Skyrim RPG

Forum fermé
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un témoin gênant {pv Fedayiin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarven Gathril
Négociateur du Thalmor
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 19
Localisation : Ambassade du Thalmor

MessageSujet: Un témoin gênant {pv Fedayiin]   Lun 29 Oct - 20:21

Tarven porta une nouvelle fois son regard vers l'imposante porte. Sa première mission diplomatique en Bordeciel était sur le point de commencer, et malgré le nombre déjà important de missions qu'il avait effectuées dans l'Archipel de l'Automne, ou en Cyrodiil, il fut prit devant l'imposante façade d'une pointe d'anxiété. Il détestait la ville où il se trouvait, détestait le temple de Talos qui s'y trouvait, mais sa haine n'était rien face à celle des habitants de Markarth. Rien qu'à la vue d'un Haut-Elfe dans l'enceinte de la cité, certains paraissaient près à hurler à l'invasion Thalmor, et l'épée qui pendait à sa ceinture n'avait rien arrangé. Aussi, il avait pressé le pas jusqu'à la demeure qui l'intéressait, se remémorant la raison pour laquelle il se trouvait ici.

Un pigeon voyageur lui avait apporté, il y a quelques jours déjà, une des fameuses lettres cryptées que le Thalmor se plaisait à envoyer. Le système, instauré depuis une cinquantaine d'années par un ingénieur au service du domaine Aldmeri, reposait sur une suite impénétrable de signes et de symboles creusés en relief dans une feuille de papier épais, que chaque agent du Thalmor se devait de traduire à l'aide de sa sphère de décryptage. Celle-ci, délivrée aux Thalmors susceptibles d'avoir à délivrer des messages ou à en recevoir, prenait la forme d'un assemblage complexe de cuivre et de bois de la taille d'un nouveau-né, et contenant un véritable trésor d'ingénierie Elfique basé sur la technologie des Dwemers.

Tarven s'était empressé de lire le coin inférieur gauche du message, seule partie du codage qu'il était capable de lire et qui avait véritablement un sens à ses yeux, puisqu'elle contenait deux informations: le sens de lecture du message, qui changeait à chaque lettre envoyée, et les manipulations à effectuer sur la sphère, qui déterminaient le type de cryptage du message et qui lui aussi changeait à chaque commission. Une fois celles-ci effectuées, il ne lui restait plus qu'à introduire le message à l'intérieur de la sphère dans le sens de lecture pour qu'elle se charge du décryptage. La traduction du message qu'il avait donc reçue était la suivante:


Tarven. Votre première mission se déroulera à Markarth. Nous savons que vous auriez
aimé atteindre l'ambassade avant d'entrer en fonction, mais l'urgence de la situation ne
nous laisse pas le choix, et vous êtes le seul négociateur à pouvoir intervenir dans les
temps. Le propriétaire de la mine de Cidhna, Rhoggard Sang-d'Argent, a récemment subi
une perte: son fils unique est mort dans des circonstances mystérieuses il y a moins d'un
mois de cela. En creusant un peu l'affaire nous avons découvert qu'il avait été assassiné
par un membre de la Confrérie Noire, évadé de la mine de Cidhna quelques jours avant
son exécution. L'affaire a été étouffée par Rhoggard lui-même, dans l'espoir de sauver sa
réputation, mais depuis quelques temps ses agissements nous préoccupent: il est parti
plusieurs fois à Solitude où quelques personnes affirment l'avoir vu en compagnie des
propriétaires de domaines importants, tels que Folpertuis ou Pondragon. Ces informations
sont malheureusement complémentaires avec une autre nouvelle qui se doit de nous
affecter: la rentabilité de la mine de Cidhna est en baisse. Vous devez absolument savoir
ce qui se trame chez les Sang-d'Argent, et convaincre Rhoggard de ne pas vendre sa mine,
quoi qu'il en coûte.

Embassadeur Aquilius.



Après l'avoir relu une dizaine de fois, Tarven avait approché le document de la flamme de sa bougie et l'avait laissé se consumer lentement, observant la missive se transformer peu à peu en boule noire et calcinée. Puis il avait éparpillé les cendres par la fenêtre de l'auberge ou il se trouvait, à la fois perplexe et résolu. La mine de Cidhna était la propriété de la famille Sang-d'Argent depuis des siècles, ce qui, bien qu'il ai du mal à l'admettre, était peu courant chez des humains. L'implication du Thalmor dans cette affaire lui échappait pour l'instant, mais connaissant les manières de l'ambassade il se doutait qu'un étroit réseau d'espionnage et d'intimidation devait avoir été mis en place autour de la famille des Sang-d'Argent, et qu'une grande part de l'intérêt du Thalmor pour cette affaire venait du profit monstrueux que lui rapportait la mine. Mais pourquoi pousser son propriétaire à la conserver si elle était de moins en moins rentable? Il existait sûrement une autre raison. Changeant son itinéraire, il s'était donc rendu à Markarth, sans même passer par l'ambassade du Thalmor et sans rencontrer ses supérieurs.

Les doigts longs et secs de Tarven s'approchèrent de la porte, puis, après une brève hésitation, frappèrent une série de coups. Le métal de la porte était lisse et glacé, comme une plaque de verglas opaque fixé à des gonds, et le tintement métallique résonnait encore à ses oreilles lorsqu'une jeune domestique vint lui ouvrir. Il se composa un air grave de circonstance.

-Bonsoir jeune fille. Je suis Tarven Gathril. J'ai appris il y a de cela deux jours le décès de Hagnar Sang-d'Argent, qui m'affecte particulièrement, et je souhaiterais m'entretenir avec son père.

La domestique le toisait sans aménité, remarquant immédiatement sa haute stature et son teint or pâle et se remémorant tout les préjugés qu'elle y associait. Tarven était habitué à ce genre de regards, qu'il avait croisé une bonne dizaine de fois dans Markarth avant d'atteindre la demeure, et il avait prévu un plan d'urgence au cas où elle lui refuserait l'entrée. Mais, sans doute convaincue par sa déclaration, elle l'invita à entrer d'un mouvement de la main. Pas un mot n'avait franchi ses lèvres.

Il pénétra donc à sa suite dans le vaste hall de la demeure des Sang-d'Argent. Taillé à même la pierre, l'édifice avait eu de multiples fonctions au fil des siècles, notamment lors de l'Interregnum de la Couronne de fureur où il faisait office de quartier général pour la résistance de Markarth, et il était maintenant changé en demeure douillette où la noble famille s'épanouissait. Pourtant, dès que Tarven eu posé les pieds sur l'épais tapis recouvrant le sol, il put sentir l'atmosphère de deuil qui enveloppait les lieux. Pas de bruit, pas de vie. Aucune animation. Une vingtaine de jours après l'assassinat, la tristesse habitait encore l'âme de la maison.

-Je vais prévenir Monsieur de votre présence. Asseyez-vous, je vous prie.

Elle indiqua d'un mouvement de tête trois fauteuils disposés le long de la paroi rocheuse. Sans la remercier, il s'en approcha et resta debout, s'appuyant seulement sur le dossier d'un des sièges. Quelques minutes plus tard, des voix se firent entendre dans le couloir.

-Je vous assure, Sylvie, je n'ai pas besoin de votre aide... non, je marche parfaitement bien, voyons, je ne suis pas si vieux! Allez plutôt préparer une collation...

Le vieil homme déboucha dans la haute salle, suivi de près par la même domestique qui avait ouvert la porte. Tarven s’en approcha immédiatement, remarquant la démarche claudicante et les profondes rides de son interlocuteur, et songeant aussitôt que sa sénilité faciliterait peut-être sa tâche. La vieillesse chez les elfes était source de fierté, car celui qui arborait les signes de la longévité était forcément quelqu'un d'avisé, pour avoir su survivre si longtemps. Mais la rapidité chez les humains à arborer ces signes ne suscitait que du dégoût chez le Haut-Elfe, qui considérait de ce fait qu'ils ne les méritaient pas. Qui, lorsqu'il n'a vécu qu'une soixantaine d'hiver, peut prétendre connaître le secret de l’existence? Il se retint de jeter sur le vieillard un regard méprisant et se composa un masque respectueux. Alors qu'il s'attendait à devoir batailler pour expliquer sa présence, le vieil homme le devança.

-Ah, comme je suis heureux de vous voir, monsieur! Mon fils m'a tellement parlé de vous, tellement parlé de vous... je m'attendais à vous voir bien plus tôt, mais j'imagine que la nouvelle n'est parvenue que récemment à Fortdhiver, non?

Tarven marqua une pause, stupéfait. Alors qu'il avait prévu de s'inventer un passé commun avec le fils décédé, voilà qu'on le prenait pour un autre! La nouvelle était bonne dans le sens où il aurait moins à broder sur du vide, mais il lui fallait maintenant prétendre être un homme dont il n'avait aucune connaissance... Il s'empressa de répondre par l'affirmative, conscient qu'un trop long silence risquerait de paraître suspect.

-Oui, en effet, je ne l'ai su que très récemment. Je me suis empressé de venir ici, mais il était déjà trop tard pour assister aux funérailles.

Le visage marqué du vieillard s'assombrit un instant.

-J'avoue que j'ai longtemps songé à vous envoyer un faire-part, mais j'avais oublié votre nom. Hagnar ne le citais que très peu devant moi, et ma mémoire défaillante n'a rien arrangé, mais je suis sûr qu'il aurait aimé vous savoir présent à son inhumation. Il ne tarissait pas d'éloges sur vous.

Tarven acquiesça d'un hochement de tête, comme trop peiné pour ajouter quoi que ce soit. En vérité, il ne voyait pas ce qu'il aurait bien pu dire. Il venait de se mettre sans le savoir dans la peau d'un personnage dont il ne savait rien, et aucune erreur ne serait tolérée. Il ne savait pas comment considérer sa situation, et si il venait d'avoir une chance incroyable ou une malchance effroyable. Un bref silence passa, durant lequel les yeux du vieil homme restèrent voilés, puis il se redressa soudain.

-Mais je suis grossier, le chagrin me fait oublier les bonnes manières. Votre nom est donc Tarven, jeune ami, et vous venez de l'Académie?

-C'est bien cela, et c'est un honneur pour moi de pouvoir m'entretenir avec Rhoggard Sang-d'Argent. Les circonstances sont malheureuses, et je venais vous annoncer de mes plus sincères condoléances.

-Bien sûr, bien sûr... oui, venez, nous allons passer au salon si vous le voulez bien. Sylvie devrait déjà avoir apporté une collation, nous y seront mieux pour discuter. Mon fils avait bien peu d'amis, vous savez, et je souffre de ne pouvoir l'évoquer avec personne: ma femme est morte du Fléau il y a bien des années, lors d'un voyage en Morrowind, et ma fille ne souhaite plus me voir. Je ne voudrais pas vous obliger, Tarven, mais sachez que vous me feriez grand plaisir si vous restiez chez moi cette nuit.

-Vous ne m'obligez nullement. Ce sera un honneur pour moi.

Tarven n'en pouvait déjà plus. La misère du vieillard ne l'émouvait pas un instant, et son incessant babillage lui donnait envie de le transpercer d'un coup d'épée. Il se sentait contraint, forcé de lui manifester un respect qu'il ne ressentait nullement et un chagrin qui le ridiculisait. Lui, pleurer un humain?

Il suivit le vieil homme jusque dans une petite pièce chaleureuse, meublée avec goût et décorée simplement, ou trônait déjà sur une table basse une grande bouteille de cognac de Cyrodiil, ainsi que deux verres en argent ouvragé. Une fenêtre, taillée encore une fois dans la roche, offrait une vue sympathique sur un petit jardin en surplomb, en dessous duquel s'étendait le reste de la ville. Il dévisagea Rhoggard, et s'autorisa un petit soupir. Il allait avoir bien du mal à lui extorquer quoi que ce soit.

________________________________________

La supériorité des Aldmers ne fait aucun doute, elle est même l'évidence même si on prends la peine de retracer un peu l'histoire de notre civilisation. Aussi, il n'y a que la stupidité pour expliquer le refus catégorique des espèces inférieures de laisser le Thalmor gouverner.
Revenir en haut Aller en bas
Tarven Gathril
Négociateur du Thalmor
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 19
Localisation : Ambassade du Thalmor

MessageSujet: Re: Un témoin gênant {pv Fedayiin]   Mer 23 Jan - 21:29

HRP: En raison de la disparition de Fedayiin, et puisque je trouve dommage que ce RP ne continue pas, je le déclare ouvert à tout ceux qui souhaiteraient y intervenir. Si un admin pouvait se charger de modifier le titre svp...

________________________________________

La supériorité des Aldmers ne fait aucun doute, elle est même l'évidence même si on prends la peine de retracer un peu l'histoire de notre civilisation. Aussi, il n'y a que la stupidité pour expliquer le refus catégorique des espèces inférieures de laisser le Thalmor gouverner.
Revenir en haut Aller en bas
Finch
La Belette
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 18/10/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: Un témoin gênant {pv Fedayiin]   Mer 6 Nov - 20:32

HRP: Ça me ferait plaisir de rp avec toi mais seulement quand j'aurai fini le rp avec Kahona Smile

________________________________________

"On ne peut pas posséder de richesses, c'est les richesses qui nous possèdent."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un témoin gênant {pv Fedayiin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un témoin gênant {pv Fedayiin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Shop] Les Toa Mahri sur le shop lego US
» [Web] Mise à jour 2010 de Bionicle.com
» [Set/News] Images des nouveaux sets : Phantoka
» Oya - Fougères - Héritage
» Bloody Mary acte II : Ladoce de Lorso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skyrim RPG :: Contexte 1-
Sauter vers: