khajiit escorta son invité jusqu'au Temple de Sorguevoix. La route d'à peine quelques minutes ne fut ni très longue ni très dangeureuse et les deux hommes furent vite arrivé. Le Khajiit ouvrit la porte :

- Après-vous, mon Seigneur.

Lorsque l'homme fut rentré, un sourire narquois apparut sur le visage de Kendu, il avait hate de voir ce que cette entrevue avec Edvard Stalion allait bien pouvoir donner. Le Khajiit vérifia une dernière fois que personne ne les suivait et ferma la porte derrière lui. Une fois à l'intérieur il aperçut Fedayiin. Il inclina legerement la tête en signe de salut et dit:

- Maitre, votre invité est arrivé.

Puis il s'écarta et alla se poster devant la porte.

________________________________________



La mort rattrape toujours ceux qui la fuient...
Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Jeu 1 Aoû - 19:46

Le Sanctuaire plongea dans un profond silence, Fedayiin ne sachant pas quoi faire de plus se dirigea vers ses appartements. Il ôta ses deux lames les plaçant avec soin dans un coffre tout en enlevant son masque. Son visage était marqué par la mort, toute sa vie il l'avait fréquenté, elle le guettait à chaque instant, elle n'arrêtait pas de le tenter même. Mais, Fedayiin savait que seule les paroles de la Mère de la Nuit et de Sithis comptaient. Il verrouilla la porte à clé. Et s'allongea sur son matelas. Il contempla les multiples armes des précédents Maîtres des lieux suspendues sur les murs de la pièce, variant à de simples dagues jusqu'à l'hallebarde. Ses yeux se fermaient lentement, laissant place à un sommeil troublé par un cauchemar. Ce même cauchemar qui revenait à chaque fois que le Maître de la Confrérie s'endormait.


Au début, il était dans une sorte de pièce sombre et ensuite...il courrait sans même savoir pourquoi.Autour de lui, on pouvait appercevoir des flammes brûlantes et du magma à perte de vue. Il y avait aussi des arbres brûlés dont les branches ressemblaient plus à des griffes accérées qu'à des branches, on était bien loin des forêts luxuriantes de Val-Boisé, en plus celles-ci formaient une sorte d'arche sur le passage de Fedayiin, une arche ébène et terrifiante. Au fur et à mesure qu’il avançait avec peine dans sa course, il constatait à quel point le terrain devenait de plus en plus impraticable. Mais ce n'était pas le pire, après quelques secondes, des machabées aussi terrifiant qu'une bande de Draugr le poursuivait... Par trois fois, l’un deux réussit à lui saisir le bras ou la jambe et hurla leur souffrance, par trois fois, il abattit ses doubles lames empoisonnées sur les membres calcinés. Il entendait les cris stridents de ses poursuivants derrières lui des cris: de rage et de souffrance...

Ensuite, la plupart du temps, il trébuchait se retrouvant emprisonné dans une crevasse très étroite. Les Morts-Vivants n'étant pas assez agile pour se glisser à travers celle-ci, tentèrent de trouver un autre accès. Lorsqu'il reprenait ses esprits, il était plaqué contre un renfoncement dans la parois rocheuse brûlante. Les parois de la crevasse se refermaient de plus en plus à chaque pas de l'Assassin. Jusqu'au final, former un goulet de trois mètres de larges à peine. Quelque chose derrière lui provoquait de grandes éclaboussures. Puis, Fedayiin fit un pas sans rien trouver sous son pied, ce qui fit place au vide...un vide dont Fedayiin ne voyait jamais le fond.

Dans les ténèbres du Néant s'élevait une voix intimidante qui ne cessait de lui répéter les mêmes paroles: "Trouves l'Oreille noire, l'Oreille Noire  ! "

Fedayiin se redressa, couvert de sueur, en un sursaut. Sa respiration hachée tout comme son rythme cardiaque avait besoin de quelques minutes pour se remettre. Après cela, il se regardait dans la glace, ses yeux étaient rouges, son visage ressemblait à du marbre blanc. On aurait presque pu le comparer à un Dumner ou à un vampire. Il se dévisagea, une expression de dégoût sur le visage tout en remettant son masque et sa tunique.

Il s'était réveillé assez tard, il devait déjà faire nuit. Il se rendit donc au Temple de Sorguevoix pour élaborer cette rencontre avec Stalion. Ces cadavres ambulants qui le poursuivaient dans ses rêves n'étaient pas n'importe qui...c'étaient toute ses cibles, toute les personnes à qui l'âme avaient rejoins le Royaume du grand et puissant Sithis. Gravissant la pente enneigée, Fedayiin parvint au final dans l'ancien Temple de la princesse Daedra Vaermina, généralement peu de visiteurs s'y aventuraient...en bref, un lieu parfait pour ce genre de rencontre. Après plusieurs longues heures d'attentes, la porte s'ouvrit à nouveau se renfermant aussitôt. La voix de Kendu se fit entendre:


- Maitre, votre invité est arrivé.

-Merci,Frère. Alors, seigneur Edvard Stalion de BlackCastel, vous vouliez vous entretenir avec les enfants de Sithis, anges de la mort, faucheurs de vie et porteurs de deuils ?

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Jeu 1 Aoû - 21:14

Nous montions la petite colline au dessus d'Aubétoile pour accéder au Temple de  Sorguevoix. Il s'agissait d'un bâtiment dans lequel résidait un esprit Daedra, Vermina. Vermina, un démon se cachant dans ce temple comme un rat qui se cache dans les égouts, par les neuf ! Talos seul sait à quel point je déteste ces énergumènes que l'on appel Daedras. Nous étions devant le temps, visuellement parlent,  on dirait plus une tour qu'un temple, mais en réalité, c'était bien plus complexe que cela, en dessous de la tour résidait un vaste réseau de galeries avec des grandes salles une bibliothèques le centre du temple ...

L'homme-chat m'ouvrit la porte, je pris le soin de noter ce geste de courtoisie, geste de courtoisie qui n'était malheureusement pas présent dans la guilde des voleurs. Du moins, pas présent chez l'individu émissaire du maître de la guilde.

Dès l'entrée dans le temple, nous nous trouvions comme dans un bâtiment de prière, il y avait des bancs alignés, et, aux dessus d'eux au loin, pour dominer les gens qui devaient être assit sur ces bancs, le pupitre où se trouvait probablement le prêtre. Et derrière ce pupitre, un grand mur, un vestige ancien probablement, sculpté à même la roche.

L'aire était humide et froide, des gouttelettes  d'eau tombaient du plafond. Du brouillard stagnait à centimètres au dessus du sol et le moindre bruit résonnait dans cette salle.

Les deux membres de la confrérie se tenaient là devant moi. Ce qui semblait être leur supérieur hiérarchique me dit:

"Alors, seigneur Edvard Stalion de BlackCastel, vous vouliez vous entretenir avec les enfants de Sithis, anges de la mort, faucheurs de vie et porteurs de deuils ?"

Je lui répondis:

- Bien le bonjour maître de la confrérie, j'ai une proposition à faire aux enfants de l'ombre, aux voix de la mort. J'ai en effet, une requête à vous soumettre. ( dis-je tout en reprenant profondément mon inspiration à la fin de ma phrase)
Comme vous le savez la guerre va bientôt faire rage, elle est imminente. Je cherche à marquer l'histoire en lettres de sang, pour cela, j'ai besoin des gardiens des âmes tourmentées, j'ai besoin que vous enfants de Sithis travaillez pour mon compte. Assassinat politique, intimidation, répression, ce sont des actes que j'attendrais de vous. Je fais appel à vous comme à Sithis pour cette requête. La confrérie noire à plusieurs fois réussis à assassiner des empereurs sous contrats d'assassinat, je suis sûr que vous pourrez encore repousser vos limites, prouver une fois de plus que rien ne peut vous empêcher d'agir pour votre divinité. Je n'aurai peut-être pas besoin de vous dans un premier temps,  mais dès que j'aurai besoin de vous, j'espère pouvoir compter sur votre loyauté et le serment que vous allez me prêter à moi, et à votre seigneur Sithis. Je veux aussi souligner le fait qu'en travaillant pour moi, vous travaillerai de même pour le père de la terreur Sithis, les cibles que je désignerai vous les exécuterai à la gloire de votre seigneur. Je veux que cette entente entre le Lion et la Main Noire de la confrérie soit tenue au secret. Nous avons tout deux à y gagner.

A la fin de me phrase, je croisa les bras en attente de la réponse du maître, qui m'avait l'air bien pensif. Quelque chose semblait l'embarrasser. j'allais le découvrir dans les secondes qui venait...


Dernière édition par Seigneur Edvard Stalion le Ven 2 Aoû - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dar'Kendu
Novice
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 11:34

Fedayiin dit :

- Merci, Frère.

Kendu hocha la tête et enleva sa capuche. Le Khajiit leva la tête au ciel pour observer le plafond, la salle était humide si bien qu'il finit par recevoir une gouttelette d'eau sur le museau. Pendant ce temps Fedayiin s'adressait à son invité :

- Alors, seigneur Edvard Stalion de BlackCastel, vous vouliez vous entretenir avec les enfants de Sithis, anges de la mort, faucheurs de vie et porteurs de deuils ?

Kendu arrêta alors de fixer la salle et se mit à regarder leur invité, il était assez curieux de voir ce que voulait Edvard Stalion. D'ailleurs, ce dernier ne tarda pas à prendre la parole :

- Bien le bonjour maître de la confrérie, j'ai une proposition à faire aux enfants de l'ombre, aux voix de la mort. J'ai en effet, une requête à vous soumettre.

Il prit une grande inspiration et continua :

- Comme vous le savez la concerne va bientôt faire rage, elle est imminente. Je cherche à marquer l'histoire en lettres de sang, pour cela, j'ai besoin des gardiens des âmes tourmentées, j'ai besoin que vous enfants de Sithis travaillez pour mon compte. Assassinat politique, intimidation, répression, ce sont des actes que j'attendrais de vous. Je fais appel à vous comme à Sithis pour cette requête. La confrérie noire à plusieurs fois réussis à assassiner des empereurs sous contrats d'assassinat, je suis sûr que vous pourrez encore repousser vos limites, prouver une fois de plus que rien ne peut vous empêcher d'agir pour votre divinité. Je n'aurai peut-être pas besoin de vous dans un premier temps, mais dès que j'aurai besoin de vous, j'espère pouvoir compter sur votre loyauté et le serment que vous allez me prêter à moi, et à votre seigneur Sithis. Je veux aussi souligner le fait qu'en travaillant pour moi, vous travaillerai de même pour le père de la terreur Sithis, les cibles que je désignerai vous les exécuterai à la gloire de votre seigneur. Je veux que cette entente entre le Lion et la Main Noire de la confrérie soit tenue au secret. Nous avons tout deux à y gagner.

Stalion croisa les bras, Kendu jeta un coup d'oeil à son Maitre, il semblait pensif. Le Khajiit fixa ensuite longuement Edvard Stalion et ne put retenir un grognement, il n'appréciait pas du tout l'idée que la Confrérie Noire soit à la botte de qui que ce soit. Il dit d'un ton posé :

- Je suppose, Seigneur Stalion, que vous n'êtes sans savoir que la Confrérie Noire à toujours travaillé uniquement pour son compte. Elle n'a jamais était à la botte de personne et je ne vois pas pourquoi cela changerai ni ce que vous pourriez nous proposer d'assez conséquent pour que nous acceptions un tel marché.

________________________________________



La mort rattrape toujours ceux qui la fuient...
Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 13:12

Fedayiin ne savait pas au fond de lui le choix du temple de Sorguevoix était l'oeuvre du hasard ou si c'était l'influence de la Daedra Vaermina, surtout avec ces récents cauchemars, ce n'était pas impossible. Mais, il savait qu'au fond ces cauchemars étaient provoqués par Sithis ou alors la Mère de la Nuit. Vaermina se moquait bien de la Confrérie Noire contrairement à eux. Il s'appuya sur ce qui devait être l'hotel fixant les nouveaux arrivants écoutant avec attention ce que le Stalion avait à dire:

- Comme vous le savez la concerne va bientôt faire rage, elle est imminente. Je cherche à marquer l'histoire en lettres de sang, pour cela, j'ai besoin des gardiens des âmes tourmentées, j'ai besoin que vous enfants de Sithis travaillez pour mon compte. Assassinat politique, intimidation, répression, ce sont des actes que j'attendrais de vous. Je fais appel à vous comme à Sithis pour cette requête. La confrérie noire à plusieurs fois réussis à assassiner des empereurs sous contrats d'assassinat, je suis sûr que vous pourrez encore repousser vos limites, prouver une fois de plus que rien ne peut vous empêcher d'agir pour votre divinité. Je n'aurai peut-être pas besoin de vous dans un premier temps, mais dès que j'aurai besoin de vous, j'espère pouvoir compter sur votre loyauté et le serment que vous allez me prêter à moi, et à votre seigneur Sithis. Je veux aussi souligner le fait qu'en travaillant pour moi, vous travaillerai de même pour le père de la terreur Sithis, les cibles que je désignerai vous les exécuterai à la gloire de votre seigneur. Je veux que cette entente entre le Lion et la Main Noire de la confrérie soit tenue au secret. Nous avons tout deux à y gagner.

Peu de temps après la réponse, Kendu n'hésita pas à réprimer:

- Je suppose, Seigneur Stalion, que vous n'êtes sans savoir que la Confrérie Noire à toujours travaillé uniquement pour son compte. Elle n'a jamais était à la botte de personne et je ne vois pas pourquoi cela changerai ni ce que vous pourriez nous proposer d'assez conséquent pour que nous acceptions un tel marché.

D'un mouvement rotatif de la tête et d'un petit signe de la main, Fedayiin fit comprendre à Kendu de me laisser parler. Il avait déjà l'honneur de participer à cette rencontre, mais, qu'il ait au moins le respect de le laisser parler en premier. Le Maître était d'accord...la Confrérie n'obéissait qu'à deux personnes, Sithis et la Mère de la Nuit pas à de simples mortels...

Mais...il pouvait aussi voir en cet accord une opportunité qui changerait redorerait la Confrérie Noire étant sourde et aveugle pour le moment. Il fallait trouver l'Oreille Noire...l'Oreille Noire hantait les esprits de Fedayiin depuis de nombreuses années. Il savait que sans elle, la volonté de Sithis n'était jamais vraiment accomplie. Mais...les idées de Fedayiin se mirent à croître...de nombreuses options ayant...de nombreuses conclusions. Il en choisit une bien précise qui assurerait sans aucun doute l'avenir de la Confrérire d'une manière bénéfique.


-Seigneur Stalion...je pense que cette entente est possible...simplement, voyez-vous cela fait plusieurs années que nous sommes à la recherche d'une nouvelle Oreille Noire. En vain. Nous acceptons votre...offre, si vous ne nous rapporter l'Oreille Noire. Vous allez très certainement me dire que vous ne savez pas où elle se trouve et que la rechercher prendrait pas mal de temps. Alors, je vais vous dire nos récentes trouvailles, nous avons enfin retrouvée sa trace, simplement, nous sommes incapable de la récupérer. Elle se trouve à Fort Secunda, bastion des forces militaires Khajiites de l'Alliance. Elle se serait fait capturé en voulant rejoindre Bordeciel en passant par Cyrodiil. Si vous voulez qu'un encore entre nos deux camps soit possible, libérez l'Oreille Noire et ramenez la jusqu'ici. Sans l'Oreille, nous refusons catégoriquement votre offre avec...alors d'autres solutions que le refus deviennent possible.

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 14:42

Je pris le temps de bien entendre ce qu'avaient à dire ces personne, l'intermédiaire que j'avais rencontré ne semblait pas comprendre la gravité de ma demande. Mais ce n'était pas grave, le maître rattrapa les propos de l'élève, mais celui-qui contrairement à l'autre individu me fait une autre proposition.

-"Seigneur Stalion...je pense que cette entente est possible...simplement, voyez-vous cela fait plusieurs années que nous sommes à la recherche d'une nouvelle Oreille Noire. En vain. Nous acceptons votre...offre, si vous ne nous rapporter l'Oreille Noire. Vous allez très certainement me dire que vous ne savez pas où elle se trouve et que la rechercher prendrait pas mal de temps. Alors, je vais vous dire nos récentes trouvailles, nous avons enfin retrouvée sa trace, simplement, nous sommes incapable de la récupérer. Elle se trouve à Fort Secunda, bastion des forces militaires Khajiites de l'Alliance. Elle se serait fait capturé en voulant rejoindre Bordeciel en passant par Cyrodiil. Si vous voulez qu'un encore entre nos deux camps soit possible, libérez l'Oreille Noire et ramenez la jusqu'ici. Sans l'Oreille, nous refusons catégoriquement votre offre avec...alors d'autres solutions que le refus deviennent possible."


Je ne sais guère si je pourrai parvenir à accéder à sa requête et l'accomplir. J'avais eu quelques échos concernant cet histoire d'oreille noire emprisonnée, elle aurait tenté tué un Homme chat qui était apparemment très haut placé. Une chance encore que cette oreille noire ne soit pas morte...


De plus je comprenais tout-à-fait la nécessité qu'ils retrouvent leur oreille noire, à cela s'ajoutait le fait que le maître de la confrérie était très à cheval sur les tradition de cette confrérie, chose tout-à-fait respectable.
Je m'engagea-donc à quérir la clémence du Khajiit qui avait été menacé par l'oreille noire et demander sa libération.


Je donna-donc ma réponse au maître.


- J'ai pris en compte votre seule demande contre vos services, j'estimes que cette demande est valable, voir légitime. Je vais aller négocier avec l'Alliance pour la libération de votre oreille noir. Cependant, rien ne nous dit que l'oreille noire n'est pas déjà morte à l'heure actuelle. Je vais donc aller sur place, quérir le pardon et la clémence pour l'erreur de votre déchu oreille noire. Je reviendrai avec ou sans celle-ci vous donnant les information que j'aurai pu obtenir sur votre allié fait prisonnier.


Je regarda le maître de la guilde lui fit un signe de salutations de la tête, je fis de même avec le second individu.
Je me retourna assez brusquement , enfila ma cape, et remit ma capuche laisse mon visage dans l'ombre et sortit dehors pour retourner aux bateaux .

Je descendis cette colline enneigée dans le vent et le froid. Je pénétrais ensuite dans la ville pour enfin arriver au port.

Et je fis une fois sur le pont:


- Gardes ! Je veux quatre hommes pour me suivre, nous allons négocier. les six autres chevaliers surveilleront le navire ainsi que ceux qui travaillent dessus, nous allons mettre un peu de temps, alors installez-vous. Pour les quatre chevalier qui me suivent, aller chercher cinq monture, nous partons dans la demi-heure qui vient, c'est un ordre, allez-y !



Revenir en haut Aller en bas
Dar'Kendu
Novice
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 17:26

D'un signe Fedayiin fit comprendre à Kendu de le laisser parler. Le Khajiit se mordit les lèvres, en prenant la parole le premier il n'avait pas était très respectueux envers son Chef. Cependant il ne pouvait pas rester sans rien dire dans un moment pareil. Le Maitre de la Confrérie Noire dit :

- Seigneur Stalion...je pense que cette entente est possible...simplement, voyez-vous cela fait plusieurs années que nous sommes à la recherche d'une nouvelle Oreille Noire. En vain. Nous acceptons votre...offre, si vous ne nous rapporter l'Oreille Noire. Vous allez très certainement me dire que vous ne savez pas où elle se trouve et que la rechercher prendrait pas mal de temps. Alors, je vais vous dire nos récentes trouvailles, nous avons enfin retrouvée sa trace, simplement, nous sommes incapable de la récupérer. Elle se trouve à Fort Secunda, bastion des forces militaires Khajiites de l'Alliance. Elle se serait fait capturé en voulant rejoindre Bordeciel en passant par Cyrodiil. Si vous voulez qu'un encore entre nos deux camps soit possible, libérez l'Oreille Noire et ramenez la jusqu'ici. Sans l'Oreille, nous refusons catégoriquement votre offre avec...alors d'autres solutions que le refus deviennent possible.

Le Khajiit dévisagea son Maitre, comment pouvait-il accepter ça ? La Confrérie Noire était censée être indépendante quoi qu'il se passe ! Certe il était important pour la Confrérie de récuperer l'Oreille Noire mais tout de même... Edvard Stalion ne tarda pas répondre :

- J'ai pris en compte votre seule demande contre vos services, j'estimes que cette demande est valable, voir légitime. Je vais aller négocier avec l'Alliance pour la libération de votre Oreille Noir. Cependant, rien ne nous dit que l'Oreille Noire n'est pas déjà morte à l'heure actuelle. Je vais donc aller sur place, quérir le pardon et la clémence pour l'erreur de votre déchu oreille noire. Je reviendrai avec ou sans celle-ci vous donnant les information que j'aurai pu obtenir sur votre allié fait prisonnier.

Le Khajiit fixa Stalion, si il ne revenait pas avec l'Oreille Noire mieux valait pour lui qu'il ne revienne pas du tout. De toute façon, cette "alliance" entre lui et la Confrérie Noire n'était pas du tout du gout de l'homme-chat. L'homme salua ensuite Fedayiin et Kendu, ce dernier lui rendit son salut, puis il sortit. A peine était-il partit que Kendu ne put s'empêcher de demander :

- Maitre, avec tout le respect que je vous doit, pensez-vous qu'il est vraiment sage d'accepter un tel marché ?

________________________________________



La mort rattrape toujours ceux qui la fuient...
Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 18:55

Le Seigneur Stalion quitta la pièce après avoir conclu la conversation. Après celle-ci, Kendu s'approcha de Fedayiin l'air grave et un peu...déçu:

- Maitre, avec tout le respect que je vous doit, pensez-vous qu'il est vraiment sage d'accepter un tel marché ?

Le Maître se mit à la hauteur du Khajiit et plaça une main amicale sur son épaule:

-Je sais ce qui est bon pour l'avenir de la Confrérie, ne t'inquiètes pas et fais moi confiance, la vérité t'apparaîtra en temps et en heure, mon frère, la Confrérie a besoin de l'Oreille Noire pour accomplir la volonté de Sithis, la nuit renaît sous le silence rompu...

Ensuite, le Maître quitta les lieux retournant au Sanctuaire. Fedayiin observa la ville d'Aubétoile, des aurores boréales aussi belle que l'océan avait prit place dans les cieux...que c'était beau ! Et terriblement écoeurant, Fedayiin préférait les nuits noires et lugubres. C'était par une nuit aussi belle, qu'il avait apprit la mort de son père et le lendemain qu'il découvrit que ce n'était que sa belle mère la responsable. Il n'avait pas mit longtemps à se venger. Une larme de rage coula sous le masque de l'Assassin en repensant à sa jeunesse. Il avait accomplit tellement entre temps...écoutant avec attention les instructions de la mère de la nuit par l'intermédiaire de l'ancienne Oreille Noire, Sithis avait ordonné la mort de l'ancien Maître...la lame de l'Assassin parla et le sang coula...comme l'avait exigé Sithis, père de la terreur. Aujourd'hui, il savait très bien qu'il pouvait connaître le même sort que son prédécesseur mais il allait alors l'accepté...il n'avait vécu que pour servir la Confrérie enfaîte il était déjà mort depuis bien longtemps...

Une fois dans le Sanctuaire après avoir passé la ténébreuse Porte Noire, il se dirigea vers l'atelier d'alchimie pour y concocter divers poisons. Il aperçu Babette, une jeune vampire ayant vu sous ses yeux le règne de nombreux Maître...la vampire avait gardé son apparence de petite fille trompant ainsi ses adversaires...elle était agé de plus de deux siècles et pourtant aucune ride n'était venu gâché se visage aussi enfantin. Le vampirisme était sans doute une bonne méthode pour rester en vie longtemps...mais, Fedayiin ne supporterait pas goûter à du sang humain...le sang pour lui était l'essence même de la vie et lui ne voulait voir que la...mort.

Il demanda d'un ton qu'il avait voulu être calme à la fillette plus que centenaire:


-Je recherche un poisson ou plutôt une plante...de l'aconit.

-De l'aconit ? Maître, permettez moi de vous le rappelez, ce poison offre à la victime une mort très
douloureuse et lente.

-Si je ne le savais pas, je ne te l'aurais pas demandé, Babette.

-Euh...oui pardonnez-moi, il devrait m'en rester mais, il faut encore la préparer voulez-vous que...

-Non...je vais m'en occuper moi même, merci Babette.

Fedayiin prépara donc un puissant poison qu'il allait dés celui-ci terminé appliqué sur ses lames.

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 22:45

Des jours et des jours de cheval, de voyage à travers tout Bordeciel. Par temps de neige, de pluie ou de soleil, le voyage en ces terres et devenu presque un petit rituel ces temps-ci.

Le nord de Bordeciel a toujours été mon endroit favori dans cette la région, les déserts de neige, les vieille crypte nordique, les épaves échouées sur les roches vers le littoral. Un décor magnifique, que, je pouvais apprécier depuis ma chambre de BlackCastel.

Je repensais à tout ce qui s'était passé, le leader des hommes-chats va surement faire part de ma requête aux autre leader tellement elle dû lui paraître obscure, ces temps-ci à dire vrai, l'actif politique a doublement augmenté. Mais qu'en positif fort-heureusement pour moi.

J'allais bientôt arriver à Aubétoile quand la nuit tombait, les ténèbres éternel, ce soir, pas une aurore boréale, pas une étoile dans le ciel, il y avait seulement le néant.

Mes gardes, moi-même et l'assassin n'avions pas parlé durant tous le voyage, pas une question, pas un mot. Le silence seulement, l'assassin ne se doutait pas de qui nous étions, il ne savait pas si je l'avais libérer pour le tuer, le jeter dans je ne sais quelle fosse, ou bien m'en servir comme esclave, il ne savait rien sur nous, d'où, probablement, son manque de paroles.

Le temple était maintenant visible que nous arrivions enfin à destination, je pense que c'est à ce moment que l'assassin comprit que l'on allait pas le tuer, un léger sourire apparut sur le coin de sa lèvre, c'était probablement le seul sourire qu'il avait fait ce mois-ci. Il devait être réconforté en se sachant proche de son chez-sois.


Nous nous trouvions maintenant face au repère de Vermina, j'entra sans frapper, mes gardes, de même entrèrent avec moi et la condition d'acceptation de ma requête de base.

J'avançais en direction des deux assassins qui me regardaient, ils ne devaient peut-être pas s'attendre à ce que je revienne avec l'oreille noire, ils m'avaient l'air surpris, et je leur fit:

- Maintenant, honorez ma demande, vous pouvez reprendre les affaires du père de la terreur...
Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Ven 2 Aoû - 23:30

(Kendu: j'ai préféré RP en premier vu...les actions futurs, je te propose de répondre juste après moi)


Lorsqu'Edvard et ses gardes arrivèrent dans la pièce, Fedayiin afficha sous son masque un sourire plus que sournois...Il salua d'une révérence plutôt macabre les nouveaux arrivants.

- Maintenant, honorez ma demande, vous pouvez reprendre les affaires du père de la terreur...

Fedayiin frappa dans les mains et rapidement plusieurs Assassins sortirent de l'ombre, il fit signe à l'un d'entre eux d'escorter l'Oreille Noire jusqu'au Sanctuaire...lorsque celle-ci fut en sécurité, Fedayiin annonça aux non-initiés de Sithis. Kendu avait voulu participé à cette dernière rencontre entre le Stalion et les membres de la Confrérie Noire. La voix de Fedayiin s'éleva:

-Vous avez bien servis, Sithis, Seigneur Stalion...et comme promit, il vous récompensera par notre intermédiaire...Sithis désir vous avoir à ses cotés et nous comptons bien vous envoyez le rejoindre...mes frères c'est la volonté de Sithis, tuez ces hommes ! La nuit renaît sous le silence rompu, verser le sang en l'honneur du Néant !


Fedayiin dégaina ses doubles lames empoisonnées, les autres Assassins l'imitèrent.

-Vous pensiez pouvoir nous soumettre ? Vous avez fait une grave erreur, Stalion et vous allez en payer le prix...rien n'y personne mise à part Sithis ou la Mère de la Nuit ne nous soumettra !

Les lames parlèrent, Fedayin s'attaquant au Seigneur tendit que mes Frères s'occupaient de ses gardes. Oeil pour oeil, dents pour dents, cette lutte fut acharnée... Les pointes d'acier virevoltaient dans de vive passe d'escrime. Stalion était très fort, c'était un homme qui avait du connaître moulte conflits, sa maîtrise était sans égale, un homme avec qui il aurait fallu ne pas être ennemi...mais c'était trop tord, Fedayiin n'avait aucun regret bien au contraire, il était impatient d'envoyer à Sithis une nouvelle âme. Fedayiin esquive, frappe, esquive, pare, attaque sans cesse. A bout de souffle, il annonça à son adversaire:

-Au final je ne vous ai pas trahis...je vous avais dis que sans l'Oreille, nous refusons catégoriquement votre offre, avec alors d'autres solutions que le refus deviennent possible. Je n'ai jamais dis que j'acceptais votre offre...il suffit...finissons-en ! Stalion...puisses le plus fort verser le sang de l'autre !

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Dar'Kendu
Novice
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Sam 3 Aoû - 14:57

Fedayiin se mit à la hauteur de Kendu et plaça une main amicale sur son épaule. Il dit :

- Je sais ce qui est bon pour l'avenir de la Confrérie, ne t'inquiètes pas et fais moi confiance, la vérité t'apparaîtra en temps et en heure, mon frère, la Confrérie a besoin de l'Oreille Noire pour accomplir la volonté de Sithis, la nuit renaît sous le silence rompu...

Kendu garda le silence et regarda son Maitre sortir du temple. Lorsqu'il fut seul il murmura pour lui-même :

- Je l'espère, je l'espère sincerement...

Sur ce, il sortit à son tour. Un vent glacé le fouetta le visage et l'homme-chat leva les yeux au ciel, il était maginfique, ornée d'aurore boréale. Mais le Khajiit ne s'y attarda pas, il se dirigea directement vers le Sanctuaire de la Confrérie Noire. En passant devant le cercueil de la Mère de la Nuit, il s'arreta et inclina legerement la tête avant de continuer son chemin. Ce soir là, Kendu fit par de ses inquiètudes à l'un des membres de la Confrérie Noire, ce dernier ne semblait pas aussi inquiet que le Khajiit :

- Tu sais, je crois que tu t'inquiète pour rien. Le Maitre sait ce qu'il fait.

- Sans doute...

- Oh je vois, peut-être que notre cher Dar'Kendu pense qu'il ferait un meilleur chef.

Kendu ne put s'empêcher de ricaner, au Sanctuaire il était très rare qu'on l'appelle Dar'Kendu, ce nom il l'utilisait pour se présenter aux étrangers ou à ses victimes. Ici, on ne l'appelait comme ça que pour se moquer de lui ou lorsque l'on lui reprochait quelques choses.

- Je n'ai jamais dit ça, je m'inquiète c'est tout...

Le reste de la soirée fut plutot calme.

~~~~~~

Quelques jours plus tard, le Maitre fut informé que Stalion revenait avec l'Oreille Noire. De toute évidence ils allaient devoir honorer leur part du marché. Fedayiin rassembla certain membres de la Confrérie pour cette rencontre et Kendu avait tenu à y participer. Une fois dans le temple, la plupart des assassin se cachèrent dans l'ombre, Kendu resta près de son maitre. Stalion entra sans frappé, accompagné de ses gardes et de l'Oreille Noire. Kendu fut à la foit surpris et heureux, surpris car il ne pensait pas que Stalion arriverait à ramener l'Oreille Noire et heureux de voir son frère rentrer à la maison. Stalion dit :

- Maintenant, honorez ma demande, vous pouvez reprendre les affaires du père de la terreur...

Kendu le fixa d'un regard glacial. Le Maitre frappa dans ses main et les autres assassin apparurent. Fedayiin ordonna à deux d'entre eux d'accompagner l'Oreille NOire jusqu'au Santuaire. Lorsque se fut chose faite la voix du Maitre de la Confrérie s'eleva :

- Vous avez bien servis, Sithis, Seigneur Stalion...et comme promit, il vous récompensera par notre intermédiaire...Sithis désir vous avoir à ses cotés et nous comptons bien vous envoyez le rejoindre...mes frères c'est la volonté de Sithis, tuez ces hommes ! La nuit renaît sous le silence rompu, verser le sang en l'honneur du Néant !

Kendu resta scotché au sol, ainsi leur Maitre n'allait pas respecter le marché ! Le Khajiit grogna, trahir ansi quelqu'un, c'était un tel déshonneur ! Puis se rappelant la conversation précédente entre Fedayiin et Stalion, le Maitre n'avait jamais promis que la Confrérie serait au service Stalion. Un sourire apparut sur le visage de Kendu, lorsque Fedayiin sortit ses lames, les autres l'imièrent et Kendu prépara ses griffes.

- Vous pensiez pouvoir nous soumettre ? Vous avez fait une grave erreur, Stalion et vous allez en payer le prix...rien n'y personne mise à part Sithis ou la Mère de la Nuit ne nous soumettra !

Le Maitre se jeta sur Stalion et les autres membres de la Confrérie s'occupèrent des autres. Kendu se jeta sur le garde le plus proche, d'un coup de griffes dans la gorge il le tua. Les membres de la Confrérie en termineraient rapidement avec les gardes. Kendu jeta un coup d'oeil à Fedayiin, il était près à en finir avec Stalion. Le Khajiit se mit a observer le combat du coin de l'oeil, c'était le combat de son maitre pas le sien, il n'interviendrait qu'en dernier recours.

________________________________________



La mort rattrape toujours ceux qui la fuient...


Dernière édition par Dar'Kendu le Dim 4 Aoû - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur Edvard Stalion
Main du Roi / Co-Fondateur
avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Sam 3 Aoû - 18:26

Le combat était rude, ils voulaient ma mort, nous étions dans un endroit serrer, combattre avec nos épées était délicat, eux, ils avaient des dagues ces misérables...

Le maître de la confrérie pointa ses dagues en ma direction, les assassins se jetèrent sur mes hommes. des cri retentirent dans le temple. Les étincelles des lames s'entrechoquant illuminait la pièce sombre. Des sons strident s’échappaient du fracas de l'acier. pour l'instant, un seul de mes hommes était tombé, la gorge tranché par ce chaton à poils rat...


L'épée à la main, j'attendais que mon adversaire attaque le premier pour feinter celui-ci... Nous étions entraînés à des combats plus intensif que celui-ci, ce n'est pas maintenant que nous allions nous essouffler. A bout de souffle, le leader me dit :


" -Au final je ne vous ai pas trahis...je vous avais dis que sans l'Oreille, nous refusons catégoriquement votre offre, avec alors d'autres solutions que le refus deviennent possible. Je n'ai jamais dis que j'acceptais votre offre...il suffit...finissons-en ! Stalion...puisses le plus fort verser le sang de l'autre !"

Je n'avais rien à répondre à cela, c'était un manque d'honneur inconsidéré !
Ces hommes et femmes sans loi allaient aujourd'hui souffrir comme des parjures.

Deux assassins se jetèrent se mes trois derniers hommes, l'un de mes gardes trancha la tête d'un ennemie, celle-ci tomba sur le sol dans un bruit écœurant. L'autre assassin réussit à contre le coup d'épée et planta sa dague dans la jugulaire de mon soldat. L'homme tomba raide mort au sol, mais l'assassin n'eu le temps d'éviter le coup qui arrivait qu'il vit ses tripes tomber au sol... le soldat lui avait découpé le ventre en deux...


Les assassins étaient maintenant plus distants, il voyaient que cela allait se jouer contre moi et leur maître...
Il se rua sur moi tout en étant sûr de ces mouvement, mais j'avais des années d'entraînement derrière moi, j'avais pas seulement des années d'entraînement, mais une vide entière passée à se préparer au combat, à diriger.


Je para ses coups, il fit de même, mais lui avait un très gros désavantage, il se battait avec des dagues, la dague contre l'épée... allez parer une épée avec deux dagues... mais ce fou y arrivait quand même, seulement, cela l'épuisait beaucoup.

Il me mit un coup de pied dans le plastron, ce qui ne manqua pas de me faire reculer de deux pieds... puis, au moment où il ne s'y attendait pas, je pourfendis sa garde et l'entailla profondément dans le torse.

Les vêtement déchirés, tous tâchés de sang, la chair en lambeau il n'avait pas seulement reculé de deux pieds, mais il avait chuté, fort heureusement, il ne chuta pas totalement au sol, un de ses allié le rattrapa vite avant qu'il n'atteigne la terre. Il reprit vite ses esprits malgré la grosse blessure et hurla l'ordre de replis aux adeptes de Sithis.

Ils avaient ce qu'ils voulaient depuis le début, maintenant que leur Oreille Noire était en sûreté ils avaient non pas plus rien à perdre, mais tout à perdre, ils partirent. Mais par réflexe lors de leur fuite, j'eu l'instinct de prendre le courte lame d'un défunt assassin qui avait périt au combat et la jeta dans la jambe d'un des assassins qui tentait de fuir avec son maître et les autres.


Seulement, Sithis avait surement arrêté de le protéger, ses amis ne pouvaient se permettre de faire demi-tour ou bien ils risquaient fortement de périr. L'un de mes deux gardes ayant survécu sortit sa corne et souffla dedans pour appeler les renforts qui étaient restés sur le bateau depuis tout ce temps...


Les assassins n'avaient d'autre choix de se dépêcher de fuir et de se cacher. Cinq chevalier supplémentaire arrivèrent pour nous aider.

- Mon Seigneur, êtes vous blessé ?

- Non, mais deux de vos coéquipiers ont perdue la vie, allait chercher leur dépouille et ramenez-les au bateau, dans le temple vous trouverez des torches, mettez le feu à tout ce qui peut-être brûlé. Quant à ce petit bout d'homme, finissez de l'attachez et amenez-le-moi.

- Bien mon seigneur.

Quatre chevaliers partirent récupérer les alliés mort au combat et brûler le reste, les trois autres qui étaient avec moi ligotait le mal-chanceux. Je m'approchais de lui en le regardant, et l'un de mes hommes qui s'était fait blessé lui fit:

- Tu ne sais pas à qui tu t'es attaqué, tu vas couiner comme un porc, tu va pleurer tellement que tu va regretter que ta catin de mère t'ai chié en ce bas-monde, crois-moi, ça va être long, douloureux et très intense. Je suis bien navré mon brave.

Nous attendions les quatre hommes revenir avec les dépouilles, et quand ils revirent ne partions pour le navire, direction BlackCastel...

________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Sam 3 Aoû - 23:09

Les Assassins avaient réussis à s'enfuir utilisant divers passages secrets qui leurs permirent de rejoindre l'entrée secrète du Sanctuaire à proximité d'Aubétoile.

Le Maître Fedayiin avait été blessé ou du moins...c'est ce qu'il avait voulu faire croire. Certes, il devait avoir une certaine blessure mais rien de bien méchant. Il avait simuler un degrés supérieur de gravité de sa blessure, stratégie fortement utiliser par les plus intelligents pour ainsi faire croire à l'ennemi qu'il l'a remporté. Tout cela n'était qu'une diversion après tout ce qui comptait c'est que l'Oreille Noire était en sécurité, le reste importait peu. Certes, ils avaient eu des pertes mais, Fedayiin relativisa en se disant que c'était un mal pour un bien...il en avait lui même payer le prix avec cette blessure. Les soins furent assurer par les plus compétents du Sanctuaire, le Maître devait être un minimum présentable pour accueillir l'Oreille Noire chez elle auprès de la Mère de la Nuit.


-Maître, que faisons-nous pour Fréderik ? Ces hommes l'on emporté avec eux.

-Ne vous inquiétez pas...j'ai tout vu...le Stalion a utilisé une lame de l'un de nos frères tombés...vous souvenez-vous de ce poison que j'ai ordonné aux membres d'en équiper leur lame ?

-Oui...ne me dites pas que...

-Si...ce frère va mourir...paix à son âme, il rejoindra Sithis dans le Néant avec l'assurance d'avoir fait ce qu'il fallait pour le bien de la cause.

Fedayiin se leva après avoir été soigner d'une façon rudimentaire mais efficace se dirigeant vers la salle principale pour rejoindre l'Oreille Noire qui semblait discuter avec la Mère de la Nuit. Après ces années d'isolement, ce fidèle n'avait pas oublié sa loyauté par rapport à Sithis ce qui était très bien pour la Confrérie. Fedayiin s'inclina devant le cercueil abritant les restes de la Mère de la Nuit et l'Oreille Noire déclarant:

-Quels sont les ordres ?

-Tuer...la Confrérie doit de nouveau être crainte et il n'y a qu'une façon pour que cela se produise...accomplissez les Sacrements Noirs, notre Mère désir que nous le récitions en l'honneur de nos frères déchus de leur vie mortelle mais récompensé par une nouvelle vie auprès de Sithis.

Les Frères et Soeurs de l'Ordre Noir se réunirent devant le cercueil de fer annonçant le poing sur la poitrine:

-Mère adorée, mère adorée, envoyez-moi votre enfant car les pêchés des indignes doivent être lavés dans le sang et la peur. Gloire à Sithis, Gloire à la Mère de la Nuit, Gloire à la Confrérie Noire !!

Ils s'inclinèrent avec ferveur devant le Maître, l'Oreille Noire et la Mère de la nuit. La Confrérie Noire renaissait des cendres des sacrifiés, une nouvelle ère avait commencé pour elle...l'ère du sang et de la terreur. Fedayiin ajouta haut et fort:

-Mes frères et soeurs, aujourd'hui je sais que nous avons perdus de proches partisans. Je sais que la Confrérie a essuyé quelque pertes qui à mes yeux valent autant qu'une armée entière. Mais dîtes vous que leur sacrifice n'auront pas été vain, l'Oreille Noire est de retour, nous avons prouvé à ces chevaliers que nous ne nous soumettions pas et que cela ne se produira jamais tant que j'administrerais la Confrérie. J'encourage mon successeur à suivre les paroles de notre très cher Sithis et de ne pas livrer la Confrérie à la dépendance. Mes frères ! La nuit renaît enfin, le sang coulera à nouveau, les âmes seront fauchés par la volonté de Sithis. Nous sommes son bras armé en ce monde. Vous battrez-vous en l'honneur de notre Père à tous ? Où rejoindriez-vous les faibles ? Je sais que chacun de vous à un potentiel énorme, vous représentez l'avenir de la Confrérie...Frères et Soeurs de Sang, levez-vous et tuez bien !

-Nous jurons obéissance et fidélité à la Confrérie, respectant les moindres désirs de notre Père de la terreur, Sithis !

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Dar'Kendu
Novice
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Dim 4 Aoû - 11:02

Bientot, les Assassin furent contraint de prendre la fuite. Lors de de cette fuite, l'un des leur fut prit dans les mailles du filet de leur ennemi. Lorsqu'il fut à l'abrit, il poussa un long soupir, tellement de perte uniquement pour avoir trahi ce Stalion. *Il aurait mieux valut engagé quelqu'un pour faire évader l'Oreille Noire, tout ça ne serait pas arrivé...* pensa Kendu. Apparement, d'après Fedayiin, le frère qui avait été capturé allait mourir. Kendu poussa un nouveau soupir. Contrairement à d'autre qui n'avait pas eu autant de chance, le Khajiit n'était pas bléssé. Il jeta un coup d'oeil au Maitre, lui non plus n'étais pas bléssé, enfin pas trop en tout cas. Fedayiin se dirigea ensuite vers le cercueil de la Mère de la Nuit où se trouvez l'Oreille Noire, ce dernier ne semblait pas avoir perdu se loyauté envers la Confrérie, une bonne chose. Il demanda :

-Quels sont les ordres ?

- Tuer...la Confrérie doit de nouveau être crainte et il n'y a qu'une façon pour que cela se produise...accomplissez les Sacrements Noirs, notre Mère désir que nous le récitions en l'honneur de nos frères déchus de leur vie mortelle mais récompensé par une nouvelle vie auprès de Sithis.

Ce fut la réponse du Maitre. Kendu resta un peu en arrière tendis que ses frères et soeurs se réunnissait devant le cercueil de la Mère de la Nuit. Tous dirent d'une seule voix :

- Mère adorée, mère adorée, envoyez-moi votre enfant car les pêchés des indignes doivent être lavés dans le sang et la peur. Gloire à Sithis, Gloire à la Mère de la Nuit, Gloire à la Confrérie Noire !!

Ensuite ils s'inclinèrent tous devant le Maître, l'Oreille Noire et la Mère de la nuit, Kendu les imita. Fedayiin ajouta :

- Mes frères et soeurs, aujourd'hui je sais que nous avons perdus de proches partisans. Je sais que la Confrérie a essuyé quelque pertes qui à mes yeux valent autant qu'une armée entière. Mais dîtes vous que leur sacrifice n'auront pas été vain, l'Oreille Noire est de retour, nous avons prouvé à ces chevaliers que nous ne nous soumettions pas et que cela ne se produira jamais tant que j'administrerais la Confrérie. J'encourage mon successeur à suivre les paroles de notre très cher Sithis et de ne pas livrer la Confrérie à la dépendance. Mes frères ! La nuit renaît enfin, le sang coulera à nouveau, les âmes seront fauchés par la volonté de Sithis. Nous sommes son bras armé en ce monde. Vous battrez-vous en l'honneur de notre Père à tous ? Où rejoindriez-vous les faibles ? Je sais que chacun de vous à un potentiel énorme, vous représentez l'avenir de la Confrérie...Frères et Soeurs de Sang, levez-vous et tuez bien !

Le Khajiit releva la tête, de toute évidence une grande partie de l'histoire de la Confrérie restait à écrire et nul doute qu'il en ferait parti.

-Nous jurons obéissance et fidélité à la Confrérie, respectant les moindres désirs de notre Père de la terreur, Sithis !

[Fin du RP pour moi]

________________________________________



La mort rattrape toujours ceux qui la fuient...
Revenir en haut Aller en bas
Fedayiin
Maître de la Confrérie Noire
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   Mer 7 Aoû - 12:23

Fin du RP

________________________________________


Puisses ton âme rejoindre le royaume du Néant ! Gloire à Sithis !  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrevue avec les Enfants de Sithis (PV: Edvard et Dar'Kendu)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrevue avec Helena et Jake, futur mariés
» [RP] Entrevue avec un Saint-Anthelme
» Entrevue avec Hubert Marsolais
» Entrevue avec Marc Sibard: "JE PRÉFÈRE BOIRE UN VIN NATUREL RATÉ QU'UN VIN INDUSTRIEL MAÎTRISÉ"
» Jouer en multi avec des enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Contexte 2-
Sauter vers: