Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Mar 11 Juin - 18:49

Vendeaume, Place du marché,

La lune éclairait cette nuit laissant en évidence la neige brillante qui ne cessaient de tomber sur les pierres de la nouvelle capitale de Bordeciel. Vendeaume, berceau du gouvernement nordique mené par l'illustre Nelgar Sombrage. Sombrage...ce nom résone à travers le temps depuis l'indépendance de Bordeciel à l'Empire. En cette nuit sombre où il était peu recommandable de se balader seul dans les rues étroites et silencieuse, cinq hommes portant un capuchon ébène se tenait à la place du marché qui contrairement à pendant la journée était aussi calme qu'un cimetière. Je faisais partie de l'un d'entre eux, nous avions préférés nous concerter avant de rejoindre le Palais des Rois. Les autres étaient de puissants dignitaires Khajiits envoyés par le Mane en personne...une importante transaction financière allait se dérouler. Le Mane, chef illustre de la Confédération d'Elsweyr, avait envoyé au Haut-Roi Nelgar, plusieurs caravanes de coffres remplit d'or en échange Nelgar, qui connaissait la passion du Mane pour les pierres précieuses, comptait lui envoyé "Le Coeur des Neiges" une pierre ressemblant à un diamant magnifique ayant appartenu aux antiques Elfes des neiges aujourd'hui devenus ces créatures repoussantes appelées Falmers.

J'allais sans doute être selectionné pour mener cet objet précieux jusqu'au port d'Aubétoile, les dangers sur la route ne manquent, les agents du Thalmors guettant fourbement les routes menant vers le Nord, les Bandits assoifés d'or, les créatures avident de sang...en bref, un chemin périlleux.


-Ri'Azzad, je refuse de vous laisser courir de tels dangers, vous ne vous rendez pas compte !

-Ecoutez, ce fardeau qui sera le mien ne peut pas être porté par n'importe qui...si cet objet tombe entre de mauvaises mains, l'impacte sera lourd, elle est d'une valeur inestimable...

-Mais...tss...toujours aussi têtu malgré les années !

-Et vous toujours aussi obstiné ! je sais ce que je fais...

-Je demanderai au Haut-Roi, une escorte...

-Oui, demandez-lui que de gros barbus armés de Hache et d'armure lourde m'escorte, c'est sûr que les Thalmors ne les remarqueront pas !

-...

-J'irais en compagnie de mon garde du corps, J'Simba, nous nous ferons passé pour des marchands...

-Et pour les bandits ou les bêtes sauvages ?

-Vous pensez vraiment que ces Hors-la-loi représentent une menace ? et des animaux...vous savez, je ne suis pas, contrairement à vous qu'un politicien, je suis un officier dans l'Armée Unifiée Elsweyrienne !

-Bon...je suppose que je ne pourrais guère vous faire changer d'avis ?

-Exactement.

-Bon...nous devrions rejoindre les autres à la réunion...

Le Palais des Rois n'avait pas changé, toujours aussi prestigieux !

Après quelques bribes de conversations que je considérais comme des formalitées...un homme pénétra dans la salle:

-Seigneurs ! De probable espions du Thalmors ont pénétrés dans la ville ! L'un des espions du Général Tibérius en a débusquer quelques-un... dit le perturbateur qui avait des raisons d'interrompre la réunion.

Le "Chambellan" de Nelgar prit la parole:

-Augmentez le nombre d'effectifs dans la ville, fermez les portes, je ne veux plus voir de personnes sortir ou entrer dans la ville, fouillez l'identitée de toute le monde, nous ne devons prendre aucun risque...

-Ce sera fait...

-Bon revenons à nos moutons, Mathias, vous vous rendrez à Vendeaume sous l'apparence d'un marchand avec votre garde du corps qui se fera passer pour votre apprentit, malheureusement, nous ne pouvons plus vraiment nous attarder sur ce sujet, comme vous le voyez, Vendeaume semble avoir un problème bien plus grave...

-Je comprend,une fois ça terminé, je tâcherais d'essayer d'en savoir plus sur ces espions sur la route...après tout les rumeurs, dont certaines sont très souvent vraies, vont vite...

-Bien, nous vous en sommes reconnaissant, seigneur d'Elsweyr, mais ne vous inquiétez pas, les troupes Impériales en coopération de celle des Nordiques géreront la situation...il n'y a pas de soucis, concentrez-vous sur votre mission, la Pierre est plus une sorte de symbole pour notre peuple, le Haut-Roi Nelgar Sombrage, a jugé bon de l'offrir à votre Seigneur...

-Je remercie, le Haut-Roi, pour sa gratitude...

Le Chambellan apporta un petit coffret orné d'or et me le présenta...cette pierre était d'une rare beauté aussi brillante que les lunes jumelles,aussi scintillante que les étoiles...elle n'en était pas moins lourde, je la glissai dans ma besace me levant de mon siège.

-Messires, je vous souhaite une bonne réussite en mon absence...au revoir.

-Bonne route à vous, Seigneur l'Ambassadeur !

Accompagné de J'Simba, le voyage allait me paraître plus agréable, ce jeune guerrier que j'avais reccueilli sous mon aile en Elsweyr possédait une réèl attirance pour le combat, armé de son épée qu'il maniait avec ferveur. Les portes de Vendeaume s'ouvrirent malgré la méfiance des gardes vis-à-vis des autres personnes...à partir d'ici la ville était bouclée, le temps d'effectuer les fouilles d'identitées.

Les routes enneigés de Bordeciel n'étaient guère facile à arpenter mais...j'avais appris à les connaître...mon acolyte aussi...la progression s'avérait être relativement rapide...


[HRP: Désolé pour les fautes, j'suis assez crevé x) et j'ai essayé de te laisser le plus de liberté possible =) ]

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Mer 12 Juin - 11:02

La scierie d'Anga, Antonius venait de finir ses petites affaires dans le coin. Après avoir récupéré tout l'or et autres babioles possibles sur les corps, il fit en sorte de ne briser aucun des carreaux qu'il avait utilisé, il voulait pouvoir s'en servir de nouveau, il les nettoya juste un peu, enlevant le sang qui s'y était figé. Il se décida aussi à cacher les corps. Puis finalement il laissa tomber cette idée saugrenue, ça lui ferait perdre du temps. Il se dirigea alors vers la rivière et observa vers l'est. Depuis le sommet de la première cascade on avait une vue assez sympathique sur toute la zone allant de la scierie à Vendaume. Il put observer la course de l'eau, allant vers la côte ainsi que les bâtisses du coin. Dont un vieux fort au dessus de la route, sans doute occupé; Il faut dire que c'est rare qu'un fort ne possédant aucune garnison officielle soit réellement vide. Enfin, il comptait pas y aller, aussi se tourna t'il vers les maisonnées situées au bord de la rivière. Ce hameau ne possédait tout au plus que quatre maisons en plus de la scierie, pour environs 20 habitants. Rien de bien surprenant. Le vent froid donnait au coin un aspect assez sinistre, d'autant plus que les rafale de neiges étaient courantes. Aussi l'Impérial gardait constamment sa capuche. Aussi bien pour se protéger du vent que des regards indiscrets. Il savait que personne ne l'avait suivit jusqu'ici. Mais les corps seraient assez vite découvert malheureusement, et sans doute les visages se tourneraient vers cet étranger encapuchonné.
Il lui fallait donc partir. Cependant, il ne voulait pas partir sans rien apprendre. Si bien qu'il passa les deux heures suivantes à bavarder avec les habitants, afin d'écouter les rumeurs, des commérages en tout genre et des anecdotes diverses. Il apprit ainsi que rajouter trop de sel dans la soupe de choux risquait de vous donner envie de vomir, et que le bœuf se cuisait avec un feu doux. Rien de bien utile, jusqu'à ce que il entendit les bribes d'un échange de deux hommes se tenant à l'écart. " Il passera par là", " On va l'attendre ici ", " Il ne quittera pas l'endroit vivant ". Ça par contre, ça avait le mérite d'être peu commun, et éveilla sa curiosité. Il se cacha dans les fourrés juste à coté puis écouta.


BRETON - Il parait qu'il sera bientôt ici, où sont les hommes ?

NORDIQUE - Bientôt là, il arriveront au milieu de la nuit, ils se cacheront à l'endroit voulut.

BRETON - Bien, bien, et au sujet de ceux qui l'accompagnent ? Rien de bien grave j'espère ?

NORDIQUE - Apparemment, un autre de son espèce l'accompagne, qui sait se battre, il faudra que tu le neutralise, t'es prêt pour ça ?

BRETON - J'ai revu mes sorts, t'inquiètes pas. Bon il faut qu'on se sépare, puisse les Anciens te guidaient dans tes actions.


Son interlocuteur répondit avec un grognement, puis quitta l'endroit, s'enfonçant dans la maison la plus proche. L'autre lui, qui avait le physique d'un bréton, alla vers la rivière, une tente et un feu l'y attendait, sans doute son campement. Antonius le suivit, puis se dissimula dans les rochers au dessus de lui. Puis il analysa la situation. Au diable les corps qu'il avait laissé en pleine nature. La discussion à laquelle il venait d'assister n'était pas bon signe, quelqu'un passerait par ici, et serait attaquer apparemment. Il ne savait pas s'il interviendrait, mais il voulait au moins voir de qui il s'agissait. Aussi se décida t'il à attendre la venue de cette énigmatique et hypothétique cadavre.
Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Mer 12 Juin - 13:23

Ah Vendeaume ! Une des villes que je trouve les moins acceuillante en Bordeciel. Enfin bon, moi du moment que je peux me saouler dans une auberge, je dis pas non. D'ailleurs, c'est là que j'allais, dans l'auberge, ça fesait un petit moment depuis mon dernier vole et, tout a fait entre nous, je commençait à m'ennuyer. Je m'assi en face de l'aubergiste qui me demanda :

- J'vous sert quoi ?

Je le fixai quelques seconde avant de répondre :

- Hydromel.

Il hocha la tête et me tendit une bouteille que je m'empressai de boire. Pendant deux seconde j'avais hésiter à le piller mais, autant que je puisse en juger, il n'avait rien sur lui. Pendant que je buvais j'entendis une discussion des plus... interressante, dirons-nous. Deux nordique discutaient :

- Mais puisque je te le dis.

- Tu admettra que c'est dur à admettre...

- Ouais, notre Haut-Roi qui offre"Le Coeur des Neiges" aux Khajiit, c'est effectivevement surprenant.

J'avalai de travers et failli m'étouffer. Le Coeur des Neiges ! J'avais entendu parler de cet inestimable joyau, moi qui cherchait un coup, j'étais servit. Après avoir finit ma bouteille, je rejoignis les deux nordiques pour avoir de plus ample information (et aussi piquet leur or mais ça c'est autre chose). Après leur avoir, heu, dénoué la langue ? Ils me donnèrent toute les informations qu'il me fallait. Je me mit donc en marche, la nuit tomba mais je finis par apercevoir les deux Khajiits qui transportaient le joyau. Je remis ma capuche et leur barrai la route avant de lancer :

- Je vous salut, noble Khajiit. J'ai ouïe dire que vous transportiez avec vous le Le Coeur des Neige. Or, il se trouve que cet objet m'interresse tout particulièrement. Alors, comme je n'aime pas trop tuer les gens, je vous serais très reconnaissante de me le remettre sans histoi...

Je n'eu pas le temps de finir ma phrase que j'entendais déjà d'autres personnes approcher, des bandits sans doute. Je finis par demander :

- Dites-moi, vous avez prévenu tous les bandits du coin pour le joyau ?
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Jeu 13 Juin - 15:35

La neige n'avait pas tardé à tomber rapidement, voilant ainsi l'horizon, couvrant sous un manteau blanc les paysages radieux de Bordeciel. Seul les ombres magestueuses des Montagnes pouvaient se voir par delà les bourrasques mêlant vent et neige. Nous suivions la route sans trop savoir où nous allions, le seul repaire que nous avions était la rivière que nous devient suivre jusqu'à arriver dans une scierie très réputée dans les environs. Pour le moment, le voyage avait semblé être calme, seul quelques loups nous avait barré la route en bref...rien d'insurmontable. J'Simba et moi même avions réussis à les neutraliser sans trop de problème...

-Maître, le risque est grand de voyager par ce temps glacial, nous devrions trouver un endroit où nous reposer...

-Non, il faut continuer, nous ne pouvons pas nous arrêter avant d'atteindre la scierie.

-D'accord...répondit-il lâchant un long soupire avant d'ajouter, j'aimerais en savoir plus sur Bordeciel...

-Ta mission qui est de me protéger est une occasion d'apprendre, J'Simba.

-Vous croyez à cette histoire d'espions à Vendeaume ?

-Ce n'est pas impossible...je n'ai pas encore étudier la question mais...les Thalmors sont trop calme ces derniers mois...ils doivent préparer quelque chose...

-Qu'allons nous faire après cette mission ?

-Nous verrons bien, et arrête d'être si troubler, ne t'inquiètes pas, tu es un guerrier Khajiit, non ? Tu es un combattant, tu ne crains pas la mort...nous devrions arrêté de parler, on ne peut pas se permettre de perdre de l'énergie, nous serons très bientôt à la scierie, courage.

-Je vous suis, Maître.

Mais, une femme sortie de nulle part nous coupa la route.

-Quoi ? Mais...

- Je vous salut, noble Khajiit. J'ai ouïe dire que vous transportiez avec vous le Le Coeur des Neige. Or, il se trouve que cet objet m'interresse tout particulièrement. Alors, comme je n'aime pas trop tuer les gens, je vous serais très reconnaissante de me le remettre sans histoi...

La Khajiit fut assez surprise de voir d'autres individus approcher, rapidement, j'avais compris que nous étions face à une embuscade...

-Dites-moi, vous avez prévenu tous les bandits du coin pour le joyau ?

-Je vous défends autant vous que vous d'approcher ou nous n'hésiterons pas à vous tuer !

L'un des hommes ricana et fit un signe à son allié. 

-Saisissez-les, les gars.

La dernière chose que je vis fut un rayon de lumière verdâtre emporter J'Simba, l'étrangère et moi...


Par moment, je ressentais d'étrange ballottements, il faisait noir autour de moi, très noir. Après, une vingtaine de minutes qui pour moi avait semblé durer des mois, je finis par ouvrir les yeux. Ma tête me faisait horriblement mal; du sang m'emplissait la bouche et les narines. J'avais lancé une tentative pour avancer mais en vain, j'avais constaté, dans la douleur, que j'avais les poignets ligotés dans le dos. J'étais bayonné...je poussais des gémissements pour réveiller les deux autres victimes de l'embuscade. Mon acolyte et la probable voleuse, je n'avais pas oublié qu'elle avait tenté, elle aussi de me dérober le joyau. D'ailleurs...où était-il ? Par les Lunes...ces hommes m'avaient dépoullés de mes armes et de la bessace où il se trouvait. Nous avions dû être touché par un sort de Paralysie très puissant étant donné la rudesse avec laquelle mes muscles tentaient lentement de se remettre. Nous étions dans une salle faîtes à partir de pierre, une torche illuminait de façon très faible la pièce. D'un mouvement vif, J'Simba se réveilla tentant de briser ses liens à l'aide de ses griffes acérées...mais il n'en fut rien, il me lança un regard interrogateur, je lui fis signe que je n'en savais pas plus que lui. Je ne savais pas distingué si l'autre Khajiit était réveillée, on l'avait placé en retrait dans un coin plus sombre. Je fermai les yeux méditant...


Mes oreilles de félins distinguèrent un léger vent mais aussi des voix lointaines...au niveau de l'odorat...il n'y avait rien de plus constructif...une odeur de cadavre en putréfaction qui devait se trouver dans une des salles environnantes. Soudain, une porte en bois assez ancienne s'ouvrit. Laissant entrer vu la cadence des bruits de pas...au moins trois hommes. 

-Bon...chef, on fait quoi d'eux maintenant qu'on a le bijou ?

-Un peu de décence, c'est l'un des artefacts les plus chers de Bordeciel ! 

-Oui bon...les prisonniers je peux m'occuper moi même de leur exécution, ça fait longtemps que j'ai pas dépecé du Khajiit !

-Tss...imbécile, tu as devant toi l'ambassadeur d'Elsweyr et ses probables complices ou je ne sais quoi...

-Et alors ?

-Nos employeurs payeront peut être un prix d'or pour les avoir !

-Ah oui...

Mes yeux restaient clos, je n'avais pas intérêt à les ouvrir, je devais avoir l'air endormi,dans l'espoir qu'ils lâchent une information utile croyant que je ne les entendait pas. Une femme pénétra dans la pièce:

-Alban, on a découvert le corps de Richard à l'extérieur ! 

-Quoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

-Il a été tué...j'étais partit le...voir et je l'ai retrouvé baignant dans son sang !

-Bon...que nos hommes restent en alerte, on ne peut pas se permettre d'échouer, nos employeurs nous ont promit une fortune pour ce coup...

-Je vais prévenir tout le monde.

-On va t'accompagner.

Les kidnappeurs sortirent de la pièce, j'ouvris de nouveau les yeux...une question restait bien présente dans ma tête, qui étaient ces "employeurs ?" la vérité arrivera probablement par elle même, la patience était sans doute de rigueur pour le moment mais il y avait un intrus dans cet endroit...et cet intrus était probablement notre seul espoir...

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Jeu 13 Juin - 16:24

Les heures qui suivirent furent longues, et froides, le vent soufflait sur les montagnes, et la scierie fut prise dans une tempête de neige mineure. Trop faible pour le tuer, mais assez rude pour mettre ses nerfs à l'épreuve. Il attendait toujours, caché au milieu des roches, le visage plongé dans l'obscurité fournie par sa capuche blanche. Il ne se passait toujours rien. Il vérifia le mécanisme de son arbalète, afin de vérifier si le gel l'avait bloqué, par chance non. D'ailleurs la tempête perdait en intensité, sa vue se dégageait; Il pouvait désormais voir plus loin. C'est là qu'il le vit. Plus loin, en bas sur la route de Vendaume, il vit un rayon vert. Il semblait y avoir pas mal d'activité, si bien que son instinct le poussa à agir, cependant il écouta sa raison et observa tout d'abord. Le groupe revenait vers lui. L'avaient ils repéré ? Non, ils semblaient plus occupé à se dépêcher, traînant des corps derrière eux. Cela devenait réellement intéressant, il commença à se mouvoir avec lenteur dans les rochers, restant invisible pour des yeux non entraînés. Le groupe marchait vite, aussi tenta t'il de suivre le mouvement avec discrétion, et finit par arriver à coté d'une grotte.
 Ils entrèrent et l'un d'entre eux resta dehors, monter la garde. Après quelques minutes d'attente, l'Aigle se mit en position et s'arma de son arbalète, il mit le carreau en place. Il aligna sa cible dans sa ligne de mire avant de murmurer.

ANTONIUS - Empereurs, guidez moi, et faîtes que mon carreau atteigne sa cible ...

 Puis il décocha, la trajectoire était parfaite, le vol silencieux, il atteignit l'homme en pleine gorge, le rendant incapable de gémir. Sa mort fut rapide, mais tandis qu'Antonius s’apprêtait à quitter sa cache, deux hommes sortirent, se rendant compte de la mort de leur camarade, l'un fila vite dans la grotte, sans doute prévenir ses acolytes, mais pas l'autre. Il sortit son espadon doucement, son visage était peint, sans doute des motifs de guerre. La signification de ceci était claire, l'Impérial arborant lui même le même genre de peintures, mais plus discrètement. Il était prêt à mourir pour la cause qu'il servait, mais quelle cause bordel ? Voilà maintenant plusieurs heures qu'il avait eu vent d'un étrange complot visant un étranger, apparemment important. Il ne savait rien des prisonniers, et encore moins des agresseurs. Mais il avait l'étrange intuition que ce truc avait un lien avec le Thalmor. Il ne pouvait donc pas laisser passer ça. Mais il fut tiré de ses pensées lorsqu'il entendit le bruit des cailloux remuant. Merde, l'autre avait entendu et se diriger vers la grosse pierre, l'arme prête à frapper. Cependant Antonius n'était pas un débutant et surveiller toujours où il mettait ses pieds. Il ignorait ce qui avait ce bruit mais ça l'avantageait. Dès que le Nordique commença à cherchait au milieux des pierres, il se leva, et décocha son carreau en une seconde. avant même que celui ci atteignit sa cible. Il fonça droit vers la porte de la grotte et entra.
 Alors qu'il passait la porte il entendit les gémissements de sa cible, il mourrait bien assez tôt de toute façon, aussi revint il sur ses pas et dégaina sa dague d'acier. Il la planta dans son cœur puis passe sa main sur ses yeux pour les fermer.

ANTONIUS - Puisses tu rejoindre des ancêtres en Sovngarde.

 Puis il repartit vers la grotte, déterminé à tuer tout ceux qui se mettrait en travers de son chemin. L'arbalète sous tension, sa dague à la ceinture, il s'enfonça dans les ténèbres, au loin il entendait des voix, répercutées sr les parois rocheuses, elles pouvaient venir de loin.

INCONNU - Alban, on a découvert le corps de Richard à l'extérieur ! 

INCONNU BIS - Quoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

INCONNU - Il a été tué...j'étais partit le...voir et je l'ai retrouvé baignant dans son sang !

INCONNU BIS - Bon...que nos hommes restent en alerte, on ne peut pas se permettre d'échouer, nos employeurs nous ont promit une fortune pour ce coup...

INCONNU - Je vais prévenir tout le monde.



 Hmm , le jeu commençait à peine, il rengea son arbalète dans son dos et dégaina sa dague. Murmurant, il avançait lentement.


ANTONIUS - Les Empereurs me protègent.
Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Jeu 13 Juin - 18:53

Je commençais peu à peu à sortir de mon comma, je ne sais pas se qui m'était arriver mais j'avais un désagréable gout de sang dans la bouche.
*Aahh... Ma tête... Sérieux, j'ai l'impression de me réveiller après avoir passé une nuit blanche à me bourrer... Ouch... Il c'est passé quoi déjà ? Ah ouais c'est vrai, j'essayais de voler un objet de grande valeur à deux khajiits quand ces bandits sont arrivés et nous ont tous les trois mit K.O. Mais la vache, qu'est-ce qu'il ont utilisé pour que j'ai aussi mal à la tête !?*
Aïe ! Fallait que j'arrêtte de réfléchir, ça me donnait encore plus mal à la tête. J'essayais de bouger, plus facile à dire qu'a faire, j'étais bailloné, les mains attachés et c'est à peine si je pouvais bouger mes oreilles, quant à ouvrir les yeux... Bah ! C'était même pas la peine d'y penser. Soudain, quelqu'un émit un gémissement, je tendis l'oreilles, l'un des autre Khajiit surement. Il se tut assez vite, ce qui permit, à moi, et surement aussi à lui, d'écouter la conversation de deux bandits et d'avoir quelques informations.

Numéro 1 : J'avais essayé de voler l'ambassadeur d'Elsweyr, génial... Oui parce que moi je me renseigne sur ce que je vole mais pas à qui je le vole, une lourde erreur.
Numéro 2 : Ils nous prenais pour des acolytes, come si j'étais du genre à partager.
Numéro 3 : Ils avaient été employé pour attaquer le convoi.
Et, enfin, Numéro 4 : Quelqu'un les avait attaqué, quelqu'un qui pourrait être notre seule chance et encore.

Et ben avec tout ça je vois pas du tout comment on peut devenir dépréssif ! Enfin... Après ces quelques minutes passées à écouter, je parvint à ouvrir les yeux. J'étais dans une salle en pierre et j'aperçus les deux autres Khajiits, ils étaient eux aussi réveillés apparement.
Bon, comme j'avais pas l'intention de moisir dans cet endroit, tentais d'atteindre ma dague d'ebonite, manque de bol, nos kidnappers n'étaient suffisement stupide pour me la laisser...  Il fallait qu'on s'organise mais avant, je voulais absolument trouver un moyen d'enlever ce baillon et ces liens. On étaient entouré de pierre, il y en avait bien une suffisement coupante pour couper les cordes, non ? Non apparement il n'y en avait pas, bon, j'avais plus qu'a me mettre à bouffer ce qui m'empéchait de parler et ensuite à ronger mes liens (ha non, c'est vrai mes mains était dans mon dos, impossible de les atteindre), que de joie et de bonheur en perspective... Après quelques essais je parvint à saisir le baillon dans mes crocs et à le déchiqueter (d'ailleurs, tout a fait entre nous, ça avait vraiment un gout dégueulasse). Après avoir tout recracher, je chuchotait, assez fort pour que les deux Khajiits entendent :

- J'espère sincerement que l'un d'entre vous a un plan pour s'enfuir d'ici. Sinon...

Je me tut, j'entendais des bruits de pas venant vers nous...
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Sam 15 Juin - 21:07

La porte s'ouvrit de nouveau, l'homme qui avait débarqué portait une épaisse peau de bête sur le dos, des crânes étaient attachés à sa ceinture, ce barbare était l'homme qui semblait vouloir nous liquider un peu plus tôt. Il ne semblait pas très malin à vue d'oeil. Il me fixait d'un mauvais oeil. 

-Minou, minou...allez je vais t'enlever ça histoire de t'entendre miauler...

Il se rapprocha dangereusement de moi m'ôtant le tissu qui m'empêchait de parler.

-Tes paroles ne me touche pas, imbécile, je ne te crains pas...

La masse de graisse et de muscle éclata de rire. 

-Tu as de la chance que tu rapportes gros...ah je vois déjà comment je pourrais déposer tout cet or ! à moi la boisson, les femmes !

Une idée m'apparue...je n'étais pas sûr qu'elle allait marcher mais...qui ne tente rien n'a rien après tout. Je pris un ton plus agréable,plus enjôleur...plus fourbe. 

-Tu crois vraiment que votre chef va partager l'argent ? Tu sais je l'ai entendu parler tout à l'heure, il disait que dés la transaction faîtes il cacherait l'or...dans...hum...son passage secret.

-Hein ? Un passage secret ?

-Tout à fait, je sais où il se trouve, il aurait apparemment entreposé tout ces trésors qu'il n'a jamais voulu distribuer...

-Montres moi, le minou !

Je baissa la tête, ce gars était vraiment bête...il n'y a pas à dire. 

-J'aimerais fortement...cependant, je suis attaché...

-Attends, je te détache et tu me montreras le passage..

-Oui !

L'homme sortit un couteau mal aiguisé et me libéra. Je lui souris et le remercia d'un signe de la tête.

-Et,mon trésor ?

-Il faudrait m'ouvrir la porte pour qu'on puisse sortir avant, dis-je avant soupirant en plaçant une main sur mon front.

-Ah euh oui !

L'homme saisit la clé attaché à sa ceinture et l'enfonça dans la serrure avant même qu'il n'eut le temps de la tourner, je saisis son crâne le pressant fortement entre mes griffes. Je le serrais de toute mes forces adoptant une prise de neutralisation. L'homme s'écroula après un certains temps...je pris le même couteau qu'il avait utilisé pour me libérer puis répéta l'opération avec J'Simba. Il me remercia moi et les Lunes pour l'avoir sauvé. Ensuite, je m'étais dirigé vers la jeune femme Khajiit dans l'intention de la libérer. 


Mais, mon fidèle garde du corps m'interrompu:

-Maître, on ne devrait pas lui faire confiance...tant que notre mission n'est pas terminée je propose de ne pas la libérer.

-Oui tu n'as pas tord, je ne veux pas perdre une seconde fois le Coeur Des Neiges après l'avoir repris en ma possession, je poursuivis à l'intention de la captive, désolé...mais tu devras rester ici encore un peu...

J'avais attaché l'arme blanche à ma ceinture avant de me diriger vers la sortie tout en saluant la demoiselle d'une simple révérence.

-Nous vous saluons, dame Khajiit, puisse les lunes empêcher de croiser à nouveau nos chemins...Adieu ! 

Avais-je dis tout en ricanant, J'Simba m'imita....ce n'était peut être pas très sympathique de faire ça à une compatriote mais...je n'avais guère le choix...et bon autant profiter de la situation d'une façon positive ! Mon acolyte et moi devions à présent retrouver le Coeur des Neiges et nous échapper, ce qui n'était pas une chose simple, je n'avais aucune idée de l'endroit où nous étions et encore moins où ils avaient placer l'objet précieux. Essayant de croiser le moins de gardes possible ce qui ne fut pas chose facile, nous avions réussit à sortir de la prison...à coté de celles-ci il y avait une grande salle où une table rectangulaire était placé, les bandits heureusement pour nous festoyait et donc étaient distrait, nous avions donc pu nous enfoncer plus en profondeur dans les entrailles du fort.


Nous étions arrivé dans un étroit couloir assez long éclairé par des torches, je pu distinguer à l'aide de ma vue féline un garde au bout de celui-ci installer sur une chaise, il semblait lire paisiblement...mais pas n'importe quel livre...."La femme de chambre argonienne" j'aurais du m'en douter ces Nordiques n'ont vraiment aucun rafinement au niveau de la littérature on dirait ! 


Je saisis la lame attaché à ma ceinture visant le crâne du lecteur, respirant profondément et....la lame s'enfonça rapidement dans la tête du garde...il tomba raide mort.

-Le Vent d'Elsweyr guide votre lame, mon maître, m'avait chuchoté J'Simba.

Nous continuons notre progression, après avoir pousser la porte, nous fûmes assez surpris, la pièce devant nous, qui devait être la chambre du leader, était juste sublime par rapport au reste de ce fort à moitier en ruine. La pièce était décoré de tapis écarlate, garnit de divers statuettes. Sur l'une des petites table de chevet, je vis une note dont  je lis le contenu:

"Patron, Nous avons placé le butin dans l'ancienne chapelle au nord du fort, les employeurs nous ont signalé qu'ils viendraient demain soir. Si vous voulez on a préparé une petite fête en bas, vous voir festoyez avec nous serait un grand privilège ! A vot' santé !"

La chapelle voilà donc quelle serait notre prochaine destination...mes pensées se tournèrent vers la jeune voleuse et ce mystérieux intrus, qui d'ailleurs n'avait pas encore donner signe de vie...si c'est un envoyé de l'Alliance j'espère qu'il fera vite, nous ne saurons jamais sortir d'ici sans un peu d'aide...

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Dim 16 Juin - 11:39

 Il avait suivi le chemin qui s'était trouvé en face de lui lors de son entrée dans la grotte et du marcher pendant près de cinq minutes avant de tomber sur quelque chose de vivant. En l'occurrence s'était une grande brute, habillé d'une vulgaire peau de bête, armé d'un couteau et portant des crânes, sans doute humains. Il soupira, le niveau intellectuel de certains était vraiment bas, mais il pouvait sans doute se servir de lui. Le suivre et voir où il allait. C'est ce qu'il fit, il resta à plusieurs pas de distance dans l'obscurité derrière le Nordique, et au bout d'une petite trotte, ils arrivèrent tout deux près d'une salle fermée. Alors que l'autre rentrait, Antonius se colla à la porte et écouta. Hmm, apparemment les prisonniers étaient ici. Il se prépara à ouvrir la porte pour intervenir lorsque la conversation que le prisonnier avait avec son geôlier l'interpella. Son aide était inutile, il était en train de manœuvrer cette grande brute pour sortir de sa cellule. Subtilement joué en tout cas. Si bien qu'Antonius recula pour se plonger dans une cachette juste avant que deux Khajiits ne sortent de la prison. Il les laissa partir et écouta les paroles qu'ils s'échangeaient. 
 Une personne de grande importance, cherchant le cœur des neiges ... Il ignorait totalement de quoi il s'agissait, mais qu'importe. Il y avait aussi quelqu'un d'autre apparemment, mais les deux hommes-chats se refusèrent à la libérer, pourquoi ? L'Impérial rentra dans la cellule et s'approcha de l'inconnu, une autre Khajiit, femelle apparemment. Pourquoi ne rencontrait il que de ces gens là, enfin, il soupira avant de couper ses liens. Il l'observa un peu puis parla.

ANTONIUS - Bonjour, je suis un Aigle impérial, pour vous servir.

 Il s'inclina légèrement puis fit demi-tour, trêve de plaisanteries. Il y avait quelque chose en ce lieu d'apparemment important, étant donné que plutôt que de s'enfuir, les deux Khajiits préféraient risquer leur vies pour le retrouver. Il se décida à essayer de découvrir qui ils étaient précisément  Et à leur filer un coup de main, ou plutôt un coup de patte, s'ils en avaient besoin. Il regarda derrière lui, la prisonnière rassemblait ses affaires. Sans plus attendre il quitta la cellule et s'en alla dans la direction qu'avait pris les deux autres prisonniers quelques minutes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Dim 16 Juin - 12:21

J'avais du mal à en croire mes yeux, nous devions être tombés sur le geôlier le plus idiot de tout Bordeciel. L'ambassadeur Khajiit n'eut aucun mal à manipuler cette grosse brute. D'accord, je devais reconnaitre que c'était finement joué de sa part. Toujours est-il qu'il finit par se libérer et par libérer son compagnon, a vrai dire j'attendais mon tour impatiemment mais son, heu... garde du corps ? L'interrompit :

- Maître, on ne devrait pas lui faire confiance...tant que notre mission n'est pas terminée je propose de ne pas la libérer.

- Quoi ?!

-Oui tu n'as pas tord, je ne veux pas perdre une seconde fois le Coeur Des Neiges après l'avoir repris en ma possession. Désolé...mais tu devras rester ici encore un peu...

Il se dirigea vers la sortie et me salua d'une révérence : 

-Nous vous saluons, dame Khajiit, puisse les lunes empêcher de croiser à nouveau nos chemins...Adieu !

Et ils se mirent à rire avant de s'en aller.

- C'est pas drole les gars ! Hé ! Me laissez pas là quoi ! Vous allez me le payez, vous entendez ?!

Apparement, non. Quelques minutes plus tard, quelqu'un entra dans la salla, un Impérial. Je me contentai de le fixer sans rien dire. Il poussa un soupir puis coupa mes liens. Enfin ! L'Impérial finit par prononcer quelques mots :

 - Bonjour, je suis un Aigle impérial, pour vous servir.

Il s'inclina legerement puis fit demi-tour. Quant à moi je me relevai et secouai ma cape, je fit l'inventaire de ce qui me restait, c'était vite fait : rien. Ces bandits m'avaient tout pris, de ma dague à mon quiite de crochetage, en passant par ma bourse. Même mon journal avait disparu ! Il était hors de question que je laisse tout ici. Je cherchai l'Imperial du regard, il était sorti. Je sortis a mon tour (après avoir récupéré la bourse du gêolier, bien sur) et l'aperçut, je n'avais pas beaucoup d'autres choix que le suivre pour récupérer mes affaires. Je le rattrapai et arrivée à sa hauteur je lui demandai :

- Alors, "l'Aigle" tu es là pour le Coeur des Neiges toi aussi ou il y a une autre raison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Dim 16 Juin - 14:07

 Il avançait prudemment, sait on jamais, tomber sur une salle pleine de brutes épaisses qui voudraient essayer de vous tuer s'ils vous voyaient, c'est assez moyen pour les affaires, aussi resta t'il sur ses gardes.

KAHONA - Alors, "l'Aigle" tu es là pour le Cœur des Neiges toi aussi ou il y a une autre raison.


 Il la regarda, puis sourit.


ANTONIUS - Et bien je crois que c'est effectivement probable, dis moi qui sont les deux autres Khajiits et surtout est ce que tu sais pourquoi ils sont ici ? Il marqua une pause et avant qu'elle ne pût répondre, D'ailleurs qu'est ce que tu fais ici toi aussi ?


 Tandis qu'elle lui répondait, l'Impérial ne stoppa pas sa marche, au contraire, il accéléra encore la cadence, veillant tout de même à ne pas se faire repérer. Il ne savait tout bonnement pas dans quelle direction il avançait. Mais il avançait quand même, il sentait que par là y avait un repas, ou un truc du genre, aussi fit il en sorte de s'approcher du lieu du festin. Le hasard des couloirs les amena sur une sorte de balcon sombre, qui donnait sur une grande salle. Plusieurs feux y brûlaient, et on pouvait voir et sentir l'odeur de la viande en train de cuire. De nombreux brigands s'y trouvaient, certains armés d'arcs, d'autres de simples épées. Mais l'un d'entre portait un casque à corne et un grand marteau d'acier, sans doute un haut gradé, ou un truc du genre. Ils parlaient tous entre eux et buvaient, ils n'avaient pas l'air d'être sur leurs gardes, sans doutes ne savaient ils toujours pas que certains des leurs avaient été tués. 
 Il sourit à cette pensée, puis il se retourna vers la Khajiit, dégainant pendant ce temps une petite dague de fer, puis il lui tendit. 


ANTONIUS - Ecoute moi, j'ai rien d'autre pour toi alors va falloir que tu fasses avec d'accord ? Il pointa le chef présumait de la dizaine de brigands, Je prends le gros là, puis je descendrais les archers, essaie de descendre et occupe toi des autres. je te rejoindrai une fois que j'aurai fini de les avoir. 


 Il mit le carreau d'acier en place puis visa le chef, murmurant des prières dédiées aux empereurs, puis il décocha son tir. Le carreau fendit l'air, silencieusement au milieu du brouhaha des discussions et se planta dans la gorge du pauvre brigand. Incapable de crier , il se laissa tomber à genoux et marcha vers ses camarades pour les prévenir. Certains étaient trop saoul pour pouvoir réagir. Cependant il n'en eut pas le temps, un deuxième carreau vint se ficher dans son dos, l'achevant. Mais cette fois ci les autres réagirent. Certains armèrent leurs arcs alors que d'autres tirés leurs lames. Scrutant l'obscurité de la salle, il tentait de voir d'où le tir provenait. Mais l'Impérial n'en était plus à son coup d'essai, il avait changeait de place entre temps et tira une troisième fois, son carreau perforant le crâne d'un autre malandrin, qui s'effondra au sol, lâchant son arc et sa flèche. Il n'attendait plus que l'intervention de son acolyte pour attaquer à la dague ...
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Dim 16 Juin - 14:47

La route vers l'ancienne chapelle n'était pas une chose simple. Celle-ci était lourdement gardé par des hommes armés jusqu'aux dents. Bon...comment allons-nous procéder, la ruse n'était plus de rigueur ces types devaient être l'élite de ces gens, le combat n'en parlons pas, ce n'est pas avec ce couteau que j'ai récupéré sur l'autre gros tas de graisses que je vais les tuer. Si j'arrivais à m'infiltrer dans cette pièce, ils ont du placé nos armes en même temps que le Coeur. La Chapelle était en mauvais état vu tout les échafaudages autour de celle-ci, peut être que nous y trouverons une faille où nous pourrions nous introduire. 


Essayant d'être le plus silencieux possible, nous avions commencé notre escalade sur les échaffaudages. Devant nous, un vitrail à moitié cassé, notre chance, sous peine de briser notre discrétion, je saisis une brique qui traînait et brisa le vitrail. Un homme se tenait au centre de la pièce, il semblait admirer un objet de grande valeur, le gars s'était rapidement retourner lorsque j'avais lancé la brique. Je saisis le couteau que j'avais volé au tortionaire, le tenant fermement avec mes deux mains, je fis un bond en avant...


Le corps de l'homme m'avait servit d'amortisseur, ma lame s'enfonça profondément dans sa jugulaire...agonisant il laissa échapper un bruit de gargouillis écoeurant. Le bruit avait du avertir les deux autres gardes à l'extérieur de la chapelle intérieur. Ils pénètrèrent dans la salle les armes sorties. 

-Par les die...Aaah ! 

Une pierre s'était effondré sur les deux hommes, levant la tête je dis:

-Joli...J'Simba !

-Merci, ce n'était pas très compliqué !

-Allez descend, on récupère nos armes et le Coeur et on quitte ces lieux !

-J'arrive !

Je pris mon épée, ah que c'était bon de la revoir, ensuite je m'étais dirigé vers le Coeur qui se trouvait sur ce qui devait autrefois être l'autel, je le saisis le remettant dans la besace qui traînait juste à coté. Mais, rapidement, la porte s'ouvrit à nouveau...

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Dim 16 Juin - 19:31

Je répondis à l'Aigle qui ne s'arreta pas pendant que je parlais et qui accelera même la cadence. Ceci dit, j'évitai de mentionner le fait que j'avais tenter de "récupéré" le Coeur des Neiges. Soudain une odeur de repas me chatouilla les narine et je ne pus m'empécher de me lécher les babines. Au hasard des couloirs nous arrivions sur une sorte de balcon sombre, qui donnait sur une grande salle. Plusieurs feux y brûlaient, et on pouvait voir et sentir l'aléchante odeur de la viande en train de cuire. De nombreux brigands s'y trouvaient, certains armés d'arcs, d'autres de simples épées. Mais l'un d'entre portait un casque à corne et un grand marteau d'acier, sans doute le chef. Ils parlaient tous entre eux et buvaient, ils n'avaient pas l'air d'être sur leurs gardes, et tant mieux pour nous ! L'Impérial se tourna vers moi en me tendant une dague de faire :

- Ecoute moi, j'ai rien d'autre pour toi alors va falloir que tu fasses avec d'accord ? Je prends le gros là, puis je descendrais les archers, essaie de descendre et occupe toi des autres. je te rejoindrai une fois que j'aurai fini de les avoir.

Je me contentai d'hocher la tête pendant que lui, il commençait la tuerie. D'ailleurs, il se débrouillait plutot bien avec ces bout de carreau. En ce qui me concerne, j'essayais tant bien que mal de descendre de ce balcon, sans me faire remarquer. Honnetement, j'en ai eu marre au bout d'un moment ce qui fait que j'ai finit par tout simplement sauter. Et grace à un coup de bol absolument fabuleux, j'ai attéris dans un coin d'ombre sans me faire trop remarquer. Je dois avouer que sans l'Aigle ils m'auraient déjà changée en carpette. Heureusement, il faisait une bonne diversion et du coup j'arrivais à me planquer dans l'ombre et à égorger un bandit qui cherchait l'Impérial au lieu de faire attention à ce qui se trouvait derrière lui. Cela prit une bonne dizaine de minutes mais, nous avions finis par tuer tout le monde. En essuyant la lame contre ma cape, je remarquai que cette dernière était trouée.

- Quand je pense que je l'ai recousue il y a peine trois jours..

Je ne fis pas attention aux taches de sang qui entouraient le trou, sur le coup je croyais que ce sang appartenait aux bandits mais... Je lançai à l'Impérial :

- Eh, "l'Aigle ! Tu peux descendre !

Je fit les poches des bandits, ainsi, j'ai pu récupérer quelques pieces.

- Bon, c'est quoi le plan maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Lun 17 Juin - 14:57

 Le combat fut aisé, véritablement trop par ailleurs, aucun des bandits n'étaient réellement en état de se battre avec efficacité. De plus, la combinaison arbalète dans l'ombre plus la dague de la Khajiit était juste mortel, aucun de leurs ennemis ne vit les coups arriver, et aucun ne survécût.

KAHONA - Eh, "l'Aigle ! Tu peux descendre ! Bon, c'est quoi le plan maintenant ?


 Il réfléchit quelques instants puis mit en place un nouveau carreau dans son arbalète. Mieux valait il ne pas trop traîner dans les parages, ça risquait de pas sentir très bon pour eux si toute la garnison se pointait là et découvrait le massacre. C'est pourquoi il se décida à continuait le chemin, toujours dans la même direction. Il tenait son arbalète, mais se décida finalement à la ranger, et enleva son carreau. Tandis qu'il le faisait il sortit ses deux dagues d'acier. 


ANTONIUS - Bon, on va pas trop tarder par là, leurs copains risquent d'avoir une dent contre nous désormais. Viens on sors d'ici.


Il se dirigea vers la porte en bois au fond de la salle, massive et sentant le vieux, elle paraissait robuste, et entrouverte. Parfait, ils n'auraient qu'à se faufiler dehors. Il traversa vite la salle, il venait de fixer une de ses dagues sur son gantelet gauche, prévu à cet effet, il lui permettait d'asséner des coups comme s'il se battait à mains nues, mais en 100 fois plus mortel. Il passa la tête dehors, personne, c'est parfait. La porte donnait sur une sorte de cour, au fond il y avait une étable miteuse, et à leur gauche, une sorte de chapelle, temple à moitié en ruine. Il vit deux gardes en faction aux portes de celle ci, mais alors qu'il commença à réfléchir à un moyen de passer sans se faire voir, les deux gardiens rentrèrent dans la chapelle, puis on entendit plus rien, étrange.

ANTONIUS - Ecoute y a un truc bizarre là bas. Je te propose de passer par un de ces trous par les murs. Moi je fais le tour.


 Sans plus attendre il avança, courbé pour ne pas être détecté, une fois assez proche il se redresse et accéléra. Il prit appui sur une pierre pour sauter et atteindre une poutre horizontale d'un des échafaudage inférieur. Tandis que la Khajiit partait de son coté, il se hissa à la force de ses bras sur les planches et regarda autour de lui, une échelle, parfait. Il la monta en un rien de temps et enchaîna son ascension en s'aidant des prises offertes par les pierres vieillies. Les quelques mètres le séparant du toit furent ainsi assez vite franchis. Plus loin l'impérial vit un trou dans la toiture, et s'y approcha, il lui permit de passer dans la chapelle, par le toit. Il atterrit silencieusement sur une poutre de la toiture.


MATHIAS - Allez descend, on récupère nos armes et le Cœur et on quitte ces lieux !


 Hmm, le Cœur des neiges. C'est ça qui avait amené les khajiits ici, tandis qu'il pensait, il se demanda où était passé Kahona ..
Revenir en haut Aller en bas
Kathutet
Drémora irascible
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/06/2013
Age : 22
Localisation : Oblivion, il fait chaud au moins..

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Lun 17 Juin - 16:50

Mais qu’est-ce que je foutais là moi ? Sincèrement, on ne pouvait pas plus mal tomber que moi… Je venais dans l’Estemarche, où personne ne devait savoir qui j’étais ou ce dont j’étais capable, et je n’étais même pas arrivé à Vendeaume qu’on m’était tombé dessus.
Je sortais d’un combat contre deux ours, qui m’avait littéralement épuisé… Kathutet avait été obligé d’intervenir, en plus de mes deux atronachs de feu. Ils avaient presque carbonisé les bêtes, mais l’espadon du drémora seul avait fini par avoir leur peau. Quand à moi, un coup de patte avait rayé mon plastron et m’avait sans doute fêlé la clavicule tant elle me faisait mal. C’était mon bras que je n’usais jamais, mais le réconfort n’était pas au rendez vous.
Plus de magie, plus de vigueur, et deux brutes nordiques m’étaient tombé dessus. Ils avaient jeté un rapide coup d’œil à mon équipement, estimé les gains possibles suffisants, et s’étaient approchés. Je n’avais rien pu faire tant j’étais affaibli par ce combat qui avait mal tourné. A peine le temps de voir la masse voler vers ma tempe que le noir total m’avait envahi.
 
Et tout ça pour me réveiller dans une geôle puante, une paillasse infestée de vermine derrière des barreaux de fer rouillés et une fuite d’eau dans le mur qui inondait tout le sol de la cellule. J’aurais pu m’en sortir s’il n’y avait pas eu en permanence deux bandits armés d’arbalètes prêtes à tirer. Je n’avais pu saisir qu’une seule discussion, mais elle m’avait tout bonnement sidéré !
 
« Eh ben, il en avait des objets sur lui… On va pouvoir en tirer un bon paquet de pognon !
_ Ouais ! D’ailleurs, pourquoi est-ce qu’on le garde ?
_ Il a l’air plutôt ancien, de ce que je peux en dire pour un elfe… Quand tout ça sera terminé, on prendra le temps de le filer à Ralf, il sait y faire pour faire parler les gens. On saura qui sait, et on verra bien qui pourra payer ! » Ils vont être déçus ceux-là… plus de famille, plus personne ! « Et là on le tuera ou on le vendra.
_ Ouais… de toute façon, avec ce bijou, on va se faire suffisamment de septims pour tous partir à la retraite sur une plage de l’Archipel !
_ Hey, c’est pas simplement un bijou tu sais… La Cœur des Neiges et vraiment une pierre exceptionnelle ! »
 
A partir de là, j’avais cessé d’écouter. Le Cœur des Neiges !  Ce joyau antique était là ? En trois cents ans de vie, ça ferait partie des évènements majeurs de ma vie si seulement je pouvais poser les yeux dessus, cela me comblerait au plus haut point. S’emparer d’une telle chose était suicidaire, voler le Cœur des Neiges, c’est devenir la cible de tous les coupe-jarrets en tous genres ! Mais le voir, alors ça… Oui, il fallait que j’y parvienne !
Mais aujourd’hui, c’était différent ! Ils devaient avoir eu un problème avec des prisonniers, ils avaient déjà un mort, et certains de leurs détenus s’étaient échappés. Et d’un seul coup il n’y avait plus personne devant ma cellule, j’avais mon opportunité. Je n’étais pas doué pour les sorts de destruction, mais en quelques instants, à l’aide d’un basique sort de flammes, tout le cadenas était fondu, et coulait au sol en fumant. La porte s’ouvrit toute seule.
En deux temps trois mouvements, j’étais de nouveau équipé, et je partis au travers des couloirs inconnus, appuyé sur mon bâton.
 
Je crus que j’allais devoir me battre à nouveau quand je tombai sur une Khajiit, qui avançait à peu près aussi prudemment. Elle se figea en me voyant, je m’immobilisai également, et nous restâmes un moment ainsi, à nous regarder en chiens de faïence.


Puis elle prit la parole.

________________________________________

- Quand je t'invoque, c'est pour que tu m'obéisses !
- Un jour, je trouverai un moyen de te mettre cet espadon dans le ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Mar 18 Juin - 17:01

Après quelques minutes, l’Aigle répondit :

- Bon, on va pas trop tarder par là, leurs copains risquent d'avoir une dent contre nous désormais. Viens on sors d'ici.

J’hochai la tête et fis un pas, à ce moment là je sentis une douleur au niveau du bas de mon dos près de la colonne vertébral mais je n’y fis pas attention. L’Aigle, lui, se dirigea vers la porte en bois au fond de la salle. Je fronçais le nez, elle sentait le vieux, une odeur que je n’aimais pas vraiment. L’Aigle sortit et je le suivis. Une fois dehors, je me mis à renifler l’air avant d’apercevoir deux gardes placés devant la porte d’une chapelle en ruine. Mes oreilles de Khajiits me permirent d’entendre un bruit étrange, je ne saurais pas dire de quoi il s’agissait mais juste après, les gardes entrèrent dans la chapelle. L’Aigle dit alors :

- Ecoute y a un truc bizarre là bas. Je te propose de passer par un de ces trous par les murs. Moi je fais le tour.

Effectivement, j’aperçus des trous qui permettraient d’entrer dans la chapelle mais je n’étais pas enchantée de passer par là pour la simple et bonne raison que j’étais claustrophobe. Enfin, je n’eus pas le temps de le dire à l’Impérial parce qu’il était déjà partir. Je poussai un long soupir, tant pis, je n’avais plus le choix… J’avançais accroupi pour me rapprocher de la chapelle, arrivée près d’un trou, je levais les yeux : l’Aigle était en train d’escalader la chapelle. Mouais… Finalement le trou ce n’était peut-être pas une mauvaise. J’entrai dans le trou, qui continuait plus loin, un peu a la façon d’un tunnel, les murs étaient humides et le plafond me frôlait la tête, si bien que je finis par me cogner la tête. Enfin, passons. J’arrivais, enfin, à la sortie du tunnel quand je sentis de nouveau une douleur dans le dos. Cette fois, elle m’arracha un grognement et je ne pus m’empêcher de passer ma main sur l’endroit douloureux. Je sentis alors un liquide tiède couler sur ma main. J’avais bien une idée de ce que c’était mais je ne préférais pas vérifier. En sortant, je reniflais l’endroit, aucune menace autant que je pouvais en juger. Je levais la tête, il devait y avoir un autre étage au dessus. L’Aigle était sûrement là-haut, j’allais devoir trouver un moyen de le rejoindre… Pour le moment, j’avais le choix entre tourné à droite ou à gauche. Bon, c’était parti pour la droite. Je faisais en sorte de garder ma main sur l’endroit où se trouvait ma blessure. En avançant je finis par tomber sur un elfe, je m’immobilisai alors, lui aussi il s’immobilisa. J’avais les oreilles qui était passées de pointer en avant à plaquées en arrière sur mon crâne. Voyant qu’il ne disait rien, je pris la parole :

- Qui es-tu, l’Elfe ?
 
Je n’en dis pas plus car j’entendis une voix plutôt familière :

 - Allez descend, on récupère nos armes et le Cœur et on quitte ces lieux !


L’ambassadeur, hein ? J’avais le droit à ma revanche apparemment. De plus, il semblait avoir trouvé l’endroit où les bandits avaient caché nos affaires ainsi que le Cœur des Neiges. Seulement la voix venait d’en haut, il fallait trouver un moyen de monter. Je m’adressais alors à l’étranger :


- Dis donc toi, t’aurais pas vu un escalier par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Kathutet
Drémora irascible
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/06/2013
Age : 22
Localisation : Oblivion, il fait chaud au moins..

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Mar 18 Juin - 21:33

Elle avait été un peu rude au premier abord, et n’avait rien fait pour me faire changer d’impression. Son « qui es tu l’elfe » ne m’avait guère plu, pas plus qu’impressionné, et je me demandais, maintenant que j’avais de nouveau mon anneau, si je devais appeler Kathutet. Il n’avait après tout que ça à faire. Mais si j’avais besoin de lui par la suite, mieux valait le mettre de côté.
De plus, des voix interrompirent mes réflexions rapidement, parlant du Cœur également. Il était bien là ! On aurait dit qu’un autre groupe était en train de le chercher, peut être d’autres voleurs, peut être ses propriétaires, qu’en savais-je. Toujours était-il que la Khajiit en face de moi semblait chercher du regard d’où pouvaient provenir ces voix, et comment elle pouvait y parvenir. Ce fut la seconde question qu’elle me posa :
 
« Dis-donc, t’aurais pas vu un escalier par hasard ?
_ Je suis prisonnier ici moi… Pas un de ces malandrins. Et ils m’ont apporté ici la tête dans un sac, qui à en juger par l’odeur avait déjà servi pour un bon nombre d’infortunés comme moi… Donc pour répondre à votre question, non, je ne sais pas s’il y a un escalier. Mais vous pourriez être plus poli tout de même !
_ Je n’ai que faire de la politesse quand quelque chose comme le Cœur est en jeu !

_ Ainsi vous êtes également à sa recherche ? Nous pourrions nous aider non ? En plus, je possède quelques talents de guérisseur et, à en juger par vos grimaces de douleur et la façon que vous avez de porter la main au bas de votre dos… je pourrais bien vous être utile. Alors, qu’en dites vous ? »

________________________________________

- Quand je t'invoque, c'est pour que tu m'obéisses !
- Un jour, je trouverai un moyen de te mettre cet espadon dans le ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Jeu 20 Juin - 15:18

L’elfe ne mit pas beaucoup de temps à répondre :

- Je suis prisonnier ici moi… Pas un de ces malandrins. Et ils m’ont apporté ici la tête dans un sac, qui à en juger par l’odeur avait déjà servi pour un bon nombre d’infortunés comme moi… Donc pour répondre à votre question, non, je ne sais pas s’il y a un escalier. Mais vous pourriez être plus poli tout de même !

Génial, j’étais tombé sur un coincé. Ce n’était vraiment pas ma journée. Je grimaçai en sentant de nouveau la douleur. De nature, je n’étais ni très polie, ni très patiente et ma blessure n’arrangeait rien :

- Je n’ai que faire de la politesse quand quelque chose comme le Cœur est en jeu !

- Ainsi vous êtes également à sa recherche ? Nous pourrions nous aider non ? En plus, je possède quelques talents de guérisseur et, à en juger par vos grimaces de douleur et la façon que vous avez de porter la main au bas de votre dos… je pourrais bien vous être utile. Alors, qu’en dites vous ?

Tiens, le Cœur l’intéressait aussi ? Mais je ne pus me retenir de grogner, premièrement parce que ça faisait une personne de plus qui convoitait le Cœur et, deuxièmement, parce que je ne supportais pas que l’on me prenne en pitié. Je lui lançai :

- Ta pitié est bien la dernière chose dont j’ai besoin, tu peux la ravaler !

Je me mis à avancer et je le contournai. Une fois derrière lui je dis :

- Mais si tu y tiens réellement, tu peux venir. Au fait, moi c’est Kahona.

Après tout, cet elfe pourrais m’être d’une grande aide au cas où. J’ignorais si il allait me suivre ou non mais je continuai à déambuler dans les couloirs. Jusqu'à tomber sur un escalier. Enfin. Tout au bout de cet escalier, je pouvais apercevoir une lourde porte en bois. Elle n’était pas fermée, je réussi tant bien que mal à la pousser avec ma main libre. Il y a une chose que je vis tout de suite : les deux Khajiits :

- Tien, tien… Il semblerait que les lunes n’aient pas exaucé votre souhait !

En les observant plus attentivement je remarquai qu’ils avaient récupéré le Cœur ainsi que leurs affaires. J’aperçus également les miennes. A vrai dire ma priorité était de récupérer mes affaires, le seul petit problème, c’est qu’elles se trouvaient derrière les deux Khajiits. Vu à quel point ils me faisaient confiance : soit je passais en force et je m’en prenais plein la tête soit je leur demandais de passer et ils ne me laissais pas passer, après tout, une fois ma dague entre les mains je pouvais aisément leur donner un coup dans le dos plus tard… Non, je ne voyais pas quoi faire, je me contentai donc de les fixer le regard froid et les oreilles plaquées en arrière.

Revenir en haut Aller en bas
Kathutet
Drémora irascible
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/06/2013
Age : 22
Localisation : Oblivion, il fait chaud au moins..

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Jeu 20 Juin - 22:52

Elle poussa un grognement quand je mentionnai le Cœur, mais je n’eus pas le temps de la détromper sur les intentions qu’elle devait me donner… Seulement le voir pendant quelques instants, seulement ça m’emplirait d’une telle satisfaction ! Elle partit directement, me lâchant son nom au passage, Kahona si je comprenais bien.
Quand elle me tourna le dos, je vis qu’elle saignait abondamment, mais qu’elle faisait tout de même des efforts pour ne pas le montrer. Je n’eus encore une fois pas le temps de lui en parler, elle venait avec ravissement de trouver un escalier qui montait vers l’endroit où elle avait entendu les voix.
 
Je lui emboitai le pas, quelques pieds en arrière, mais je faillis lui rentrer dedans une fois en haut. Elle s’était brusquement arrêtée, les oreilles en arrière. Devant elle, bloqués près d’une porte, deux autres Khajiits se tenaient debout. Elle lorgna les affaires qu’ils tenaient, ils devaient avoir les siennes. Et la blanche luminescence, d’une pureté éclatante, qui passait au travers d’un trou dans un tissu, ne pouvait appartenir qu’au Cœur. Je ne pus me tirer de la contemplation de ce simple aperçu qu’avec difficultés.
J’avançai d’un pas, prévenant tout geste stupide de Kahona, et fis les présentations.
 
« A en juger par les échanges de regards noirs, j’imagine que vous vous connaissez déjà… Je suis Arindil, un prisonnier. Je vous remercie pour le bazar que vous avez mit d’ailleurs, vous seul m’avez permis de m’échapper… A qui dois-je mon salut ?
_ Mathias, ambassadeur d’Elsweyr, et gardien du Cœur des Neiges comme vous avez pu vous en apercevoir.

_ Oui… J’ai longtemps rêvé de contempler ce joyau. Je sais que ma demande peut paraitre incongrue, et que vous devez vous méfier, mais… Pourrais-je simplement jeter un coup d’œil ? »

________________________________________

- Quand je t'invoque, c'est pour que tu m'obéisses !
- Un jour, je trouverai un moyen de te mettre cet espadon dans le ventre...
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Ven 21 Juin - 10:11

La porte s'ouvrit à nouveau laissant entrer...la Khajiit de toute à l'heure, nous avions dégainé notre épée la pointant vers la voleuse.

- Tien, tien… Il semblerait que les lunes n’aient pas exaucé votre souhait !

-Comment avez-vous fait pour sortir de la cellule ? c'est...argh... bon nous pouvons trouver une solution pacifique, ce serait futile de se battre en terrain ennemi, dis-je en regainant mon arme et faisant signe à J'Simba de m'imiter.

Nous avions l'avantage pour le moment, j'aurais pu aisément la tuer du plat de mon épée mais la mort de cette fille ne m'apporterai rien...ce serait inutile, mais d'un autre coté, si elle mourrait, elle ne risquerait plus de voler le Coeur Des Neiges...

-Je pense qu'on devrait d'abord, sortir d'ici, et ensuite, une fois à l'abri..."renégocier" ce Coeur Des Neiges, si nécessaire...

Je n'avais pas du tout confiance en elle, mais sortir d'ici en étant en si peu, était du suicide, trois personnes contre toute une armée ! Les Gardes d'Aubétoile doivent commencer à s'inquiéter, ils enverront surement une patrouille sur la route. Cependant...je ne sais même pas où nous nous trouvons. Une personne pénétra, à son tour dans la pièce, un elfe à vu d'oeil.

-A en juger par les échanges de regards noirs, j’imagine que vous vous connaissez déjà… Je suis Arindil, un prisonnier. Je vous remercie pour le bazar que vous avez mit d’ailleurs, vous seul m’avez permis de m’échapper… A qui dois-je mon salut ?

- Mathias, ambassadeur d’Elsweyr, représentant des Khajiits au siège de l'alliance et gardien du Cœur des Neiges comme vous avez pu vous en apercevoir.

-Oui… J’ai longtemps rêvé de contempler ce joyau. Je sais que ma demande peut paraitre incongrue, et que vous devez vous méfier, mais… Pourrais-je simplement jeter un coup d’œil ?

-Sachez une chose, je ne suis guère un imbécile, toute vos belles paroles ne m'amadoueront pas, je refuse une fois de plus, de risquer de perdre le Coeur, alors c'est non...désolé.

J'avais fais signe à la Khajiit qu'elle avait le droit de récupérer ses affaires...

-Bon, vous avez une idée d'où pourrait se trouver la sortie ?

Soudain, je ressenti une étrange sensation comme-ci...on nous épiait furtivement...

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Ven 21 Juin - 10:43

Toujours perché sur sa poutre en haut de la chapelle, Antonius observait le défilé qui avait lieu en dessous de lui. Y'avait du monde, c'est le moins que l'on puisse dire. Aussi essaya t'il de comprendre tout ce qui se disait.


KAHONA - Tiens, tiens … Il semblerait que les lunes n’aient pas exaucé votre souhait !


KHAJIIT - Je pense qu'on devrait d'abord, sortir d'ici, et ensuite, une fois à l'abri..."renégocier" ce Cœur Des Neiges, si nécessaire...


ARINDIL - A en juger par les échanges de regards noirs, j’imagine que vous vous connaissez déjà… Je suis Arindil, un prisonnier. Je vous remercie pour le bazar que vous avez mit d’ailleurs, vous seul m’avez permis de m’échapper… A qui dois-je mon salut ?


MATHIAS - Mathias, ambassadeur d’Elsweyr, représentant des Khajiits au siège de l'alliance et gardien du Cœur des Neiges comme vous avez pu vous en apercevoir.


ARINDIL - Oui… J’ai longtemps rêvé de contempler ce joyau. Je sais que ma demande peut paraître incongrue, et que vous devez vous méfier, mais… Pourrais-je simplement jeter un coup d’œil ?


MATHIAS - Mathias, ambassadeur d’Elsweyr, représentant des Khajiits au siège de l'alliance et gardien du Cœur des Neiges comme vous avez pu vous en apercevoir. Bon, vous avez une idée d'où pourrait se trouver la sortie ?


 Hmm, tout le monde avait l'air d'avoir envie de partir. D'ailleurs Antonius lui même commençait à en avoir marre, il lui tardait de quitter ce fort puant et sale. Pour rejoindre Aubétoile puis filait vers Solitude ensuite. Mais avant cela il fallait s'occuper de la situation ici. Il n'avait désormais plus beaucoup de choix. Un saut de quatre mètres, ça passe, il avait déjà connut pire. Il se prépara puis sauta. Il atterrit au milieu de la bande en train de parler, fléchissant bien les genoux pour amortir le choc le mieux possible. Puis il se releva, sa capuche plongeait encore son visage dans l'obscurité, et une de ses dagues était encore accrochée à son gantelet de cuir gauche. Il laissa un blanc d'une dizaine de seconde puis prit la parole.


ANTONIUS - L'aigle Impérial, pour vous servir mes seigneurs ... Il s'inclina légèrement, souriant de cette blague. Bon apparemment vous aussi cherchez la sortie ? Je doute vraiment que se soit une bonne idée, mais je propose de foncer droit vers la grande porte se situant à une trentaine de mètre de la chapelle, vers le sud. A mon avis elle donne sur la vallée. Ou peut être sur un ravin, on verra bien !


 Il sourit puis remarqua alors ce que transportait l'ambassadeur, c'était sans doute ce dont voulait parler la Khajiit plus tôt. Mais il n'en avait cure, aussi se détourna t'il de celui ci pour partir vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Ven 21 Juin - 11:27

- L'aigle Impérial, pour vous servir mes seigneurs ... Il s'inclina légèrement, souriant de cette blague. Bon apparemment vous aussi cherchez la sortie ? Je doute vraiment que se soit une bonne idée, mais je propose de foncer droit vers la grande porte se situant à une trentaine de mètre de la chapelle, vers le sud. A mon avis elle donne sur la vallée. Ou peut être sur un ravin, on verra bien !

-L'Aigle Impérial ? le général Tiberius en personne m'a beaucoup parler de vous, je suis heureux d'avoir un homme tel que vous à mes cotés.

Ils sortirent donc de la chapelle se dirigeant vers le sud. Dans les sombres couloirs du fort, tout paraissait étrangement silencieux...alors que les bruits auraient du avertir les gardes. Ce n'était pas normal...j'avais un mauvais présentiment et général mon intuition ne me trompe jamais. Tout en avançant plus ou moins à l'écart des autres, je murmurai à J'Simba:

-J'ai confiance en l'Aigle...mais  pas aux deux autres, je veux que tu les garde à l'oeil, et pour cette Khajiit, dés qu'on sera arrivé à Aubétoile, je veux que tu ailles prévenir la garde...je présume que les prisons de l'Alliance ne manque pas de place pour les voleuses n'est-ce pas ? 

-Ce sera fait...

L'endroit devait être l'un des anciens forts impériaux déserté après la Guerre civile, il y a deux siècles maintenant, je n'imagine même pas les années d'histoires que ces vieilles pierres ont connues. Les vieux meubles en bois dont rongés par le temps devaient autrefois être d'une beauté magnifique, aujourd'hui, ils ne servaient plus qu'à servir de nid aux divers parasytes s'y trouvant. Plus nous progressions, plus le doute m'envahissait...où étaient nos ravisseurs ? 


La réponse à ma question apparue bien vite...

~*~


Une vingtaine d'hommes au moins...ils se tenaient devant nous, le regard de braise, un rictus aux lèvres et les armes sortient...

-Ah Ah ! Regardez les gars...ces hommes ont tentés de s'échapper de mon fort ? bande d'imbéciles ! Personne ne peut m'échapper...vous pensiez fuir avec mon butin ? Le Coeur des Neiges est à moi désormais ! Je rapporterais vos têtes à mes employeurs...même morts, certains d'entre vous vâlent beaucoup !

L'homme arborait un casque avec des cornes, de je ne sais quel animal, vêtu d'une épaisse armure composé de fourrure et d'acier. Il dégaina une hallebarde ornée de gravure. Il rugissa un cri de guerre et ordona à ses hommes de charger...nous n'étions que 5. Mais, si je devais tomber...je tomberais en faisant mon devoir l'épée à la main...


Le bruit métalique de l'acier se fit entendre, suivit du sang giclant de nos ennemis. Les armes s'entrechoquaient débutant ainsi une valse mortelle...

J'Simba et moi étions dos à dos face au vague infinie d'adversaire, heureusement pour nous, il n'avait aucun maîtrise de l'arme létal. Mon garde du corps trancha la tête de l'un de nos attaquants. La tête roula au sol laissant derrière elle un hamas de chair et sang... 


Bougeant avec la vivacité d'un serpent, j' attaquai l'un des "bandits" qui fut trop lent pour réagir. Celui-ci regarda ma lame qui venait de transpercer sa poitrine, puis tomba à genou en gémissant. J'avais retiré ma lame laissant un filet de sang s'éjecter de la poitrine de la victime. Le chef se dressa devant moi, mes yeux brûlèrent de rage, je dis d'un ton autoritaire aux autres:

-Laissez-le moi....

Je chargeai l'épée à la main prêt à lui trancher la gorge. La lame ne toucha pas sa cible primaire mais l'épaule du leader. Son armure avait atténué l'attaque. Il souleva son arme lourde et la laissant retomber vers ma direction...esquivant d'un pas de coté, J'avais enfoncé mon épée profondément dans sa chair, ses muscles semblaient vibrer et dés ma lame sortie se relacher complètement laissant l'homme mourir à petit feu. Profitant des quelques minutes qui lui restaient à vivre je l'interrogeai:

-Qui sont tes employeurs ?

-Fils de Ragnard !

-Réponds-moi et je tâcherais de t'offrir une mort un peu moins douloureuse...

-Va crever en Oblivion !

Je pressai mes mains sur sa plaie l'écartant davantage, l'homme hurla de douleur:

-Je vais parlé ! Je vais parlé ! Ce sont...les Thalmors, ils m'ont demandé de capturer l'ambassadeur d'Elsweyr et...de prendre le "Coeur des Neiges"...ils allaient nous offrir une modique somme...

-Puisse les lunes t'offrir un repos éternelle...

Je saisis ma lame et la lui enfonça dans la jugulaire....


Les derniers hommes se rendirent ou bien se suicidèrent ne voulant pas se soumettre. 

-Voilà, je pense que la voie est libre désormais...Aubétoile nous attends, j'ai déjà suffisament de retard comme ça ne traînons pas.

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Kahona
Chat de Gouttière
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Ven 21 Juin - 19:50

De toute évidence le Khajiit ne tenait pas à se battre, ça tombait bien : moi non plus. Mais la réaction de l’elfe me surpris, il s’avança et dit :

- A en juger par les échanges de regards noirs, j’imagine que vous vous connaissez déjà… Je suis Arindil, un prisonnier. Je vous remercie pour le bazar que vous avez mit d’ailleurs, vous seul m’avez permis de m’échapper… A qui dois-je mon salut ?

Mon regard allait d’Arindil au Khajiit, il est vrai que mon aussi j’ignorais son nom…

- Mathias, ambassadeur d’Elsweyr, représentant des Khajiits au siège de l'alliance et gardien du Cœur des Neiges comme vous avez pu vous en apercevoir.

Mathias ? Drôle de nom pour un Khajiit. Bah, remarquez, moi j’avais bien changé de nom, peut-être qu’il en avait fait autant. Je continuai d’écouter la discussion entre l’elfe et l’ambassadeur :

-Oui… J’ai longtemps rêvé de contempler ce joyau. Je sais que ma demande peut paraître incongrue, et que vous devez vous méfier, mais… Pourrais-je simplement jeter un coup d’œil ?

D’accord… Là si ce Khajiit lui montrait le joyau c’est qu’il était complètement stupide. Mais il répondit :

-Sachez une chose, je ne suis guère un imbécile, toutes vos belles paroles ne m'amadoueront pas, je refuse une fois de plus, de risquer de perdre le Coeur, alors c'est non...désolé.


*Encore heureux…* Finalement le Khajiit me fit signe que je pouvais récupérer mes affaires. Je ne me fis pas prié. Récupérer mes affaires me fit grandement plaisir. Cependant, en me rééquipant je dus retirer ma main de ma blessure, elle était couverte de sang. Mon sang ! Enfin, faisons comme si on avait rien vu… L’Aigle finit par arriver lui aussi :

- L'aigle Impérial, pour vous servir mes seigneurs ... Il s'inclina légèrement, souriant de cette blague. Bon apparemment vous aussi cherchez la sortie ? Je doute vraiment que se soit une bonne idée, mais je propose de foncer droit vers la grande porte se situant à une trentaine de mètre de la chapelle, vers le sud. A mon avis elle donne sur la vallée. Ou peut être sur un ravin, on verra bien !

Magnifique, le voila qui se mettait à faire de l’humour maintenant.

-L'Aigle Impérial ? Le général Tiberius en personne m'a beaucoup parlé de vous, je suis heureux d'avoir un homme tel que vous à mes cotés.


Tien ? L’Aigle était si connu que ça ? Nous finîmes par sortir de la chapelle. Dehors, il n’y avait absolument aucun bruit, tout était silencieux, trop silencieux… Mais c’était bien le dernier de mes soucis, je jetais un coup d’œil à ma blessure, j’avais intérêt à trouver un moyen d’arrêter le saignement. Je repensais à la proposition de l’elfe… Peut être que… ? Non c’était hors de question ! Je continuai à ignorer la douleur. Au bout de quelques minutes nous finîmes par nous retrouver en face d’une vingtaine d’hommes, toutes armes sorties… Il ne manquait vraiment plus que ça… Le « chef » des bandits, je suppose, lança :

-Ah Ah ! Regardez les gars...ces hommes ont tentés de s'échapper de mon fort ? Bande d'imbéciles ! Personne ne peut m'échapper...vous pensiez fuir avec mon butin ? Le Coeur des Neiges est à moi désormais ! Je rapporterais vos têtes à mes employeurs...même morts, certains d'entre vous valent beaucoup !

Bon, déjà il parlait pas de moi. Il lança un rugissement furieux et tous les bandits chargèrent. Je sortis ma dague d’ébonite, nous allions devoir nous battre ! J’ignorais comment s’en sortaient mes « alliés » jusqu'à ce que j’entende Mathias dire :

-Laissez-le moi....

Je n’y fis pas attention. J’avais bien assez à faire en me battant contre mon adversaire avec ma blessure qui continuait de saigner. Je finis par planter ma dague dans les côtes de mon adversaire, quand j’entendis :

-Qui sont tes employeurs ?

-Fils de Ragnard !

-Réponds-moi et je tâcherais de t'offrir une mort un peu moins douloureuse...

-Va crever en Oblivion !


L’homme hurla et avant que je puisse voir pourquoi, un autre bandit m’attaqua. Ceci dit, je pus entendre la suite :

-Je vais parler ! Je vais parler ! Ce sont...les Thalmors, ils m'ont demandé de capturer l'ambassadeur d'Elsweyr et...de prendre le "Coeur des Neiges"...ils allaient nous offrir une modique somme...

Les Thalmors, hein ?

-Puisse les lunes t'offrir un repos éternelle...

Après cette phrase, mon adversaire me fixa quelques secondes avant de s’enfuir. Je le laissai partir, tuer pour le plaisir, ce n’était vraiment pas mon truc. Je m’assis, haletante, je me fatiguait très vite. Trop vite. Beaucoup trop vite. Mathias lança :

-Voilà, je pense que la voie est libre désormais...Aubétoile nous attends, j'ai déjà suffisamment de retard comme ça, ne traînons pas.

J’ignorais si il parlait à tout le monde ou juste à son compagnon mais je me relavai en demandant :

- Si vous n’y voyez pas d’inconvénients, je viendrais avec vous jusqu'à Aubétoile. Qui sait vous aurez peut-être besoin d’aide en chemin…


D’accord, la vérité c’est que c’est moi qui risquais d’avoir besoin d’aide. En fait si je repartais toute seule, il y avait de forte chance pour que les bêtes sauvages sentent l’odeur du sang et viennent me tuer. Mais j’allais quand même pas leur dire ça quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Kathutet
Drémora irascible
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 16/06/2013
Age : 22
Localisation : Oblivion, il fait chaud au moins..

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Ven 21 Juin - 21:43

Tout s'était passé si vite, il n'avait pas tout compris. 
D'abord, on lui avait refus← de voir ce Cour des Neiges, ce qui m'avait au plus au point contrarié. Il avait sur le moment pensé à invoquer Kathutet, il y avait quelques jours qu'il ne l'avait pas appel←, il y avait des chances qu'il accepte de se les faire, Il pourrait sans doute abattre au moins Kahona, et un des Khajiits. Quant à lui, il pourrait s'occuper des autres. Enfin, il s'aperçut que c'était des une fois que l'Aigle eut bondi aux côtés de Mathias. 


Mais ils étaient partis tous ensemble, et il avait retenu ses envies, jusqu'à ce qu'une bande de bandits ne les assaillent. Hélas, ils les avaient pris au dépourvu, et tandis que l'ambassadeur s'occupait du chef, lui devait faire face à trois pitoyables sous fifres. Le premier s'était arrêté quand les points des griffes de verre se posèrent sur sa gorge nue, et s'affala une fois le pic de glace passé au travers de son cerveau. Le second attaqua par le flanc, et vint lui-m↑me s'empaler sur le couteau aiguisé au possible de l'Altmer, le sang coulant à gros bouillons de sa gorge. Et le troisième brûla dans un court mais ardent torrent de flammes bleutées, magiques, qui dévorent même l'acier et la pierre tout autour. Cela l'épuisait, mais ça faisait toujours effet. 


" Voilà, je pense que la voie est libre désormais...Aubétoile nous attends, j'ai déjà suffisamment de retard comme ça, ne traînons pas. "
Cette phrase avait surgi à ses oreilles d'un seul coup, attirant son attention. Aussitôt Kahona se lança-t-elle avec eux. Quant à lui, il prit au moins le temps de la réflexion avant de répondre.
" J'ai l'ouïe plutôt fine vous savez, Je vous ai entendu. Vous ne faites confiance à personne. Vous avez raison. Mais laissez-moi au moins vous escorter, pour amener ce joyau en lieu sûr, les routes ne sont vraiment pas sûres, et cette blanche lumière est comme un phare pour tous les moustiques de ce pays... 
_ J'imagine que vous ne le ferez pas... gratuitement.
_ D'habitude, je n'apporte m↑me pas mon aide ¢ qui que ce soit... Mais si, une fois qu'il est en de bonnes mains, vous me mettez à dix pieds du Coeur, et me laissez seulement le contempler... Alors je serai comblé. 
_ Nous verrons ! fut la seule réponse qu'il obtint. "

________________________________________

- Quand je t'invoque, c'est pour que tu m'obéisses !
- Un jour, je trouverai un moyen de te mettre cet espadon dans le ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Sam 22 Juin - 16:45

Apparemment les gens étaient de son avis. Tous allaient quitter la salle.

MATHIAS - L'Aigle Impérial ? Le général Tiberius en personne m'a beaucoup parlé de vous, je suis heureux d'avoir un homme tel que vous à mes cotés.

 Il inclina poliment la tête puis s'en alla. Sa réputation était grandissante, parfait. Mais il n'allait pas trop s'enjailler, aussi évita t'il d'y penser, histoire de calmer son ego. Ils marchèrent quelques temps dans le fort, sans rencontrer personnes. Une embuscade semblait inévitable, Antonius savait pertinemment qu'ils étaient loin d'avoir tuer tous leurs adversaires, et les quartiers adjacents à la chapelle contenant le fruit de leur "labeur" ne pourraient être déserté sans raison. Aussi ce prépara t'il en conséquence. Il avait toujours à son poignet gauche sa dague, accrochée au gant, et dans son autre main son arbalète, il n'allait avoir droit qu'à un seul tir. Aussi se mit il à se concentrer. Une fois arrivé dans une cour, une vingtaine d'assaillants surgirent des ombres, les voilà enfin pensa l'Impérial, on va pouvoir en finir assez vite. Il ne chercha pas à s'exposer, aussi resta t'il légèrement en retrait.
 Avant même que les deux troupes ne se percutent, il décocha son unique carreau et remit vite fait son arbalète dans son dos, désormais armé de sa lame et de son poing. Le carreau fila droit, et se figea dans l’œil d'un archer, qui n'eût pas le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait. Seul deux brigands eurent le courage de venir l'affronter, le premier tenta de lui asséna un grand coup de masse, l'Aigle esquiva, et enfonça sa lame des la cage thoracique du pauvre bougre qui, emporté par son élan, ne pouvait protéger ses flancs. Le second se révéla meilleur, c'était un Impérial, jeune sans aucun doute, car il n'avait pas l'air sûr de lui en maniant sa lame. Il fut finalement désormais, et pris un crochet du droit en pleine face, son nez se mit à saigner. Alors qu'il attendait le coup de grâce, Antonius se retint, il avait l'air de se chier dessus, sans doute n'avait il pas eût le choix en atterrissant ici. Ce jour à il ne mourut pas, Antonius choisit de l'épargner. Il l'aida à se relever et lui ordonna de quitter les lieux, et d'aller à Solitude, s'il le voulait, il pourrait y avoir un travail, si les Empereurs le voulaient. Il balaya les alentours du regard, personne ne semblait l'avoir vu, très bien, il se rapprocha alors que l'ambassadeur s'apprêtait à achever le chef des brigands. 

CHEF - Je vais parler ! Je vais parler ! Ce sont...les Thalmors, ils m'ont demandé de capturer l'ambassadeur d'Elsweyr et...de prendre le "Cœur des Neiges"...ils allaient nous offrir une modique somme...

 Le Thalmor, étonnant, ces fourres merdes avaient encore corrompus la population, au plus grand désespoir de l'Impérial. Alors que les autres discutaient, il s'approcha du cadavre et posa sa main sur ses yeux, pour les lui fermer.

ANTONIUS - Puisses tu rejoindre tes ancêtres en Sovngarde.


ARINDIL - D'habitude, je n'apporte m↑me pas mon aide ¢ qui que ce soit... Mais si, une fois qu'il est en de bonnes mains, vous me mettez à dix pieds du Coeur, et me laissez seulement le contempler... Alors je serai comblé.


ANTONIUS - Nous verrons ! 


 Il se rapprocha de l'ambassadeur afin de lui parler du plan d'action.


ANTONIUS - Bon, je dois me rendre à Solitude, par bateau depuis Aubétoile, je vais vous accompagner, mais je vous préviens, autant la Khajiit n'a pas trop l'air d'être une source de problème, autant l'autre, l'Elfe m'en a l'air. On va se méfier.
Revenir en haut Aller en bas
N.A.
Capitaine de l'Astral / Fondateur
avatar

Messages : 429
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   Sam 22 Juin - 17:30

-J'ai l'ouïe plutôt fine vous savez, Je vous ai entendu. Vous ne faites confiance à personne. Vous avez raison. Mais laissez-moi au moins vous escorter, pour amener ce joyau en lieu sûr, les routes ne sont vraiment pas sûres, et cette blanche lumière est comme un phare pour tous les moustiques de ce pays... annonça l'elfe.

-J'imagine que vous ne le ferez pas... gratuitement. rétorquais-je 

-D'habitude, je n'apporte m↑me pas mon aide ¢ qui que ce soit... Mais si, une fois qu'il est en de bonnes mains, vous me mettez à dix pieds du Coeur, et me laissez seulement le contempler... Alors je serai comblé. 

Cet elfe commençait a sacrément m'embêter pourquoi insistait-il autant pour voir le Coeur ? De plus il pourrait très bien être envoyé par le Thalmor...

 - Nous verrons ! s'était exclamé l'Aigle.

Il se dirigea vers moi, au même moment, j'avais ôté la lame couverte de sang de la gorge du défunt chef. 

 - Bon, je dois me rendre à Solitude, par bateau depuis Aubétoile, je vais vous accompagner, mais je vous préviens, autant la Khajiit n'a pas trop l'air d'être une source de problème, autant l'autre, l'Elfe m'en a l'air. On va se méfier.

-J'ai pris les précautions nécessaire avec la Khajiit, mon garde du corps se chargera d'elle, une fois arrivé à Aubétoile, mais je compte sur vous pour vous "assurez" de l'Elfe pendant que j'apporterais le Coeur au navire devant l'emporter jusqu'en Elsweyr. 

Mon regard partit ensuite en direction des autres, je leur fis un signe de la tête voulant dire qu'on pouvait y allé. 


Nous avions ouvert les portes laissant la lumière du jour pénétrée dans le fort. Le soleil mêlé à la neige m'aveuglaient terriblement. Bordeciel ne cessait de me fasciner, je n'aimais guère le froid...mais ce manteau blanc qui recouvrait les plaines et les épaisses forêt était juste...fascinant. J'avais inspiré profondément, c'était bon de revoir l'extérieur. Fermant les yeux quelques secondes, je devais me ressaissir cette mission était, même si à première vue, ça ne semblait pas être le cas, d'une importance capitale pour l'Alliance. Celle-ci assurerait un bon échange diplomatique entre Bordeciel et Elsweyr...


Nous progressions à travers la neige, j'avais remarqué, en grimpant sur une masse rocheuse que des marais, ce qui veux forcément dire Morthal se situaient au sud, j'en avais déduis qu'Aubétoile était à l'est.En bref, nous étions en pleins territoire Thalmor, même si jusqu'à aujourd'hui, les Thalmors n'ont pas encore de véritable territoire étant dispercé dans tout Bordeciel, c'était dans cette région qu'ils avaient débarqués principalement au nord d'Aubétoile et d'Haffingar, mais rapidement, ils se sont repliés dans d'anciens forts pour comploter...L'Alliance depuis un certains temps, ont tentés de les débusquer mais...quand un régiment elfique tombe un autre revient via la mer. La Khajiit était blessé, je lui avais donné un bout de tissu qui traînait dans ma bessace, elle pourrait ainsi s'en servir comme bandage. Nos pas s'enfonçaient profondément dans la neige...plus nous avancions et plus la neige semblait haute...Nous étions tous vulnérable...prudence était de rigueur.

________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Coeur des Neiges [Pv Kahona]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Contexte 2-
Sauter vers: